Budget : comment économiser pour partir en tour du monde ?

par Lepoint2départ

On te voit venir, tu penses certainement en arrivant sur cet article qu’il y a une recette miracle pour réunir plusieurs dizaines de milliers d’euros ? NON, il n’y a absolument aucun secret, il faut travailler, travailler à fond, et économiser sans relâche ! Nous ne sommes pas meilleurs que d’autres à ce niveau, pas nés avec une rente à vie ni heureux gagnants du loto. Une fois que nous avons pris la décision de partir en tour du monde, nous avons tout fait pour réunir le budget adéquat pour concrétiser notre rêve. Il est bon de rappeler qu’à la prise de décision en juin 2018, NOUS N’AVIONS PAS LE BUDGET pour partir 2 ans en tour du monde. « Mais alors comment diantre avez-vous fait ? ». Nous allons te donner toutes nos pistes qui vont te permettre de mettre de l’argent de côté pour toi aussi partir en tour du monde. Prêt à te serrer la ceinture ?

 

Travailler à fond, enchaîner les heures supplémentaires et les contrats

Désolé de te décevoir mais nous n’avons pas gagné au loto ni lancé un réseau de trafic ! Nous ne sommes pas cousins avec Bill Gates ou Jeff Bezos ! NON, la principale source d’économies est le travail ! Rien d’original mais c’est par le travail que nous avons réussi à mettre plus de 80% des 70000 € de budget de côté. Mais au fait pourquoi 70000 € ? On s’est basé sur les statistiques moyennes données par le site de référence Tourdumondiste qui chiffre à 15000 € par an et par personne le coût d’un tour du monde. Donc en partant 24 mois on te laisse faire le calcul et on arrive bien à 60000 € pour nous deux. A cela nous avons prévu 10000 € supplémentaires consacrés aux dépenses en amont du voyage pour les préparatifs. Quand nous avons pris la décision de partir, nous avions moins de 10000 € sur nos comptes, ayant déjà bien profité de courts voyages en 4 ans et de certains voyages plus onéreux comme Les Maldives en février 2018 pour nos fiançailles. Il a donc fallu enchaîner les contrats, en rentrer 2 fois plus, ne pas compter les heures, et mettre un maximum d’argent de côté. L’idée au départ était de partir, on avait pas forcément planifié de partir sans travailler. Mais quitte à partir en tour du monde, on a tout fait pour mettre un maximum de côté pour pouvoir voyager, profiter et ne pas avoir à travailler en cours de route. Il faut t’avouer qu’en juin 2018, lorsque nous avons pris la décision, nous étions déjà bien fatigués par nos boulots respectifs. Il faut croire qu’une telle décision permet de décupler des forces insoupçonnées pour puiser dans ses ressources et aller encore plus haut, encore plus loin, pour réussir à concrétiser ce rêve. Alors on ne s’est pas posé mille questions, on s’est mis encore plus à la recherche de contrats et ça a payé. On a ainsi pu réunir 70000 € pour financer le projet, bloquer une somme d’argent pour financer le retour et si possible garder quelques économies aussi. L’idée étant de ne pas épuiser toutes nos ressources au cas où. Mais il est certain que notre budget est confortable et qu’il nous permettra de faire un maximum de choses. On est hyper fier de nous, car tout s’est fait à la sueur de nos fronts, sans aides quelconques, et tête dans le guidon. Comme quoi quand on veut vraiment quelque chose et qu’on y met tous les moyens, il n’y a pas de raison que cela ne se réalise pas. En plus tu peux tout aussi bien partir pour moins cher, les statistiques du site Tourdumondiste indiquent que des voyageurs ont réussi à voyager avec 7000 € par an et par personne, tout dépend du mode de voyage, des conditions d’hébergement et des loisirs que tu feras sur place. À toi de mesurer ton rêve et de tout mettre en œuvre pour le réaliser. L’argent n’est pas la donnée qui prime, le tout est d’avoir une volonté de fer, le reste suivra, car il y a de multiples façons de concevoir un voyage au long cours et de voyager longtemps.

 

Vendre ses vêtements

C’est lors de cette étape que tu réalises que comme beaucoup d’entre nous, nous avions l’armoire pleine de vêtements ! C’est LA consommation par excellence et cette tentation permanente provoquée par la publicité qui pousse à acheter. On est tous pareils : on achète une tenue, parfois pour un soir, puis on la stocke, on ne la remet pas forcément et on remplit des armoires entières de vêtements. C’est sur ce créneau que l’application Vinted cartonne. Mais si tu sais le slogan en boucle en ce moment « Tu ne le portes pas ? Vends-le ! ». C’est aussi chiant que la pub Carglass mais c’est efficace ! A la base nous étions plutôt dubitatifs sur le potentiel de Vinted sur notre garde-robe composée en majorité de basiques. Il faut croire que tout se vend, vraiment pas cher certes par rapport à la valeur initiale, mais 2 € par si, 3 € par là, ça finit par faire plusieurs centaines d’€ dans ta tirelire virtuelle. Cela te permettra de faire du tri dans ton armoire et de récupérer un peu d’économies. Soit tu réutiliseras la somme réunie pour te racheter des pièces plus adaptées à un tour du monde via Vinted ; soit tu reverseras la somme totale sur ton compte bancaire pour faire des achats sur d’autres plateformes de shopping en ligne. Dans les deux cas, c’est un bon moyen d’équilibrer les dépenses et de ne pas puiser à nouveau dans tes économies.

