Newsletter
    Et si tu recevais une dose de voyage & de conseils directement par e-mail ?

CHAPITRE 34

De La Seyne-sur-Mer à Bandol

0

25 août 2012

LA SEYNE-SUR-MER

BANDOL

Ce matin, j’avale un dernier café avec mes hôtes de ces deux derniers jours, avant de reprendre la route en solo vers l’Île de la Tour Fondue, où j’étais déjà allé il y a quelques jours, et plus précisément au Port de la Tour Fondue sur la presqu’île de Giens pour prendre un ferry qui fait la liaison vers l’Île de Porquerolles. Comme je compte faire une excursion à la journée, je décide de laisser ma voiture sur le parking du port et de me rendre à pied sur l’île. En saison, les services de navette partent toutes les heures, et opèrent chaque jour. Ce trajet en mer prend approximativement 15 minutes. Autant dire que c’est rapide ! Pour information, l’Île de Porquerolles est la plus grande et la plus occidentale des trois îles d’Hyères avec 12,54 km² de superficie. A l’arrivée, je découvre une île de toute beauté, envahie par une végétation verdoyante et parfumée, des sentiers forestiers quadrillant toute l’île, des loueurs de vélos pour crapahuter plus « simplement », et bien sûr, des plages et des criques naturelles extraordinaires. La mer est turquoise et les panoramas à couper le souffler. Pas étonnant que l’Île de Porquerolles attire autant de visiteurs et bénéficie de l’appellation d’île d’or. On est clairement au paradis ici et l’île est un véritable joyau. Très rapidement, je m’écarte du port d’arrivée et du charmant village qui concentre l’essentiel des hébergements et restaurants pour démarrer mon exploration à pied. Il y a tant de sentiers qu’il est facile de se perdre sur l’île. Mais comme j’ai la journée devant moi, je n’hésite pas à sortir des sentiers balisés et à trouver des coins moins fréquentés. Partout où je pose mon regard, je suis émerveillé par les beautés de la nature. L’eau et la végétation s’embrassent dans une perfection rare. Il faut se rendre au sud de l’île pour découvrir un paysage dominé par les falaises abritant les calanques. L’accès est un peu escarpé et se mérite. Mais je trouve une crique plutôt isolée et à l’abri des regards. Je me laisse aller à du bronzage intégral, cul nu, ayant l’impression d’être seul au monde dans cet écrin de verdure. La tranquillité sera de courte durée quand j’entends des enfants approcher et donc l’heure pour moi de remettre mon short de bain. Loin de moi l’idée de vouloir choquer qui que ce soit, surtout que l’île est très prisée et donc rapidement envahie de touristes. Comme elle est assez étendue, il faut tout de même prévoir la journée sur place. Le reste de l’après-midi sera plutôt dédié à la balade sur des sentiers pédestres parfaitement balisés et entretenus. La chaleur est écrasante, heureusement que la végétation est dense et offre des coins ombragés un peu partout sur l’île. Lors de ma balade, je découvre aussi une île chargée d’histoire, comme en témoigne ses monuments remarquables : église Saint-Anne, château Sainte-Agathe, fort du Grand Langoustier, fort de la Repentance, phare du cap d’Arme, moulin, etc. Des traces des civilisations passées pour cette île méditerranéenne aux mille visages. Je regagne à présent le village de l’île, le temps de siroter un soda bien frais. Le mercure s’affole et la chaleur devient limite insupportable. Porquerolles bénéficie pour information d’un climat méditerranéen subtropical avec des étés chauds (moyenne de 26 °C) et des hivers doux (moyenne de 11 °C) ce qui en fait l’un des endroits les plus chaud de France métropolitaine avec un moyenne annuelle de 18,3 °C. Il est à présent l’heure de reprendre le ferry dans l’autre sens et de regagner la côte. L’Île de Porquerolles m’en aura mis plein les yeux. J’en repars avec des centaines de photos et des souvenirs plein la tête. J’entame également la dernière ligne droite de mon voyage et la ligne d’arrivée n’est plus qu qu’à une centaine de kilomètres. Pour la nuit, je m’arrête à Bandol, une station balnéaire connue pour le charme de son port de plaisance et ses jolies plages de sable fin, notamment la Plage de Renécros. Je mange sur le pouce face à cette véritable piscine naturelle avant de refermer la page d’une journée épuisante pour mon corps en raison de la chaleur.

Journée à la découverte de l'Île de Porquerolles

Journée à la découverte de l’Île de Porquerolles

Une eau cristalline et turquoise à souhait

Une eau cristalline et turquoise à souhait

Les voiliers ont jeté leur ancre au large de l'île

Les voiliers ont jeté leur ancre au large de l’île

Un décor digne d'une carte postale

Un décor digne d’une carte postale

Un cadre sauvage, naturel et préservé

Un cadre sauvage, naturel et préservé

Des sentiers pédestres serpentent tout autour de l'île

Des sentiers pédestres serpentent tout autour de l’île

Un panorama à couper le souffle

Un panorama à couper le souffle

Petite crique avec vue sur la baie

Petite crique avec vue sur la baie

 


Autres chapitres

Oh non… Ce formulaire n’existe pas. Retournez à la page pour gérer les formulaires et sélectionnez une formulaire différente.

Le blog voyage de Nicolas & Julien, deux passionnés de voyage en vadrouille depuis 2015. Lepoint2départ, là où l'aventure commence !