Newsletter
    Et si tu recevais une dose de voyage & de conseils directement par e-mail ?

CHAPITRE 6

De Blaye à Rivedoux-Plage

0

28 juillet 2012

BLAYE

RIVEDOUX-PLAGE

Au petit matin, je découvre un peu mieux la citadelle qui m’a servi de refuge pour la nuit. La Citadelle de Blaye est ouverte tous les jours, toute l’année. L’accès y est gratuit. L’Office de Tourisme propose des visites guidées pour les scolaires ainsi que des visites guidées pour les groupes. Je fais un petit tour rapide des charmantes ruelles de la citadelle, où de nombreuses boutiques d’artisans d’art sont installées, avant de rejoindre la place d’Armes pour profiter d’un joli panorama sur l’Estuaire de la Gironde et ses îles. A proximité, je passe devant le Couvent des Minimes et le Château des Rudel, tous témoins d’une époque qui transpire encore dans les rues de cette citadelle classée au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Les portes de la Citadelle de Blaye

Les portes de la Citadelle de Blaye

Les jolies petites ruelles de la Citadelle de Blaye

Les jolies petites ruelles de la Citadelle de Blaye

Une citadelle au charme fou !

Une citadelle au charme fou !

Le charme de l'antan

Le charme de l’antan

Les bateaux dans le port à marée basse

Les bateaux dans le port à marée basse

Il est à présent l’heure pour moi de faire route vers les îles de Charente-Maritime. Je commence par la célèbre Île d’Oléron et sa ville principale Saint-Pierre-d’Oléron. La petite cité a un charme certain. Je me dirige vers son centre historique piétonnier et berceau de plusieurs monuments emblématiques, comme l’église Saint-Pierre, la lanterne des morts – un ancien monument funéraire – ou encore la Maison des Aïeules, rendue célèbre par l’écrivain français Pierre Loti. Mon tour de Saint-Pierre-d’Oléron est plutôt rapide et je me contente d’un tour de ville.

Les magnifiques petites ruelles de Saint-Pierre-d’Oléron

Les magnifiques petites ruelles de Saint-Pierre-d’Oléron

Direction maintenant le petit port de La Cotinière, jadis le premier port crevettier de France. Le port est particulièrement fréquenté durant la saison estivale et pour cause. C’est la saison haute de la pêcherie et il est très intéressant de voir les bateaux revenir de la mer, chargés de crevettes, sardines, maquereaux, soles, bars de ligne, langoustines, homards, etc. Le marché de Victorine est l’endroit idéal si tu veux trouver des produits de qualité et de première fraîcheur. Les petits bateaux bariolés et les phares marins font le bonheur des yeux dans ce petit port de pêche vraiment charmant. De nombreux peintres à l’aquarelle esquisse la scénographie et il est vrai qu’elle a tous les atouts pour séduire.

Le petit port de La Cotinière

Le petit port de La Cotinière

Je fais ensuite route vers L’Éguille-sur-Seudre pour découvrir un ensemble de marais salants absolument incroyables. Le soleil se reflète sur l’eau et offre des clichés magnifiques à faire. L’activité est ici dédiée à l’ostréiculture (culture des huîtres) et la récolte du sel grâce aux sauniers qui travaillent dans les marais. C’est aussi un véritable bal d’oiseaux migrateurs qui se joue autour de ma tête, notamment des hérons et des mouettes, ajoutant à la superbe du moment.

Comme ce road trip est aussi l’occasion de découvrir la France hors des sentiers battus, je me suis laissé porter par mes envies ou les panneaux que j’ai rencontré sur ma route. C’est le cas quand j’ai vu un panneau ventant le fameux « Fort Boyard », rendu si célèbre par le jeu télévisé dont j’étais fan étant gosse. Ni une ni deux, je fais donc route vers le village de Boyardville, qui me fait faire un retour sur mes pas et revenir sur l’Île d’Oléron que j’avais quitté plus tôt dans la journée. Le célèbre Fort Boyard, situé à quelques kilomètres au large, est accessible via des excursions en bateau. J’ai le plaisir de trouver une excursion en catamaran, la première fois que j’en prends un de ma vie, et me dirige donc vers le fort. Le bateau s’approche et je mitraille littéralement ce fort qui m’a tant fait rêver devant ma télévision. Impossible d’y pénétrer, aucune visite de l’intérieur n’est possible en raison de son accès compliqué. Seule la télévision loue un droit d’accès à la région et peut y tourner son jeu, mais les touristes n’ont pas le plaisir de pouvoir visiter Fort Boyard… vraiment dommage ! J’aurai adoré y pénétrer et m’essayer à une épreuve pourquoi pas !