 

Vendre ses livres

Nous ne sommes pas de grands lecteurs mais nous avions quand même une centaine de livres à nous deux. Nous avions le choix de les stocker dans des cartons pendant 2 ans mais la question était celle de l’utilité de garder des livres, que nous avions pour la plupart déjà lus, et qui ne servaient qu’à prendre la poussière, sinon à ajouter un peu d’intellectuel dans notre déco intérieure. Nous avons donc pris la décision de nous séparer de la majorité de nos livres et là aussi on va te donner une astuce toute simple pour récupérer pas mal d’argent hyper facilement : les revendre via des applications de rachat de livres d’occasion. Nous avons testé plusieurs applications, qui ont toutes des minimums de vente pour la valider et des critères de sélection de livres un poil différents. Nous allons te parler ici des applications de Gibert Joseph et de momox, qui sont celles qui ont donné les meilleurs résultats et qui nous ont permis de revendre la quasi totalité de nos livres. Les restants ont été donnés soit à nos amis, soit à des associations, soit laissés dans la rue dans des kiosques à lecture.

  • Gibert Joseph : l’utilisation de l’application est très simple, il te suffit de scanner le code barre de chacun de tes livres, pour obtenir instantanément le prix de reprise par l’entreprise. Certains livres ne sont pas repris car pas recherchés par les clients. Sur la centaine de livres que nous avons scanné 60% ont été acceptés par le site. Les conditions de vente à respecter sont très simples : être majeur, atteindre un montant minimum de 15 € pour réaliser une vente, que le poids total des articles ne dépassent pas 20 kilos, ne pas avoir plus de 3 transactions simultanées en cours de traitement et que tes articles respectent la charte qualité. Le site t’explique bien que le montant estimé pour la reprise est indicatif et soumis à vérification à réception du colis. Nous avons fait le choix de déposer notre colis dans une librairie Gibert Joseph directement, afin d’accélérer le processus de traitement. Un dépôt en point relais est aussi possible. Le traitement du colis prend une dizaine de jours et là mauvaise surprise quand nous avons reçu le mail récapitulatif. Certains des livres pourtant estimés n’ont pas été acceptés au prétexte qu’ils ne respectaient pas les CGV du site, alors que les livres en question étaient neufs et en parfait état… sur les 77,20 € estimés « seuls » 64,20 € nous furent effectivement reversés sur notre compte. Nous avions le choix de nous faire réexpédier les livres au rebut mais il aurait fallu payer 5 € pour ces livres, pour une perte de 13 € par rapport à l’estimation initiale… nous avons fait le choix de laisser ce stock à Gibert Joseph qui détruit les stocks non récupérés sous 30 jours, avec un goût amer quant à l’expérience ! Mais c’est tout de même un bon moyen pour récupérer quelques dizaines d’euros.
  • momox : en revanche expérience plus concluante avec ce deuxième site, dont l’application fonctionne exactement de la même manière que celle de Gibert Joseph. Nous avons scanné de nouveaux livres, certains refusés par Gibert Joseph d’ailleurs et acceptés sur momox, comparé les estimations de reprises qui peuvent être beaucoup plus intéressante sur un site ou l’autre (n’hésite pas à prendre le temps de bien comparer l’estimation pour chaque livre et chaque application, tu pourrais avoir de bonnes surprises !), pour une estimation totale portée à 80,41 €. Le minimum est ici de 10 € pour réaliser une vente. Le colis a été envoyé via Mondial Relay car l’entrepôt qui gère les stocks de livres se trouve en Allemagne. Au final il aura fallu compter une bonne quinzaine de jours entre la vente en ligne, l’envoi du colis, sa réception, son traitement et le virement. Et là bonne surprise le virement fut la totalité de la somme annoncée, tous nos articles ayant été acceptés et rachetés par momox. De plus, momox accepte également les jeux vidéos, les DVD et les CD de musique. Un bon moyen donc de faire du tri dans tes bibliothèques !

