Newsletter
    Et si tu recevais une dose de voyage & de conseils directement par e-mail ?

CHAPITRE 37

De Martigues à Nîmes

0

28 août 2012

MARTIGUES

NÎMES

Pour ce dernier jour de road trip, j’effectue mes derniers kilomètres vers ma ville de résidence : Nîmes. Je n’arrive absolument pas à réaliser que 37 jours plus tôt je partais pour un tel road trip, seul sur la route, en dormant dans ma petite 206. J’ai pris la route plein d’angoisses, au final je reviens apaisé, heureux, riche de toutes ces belles découvertes en France et reposé moralement. Plus qu’une centaine de kilomètres à parcourir et je serai rentré ! Ils sont propices à me refaire le film de ce voyage. Les images se bousculent dans ma tête. J’ai tant de paysages en mémoire. Tant de sons. Tant d’odeurs. Les derniers kilomètres défilent sans que je m’en rende vraiment compte. Il est quasiment midi lorsque j’arrive à Nîmes, ville romaine par excellence et ville où j’ai posé mes valises en 2010. Même si je connais déjà bien le centre historique de Nîmes, je me laisse aller à une après-midi de balade, histoire de revenir progressivement à ma vie d’avant et surtout prolonger encore pour quelques heures cette aventure incroyable. Je me gare près des Jardins de la Fontaine, un immense jardin remarquable élaboré autour de la fontaine originelle de l’agglomération. Différents vestiges de l’époque romaine y sont visibles, ainsi que différents bassins qui font le plaisir des canards et des centaines de carpes qui y ont élu domicile. Les jardins abritent également le Temple de Diane, un temple romain construit au Ier siècle à Nîmes, ainsi que la Tour Magne, emblème de la ville et coiffant les jardins à leur sommet sur le mont Cavalier. On y accède facilement par un sentier pédestre qui fait le tour des jardins et mène vers les hauteurs de la ville. Le panorama y est de plus très appréciable les jours dégagés. Je redescends ensuite vers le quai de la fontaine pour atteindre un autre spot emblématique de la ville de Nîmes : la Maison Carrée. Il s’agit d’un temple érigé au Ier siècle également et parfaitement conservé. Il a une forme de rectangle plus que de carré mais est considéré comme un carré pour ses quatre angles droits. La place de la Maison Carrée est entourée de cafés en terrasse et offre vraiment un cadre sympa sur l’un des vestiges romains les plus remarquables de la ville. En face, impossible de manquer le Carré d’Art, une médiathèque et un musée d’art contemporain réunis dans le même bâtiment. A quelques mètres de là se trouve La Coupole des Halles, un centre commercial qui n’a surtout d’intérêt que son marché couvert au rez-de-chaussée, Les Halles. Une centaine d’artisans et commerçants indépendants sont réunis du lundi au samedi de 7h à 13h et les dimanches et jours fériés de 7h à 13h30 dans une surface de 3500 m² de marché couvert. C’est ici que tu auras la meilleure offre de produits de qualité et de terroir. On vient aux Halles à la fois pour le plaisir des yeux et des papilles. L’ambiance y est toujours frénétique et joviale, portée par la bonne humeur communicative des commerçants. Tu commences à savoir à quel point j’adore les marchés ! Ce sont des lieux de vie par excellence et le berceau de la gastronomie locale. Le marché couvert de Nîmes ne fait pas exception et te fera découvrir quelques spécialités bien locales, parmi lesquelles les tellines (petits coquillages) en persillade, la rouille (salade de poulpe et de pommes de terre en sauce), le petit pâté nîmois (pâté en pâte brisée enfermant une farce à base de veau et de porc) ou encore la brandade de morue très répandue en Occitanie (recette réalisée à base de morue – du cabillaud séché et salé – du lait et de l’huile d’olive). J’emprunte maintenant la rue de l’horloge, qui mène tout droit à la place de l’horloge sur laquelle se trouve sans surprise la Tour de l’Horloge de Nîmes, l’une des plus belles places de la ville. Le cœur du centre historique de la ville est vraiment magnifique, avec ses rues pavées et piétonnes, et des petites boutiques le long de celles-ci. Je n’hésite pas à me « perdre » dans ce dédale de ruelles toutes plus mignonnes les unes que les autres. Avant de poursuivre sur la rue de l’Aspic, offrant un joli itinéraire pédestre vers les plus belles places du cœur de ville. J’arrive maintenant sur la Place du Marché où je découvre deux des emblèmes de Nîmes : sa fontaine du crocodile, avec un animal en bronze semblant enchaîné et un palmier. La fontaine est entourée de nombreux cafés et restaurants, dont les terrasses baignées de soleil sont prises d’assaut. Il faut dire que cette place n’est qu’à une encablure du monument nîmois par excellence et objet de toutes les excursions : les Arènes de Nîmes. Un magnifique amphithéâtre romain, plutôt très bien conservé, vestige superbe de l’époque romaine. A l’époque de sa construction au Ier siècle, l’amphithéâtre accueillait des jeux et divertissements pour la population. Aujourd’hui, les arènes sont le berceau d’une vingtaine de corridas chaque année, surtout à l’occasion des ferias de la ville, des courses camarguaises et diverses manifestations culturelles (concerts, festival, reconstitution historiques, comme les Grands Jeux Romains, etc.). En dehors de ces manifestations, les arènes peuvent se visiter toute l’année. Je prends le temps de faire le tour sur le parvis des arènes et compte une soixantaine d’arcades parfaitement conservées. Les Arènes de Nîmes sont sublimes, il n’y a pas à dire, et symbolisent à elles-seules le caractère romain exceptionnel du patrimoine nîmois. L’imposante statue en bronze d’un toréador sur le parvis rappelle la tradition taurine de la ville, même si elle n’est pas du tout de mon goût… j’arrive aussi à la fin de mon road trip. Mon appartement nîmois n’est plus qu’à une centaine de mètres. Je regagne une dernière fois ma 206 et me dirige vers la rue du Mail où je suis domicilié.