Sortie en catamaran pour aller voir un Fort célèbre...

Sortie en catamaran pour aller voir un Fort célèbre…

Vue sur Fort Boyard depuis le catamaran

Vue sur Fort Boyard depuis le catamaran

Un fort rendu célèbre par le jeu télévisé

Un fort rendu célèbre par le jeu télévisé

Une sortie en mer des plus agréables

Une sortie en mer des plus agréables

Après ce tour de catamaran plutôt atypique tu en conviendras, il est l’heure de continuer ma route en direction de La Rochelle. Je longe la Réserve naturelle nationale de Moëze-Oléron et avance sereinement le long de départementales longeant les eaux et les marais. Sur la route, je marque un arrêt à Rochefort, ville rendue célèbre par ses demoiselles de Rochefort. Je n’y trouve guère d’intérêt et me contente d’une rapide balade dans le Square Parat avec son magnifique kiosque à musique et son bassin artificiel. Rapidement, je me remets sur la route. Et comme cette journée est celle de l’improvisation, plutôt que de me rendre directement à La Rochelle, je décide de me rendre sur l’Île de Ré.

J’emprunte donc le pont de l’Île de Ré pour me rendre sur l’île, dont l’accès est soumis à une taxe assez élevée : 16,50 € à l’époque ! Le pont culmine à une quarantaine de mètres au-dessus de la mer, ce qui donne des aspects magiques à ce trajet pas comme les autres. Et rapidement, la beauté de l’île me fait oublier l’addition plutôt salée pour m’y rendre. Je débute mon tour de l’île de Ré par sa commune la plus peuplée Sainte-Marie-de-Ré et son petit port de plaisance. Je me rends aussi à la plage des Grenettes, faisant face à l’Île d’Oléron, avant de poursuivre ma route vers le petit port de Rivedoux-Plage sur la côte nord. Depuis le front de mer, la vue sur le pont de l’Île de Ré est juste magnifique. C’est aussi ce village que tu traverseras forcément si tu te rends sur l’île, il est traversé par toutes les voitures qui vont et viennent sur l’île. Je poursuis ma route vers l’ouest en passant par La Flotte, avant d’arriver à la ville portuaire de Saint-Martin-de-Ré. Elle est entourée de remparts du XVIIe siècle dessinant une étoile et renfermant une imposante citadelle. La ville est vraiment hyper charmante avec ses ruelles pavées et son petit port de plaisance est tout ce qu’il y a de plus beau. Certainement l’un des plus beaux coins de l’Île de Ré que j’ai le bonheur de découvrir le temps de quelques heures. La journée a été chargée et le soleil commence déjà à décliner. Je profite de la marais basse pour faire quelque clichés depuis la Plage de la Cible, avant de regagner le Quai Georges-Clemenceau pour manger sur le pouce avec une vue sur le port et les passants. En dessert, je ne résiste pas au plaisir de me rendre chez l’un des 5 meilleurs glaciers de France. Au 19 quai de la Poithevinière se trouve le glacier « La Martinière », proposant des boules à la qualité exquise grâce à une sélection rigoureuse de matières premières et de fruits frais du marché. Au total, plus de 60 parfums sont proposés, à déguster dans un cornet gaufrette à la fleur de sel de l’Île de Ré. Un plaisir coupable qui me permet de terminer cette journée sur une touche sucrée et de regagner ma 206 pour une nuit sur la Plage Sud de Rivedoux-Plage plus que méritée.

Les terrasses des restaurants de Saint-Martin-de-Ré

Les terrasses des restaurants de Saint-Martin-de-Ré

Le joli port de plaisance de Saint-Martin-de-Ré

Le joli port de plaisance de Saint-Martin-de-Ré

Le soleil se coucher progressivement sur l'Île de Ré

Le soleil se coucher progressivement sur l’Île de Ré

Les façades arborent de jolies couleurs cuivrées

Les façades arborent de jolies couleurs cuivrées

Vue sur le pont de l'Île de Ré depuis la Plage Sud de Rivedoux-Plage

Vue sur le pont de l’Île de Ré depuis la Plage Sud de Rivedoux-Plage

 


Autres chapitres

Inscris-toi à la newsletter

Et si tu recevais une dose de voyage & de conseils directement par e-mail ?

Le blog voyage de Nicolas & Julien, deux passionnés de voyage en vadrouille depuis 2015. Lepoint2départ, là où l'aventure commence !