 

Vendre ses meubles et rendre son appartement

Si tu pars en tour du monde, tu vas sûrement devoir faire un choix pour ton appartement. En tant que locataire la sous-location est interdite sauf accord avec ton propriétaire. Partant 2 ans en tour du monde, on ne se voyait pas du tout garder l’appartement vu son loyer, ou même le sous-louer avec le risque que des problèmes se posent alors que nous serions à l’autre bout du monde… la décision a donc été prise de le lâcher et de vendre tous nos meubles. Comme nous allons partir 2 ans, cela évitera d’une part que les meubles stockés s’abîment, et surtout d’encombrer de trop nos proches. Début octobre, nous avons donc commencé à mettre tous nos meubles en vente sur Leboncoin, LA meilleure application en la matière pour revendre absolument tout. Nous n’avons quasiment pas eu à négocier les prix et avons réussi à tout revendre en un mois. Un bon moyen donc de cumuler plusieurs centaines d’euros de plus sur nos économies, sans parler du dépôt de caution qui nous sera aussi rendu d’ici quelques semaines par notre agence. Comme nous ne voulions pas revenir à notre routine actuelle, le fait de rendre notre appartement était la garantie de ne pas revenir à Paris et se remettre dans notre train-train quotidien. Un appartement c’est du matériel et celui-ci n’était pas à nous ! On préfère se concentrer sur l’avenir et se dire qu’un jour on aura l’envie de se poser et d’acheter un bien pourquoi pas. En attendant libérer le logement, vendre nos meubles et devenir petit à petit minimalistes, fut une source de joie immense. Tu commences rien que là à sentir les bienfaits d’une telle décision, à mesure que tu vends tes meubles et que tu allèches le poids des choses que tu transportes, ton cerveau se sent comme vidé. Donc n’hésite pas à sauter le pas et à devenir toi aussi nomade.

 

Limiter sa vie sociale, les sorties et les dépenses superflues

Sortir boire des verres est tentant ? Aller au restaurant très souvent plaisant ? Mais désolé cher ami lecteur, si tu additionnes toutes ces sorties ça peut vite peser lourd sur ton porte-monnaie ! L’idée n’est pas de devenir sauvage et de te couper de toute forme de vie sociale, mais plutôt de limiter celles-ci ! Au lieu de sortir tous les soirs, peut-être peux-tu le faire uniquement le week-end ? Nous avons commencé à limiter les sorties début 2019, où nous avons plus volontiers invités nos amis chez nous plutôt que de les retrouver au restaurant, improviser pas mal de petits apéros ou des soirées jeux de société. Mine de rien de tout faire maison ça revient beaucoup moins cher que d’aller à l’extérieur consommer la même chose. On est tous capable de faire un plat de pâtes sauce pesto, alors pourquoi aller dans un restaurant le payer 3x son prix ! Encore une fois la réussite d’un tour du monde tient en grande partie dans la volonté que tu y mettras au départ. Il faut se serrer la ceinture, faire des choix et revoir chaque pôle de dépense pour limiter celles-ci et arriver à économiser. Hormis l’obligatoire qui est incompressible, le reste tu vas pouvoir faire des choix et juger si la dépense est utile ou non. En quelques mois ce sont plusieurs centaines d’euros que nous avons ainsi économisé ! Autre exemple de dépenses superflues qui peuvent peser lourd sur la facture d’un parisien : les commandes faites via les applications Uber Eats, Deliveroo, Glovo, Frichti, … pour te faire livrer tes repas préférés directement à la maison ! Ou même les applications Uber, Kapten, LeCab, … pour rentrer de tes soirées. Ou encore l’abus de locations de vélos électriques ou de trottinettes électriques qui font tant polémiques… comme beaucoup de parisiens nous étions adeptes de ces applications pour finalement se rendre compte du poids sur notre budget mensuel, sans parler que nous participions à l’exploitation de tous ces livreurs courageux qui pédalent par tous les temps… bref quand tu coupes tout ça, que tu résilies tous ces comptes superflus, que tu reprends le métro et que tu sors avec parcimonie dans tes restaurants préférés, ton compte repasse au vert et tes économies te disent merci !

 

Retourner un temps chez papa/maman

Dernière idée pour économiser pas mal d’euros : retourner quelques temps avant le départ chez papa/maman ou « squatter » le canapé d’un ami. C’est un excellent moyen de limiter les dépenses et de profiter de tes proches à quelques semaines du départ. Pour notre part nous avons quitté Paris le 15 novembre 2019 pour faire le tour de nos amis et familles pendant les fêtes, en attendant le décollage le 12 janvier 2020. Comme on part 2 ans, il était impensable de ne pas prendre le temps de dire au revoir à nos proches. Cette tournée des « au revoir » s’annonce riche en émotions, mais nous avons hâte de vivre ces moments où nous allons nous charger en énergies positives. Ensuite nous passerons les fêtes en famille, nous délecterons de bons petits plats français arrosés de rouge et de fromages bien coulants, avant de revenir dire au revoir à nos amis parisiens et nous préparer avant le grand décollage.

Tu devrais aussi lire

Laisse un commentaire

 

Lepoint2départ utilise des cookies pour vous garantir la plus jolie des expériences sur le site. Si vous souhaitez continuer à naviguer sur ce blog, vous acceptez l'utilisation des cookies. Accepter En savoir plus