Parvis des Arènes de Nîmes

Parvis des Arènes de Nîmes

La Tour de l'Horloge, sur l'une des places du centre-ville

La Tour de l’Horloge, sur l’une des places du centre-ville

La Maison Carrée de Nîmes

La Maison Carrée de Nîmes

Contraste entre antiquité et modernité

Contraste entre antiquité et modernité

L'un des plus beaux vestiges de l'époque romaine

L’un des plus beaux vestiges de l’époque romaine

Les Jardins de la Fontaine

Les Jardins de la Fontaine

Un immense espace vert au coeur de la ville

Un immense espace vert au coeur de la ville

Autre vue des Arènes de Nîmes

Autre vue des Arènes de Nîmes

Statue témoignant de l'activité taurine de la ville

Statue témoignant de l’activité taurine de la ville

C’est la fin d’une aventure extraordinaire commencée 37 jours plus tôt. Je décharge ma voiture et réalise que je viens de passer près de 40 jours seul sur la route, dans des conditions de confort plus que rudimentaires et que je suis capable de faire des choses un peu plus roots qu’à l’accoutumée. Retrouver mon appartement me fait malgré tout plaisir. Je ne résiste pas longtemps au plaisir d’une bonne douche chaude histoire de bien me décrasser, raser ma grosse barbe d’aventurier et retrouver une allure plus citadine. C’est ici que je te laisse ami lecteur, en espérant que ce road trip t’aura fait voyager, qu’il t’aura fait découvrir ou redécouvrir la France et ses multiples paysages, qu’il t’aura pourquoi pas inspiré et qu’il pourra te donner envie d’en faire un à ton tour. Merci d’être arrivé jusque-là et on se retrouve très vite pour de nouvelles aventures !

 


Autres chapitres

Oh non… Ce formulaire n’existe pas. Retournez à la page pour gérer les formulaires et sélectionnez une formulaire différente.

Le blog voyage de Nicolas & Julien, deux passionnés de voyage en vadrouille depuis 2015. Lepoint2départ, là où l'aventure commence !