Newsletter
    Et si tu recevais une dose de voyage & de conseils directement par e-mail ?

CHAPITRE 31

De Nice à Hyères

0

22 août 2012

NICE

HYÈRES

Ce réveil a un goût particulier. J’arrive déjà à ma dernière semaine de road trip. Je suis sur les routes depuis quasiment un mois et je réalise à quel point cette expérience est déjà bénéfique à tous les niveaux. Je vais rentrer fatigué mais ressourcé, le cerveau prêt à écrire de nouvelles aventures. J’aurai fait également des milliers de clichés de notre jolie France, pour compiler à jamais tous ces beaux paysages que j’ai la chance de découvrir sur ma route. Je suis tellement heureux de vivre un tel périple et fier de moi d’avoir lutté contre mes angoisses pour vivre une aventure unique en son genre. Ce matin, je me réveille avec la banane, ça c’est sûr cher ami ! Je commence à me reconnecter à moi-même et aux autres, je commence aussi à ressentir le manque du travail, ce qui est bon signe puisque je vais ouvrir ma propre agence de communication dans quelques jours ! Mais avant cela, j’ai encore 7 jours que je compte bien vivre à 200% comme depuis le début de cette aventure en solo.

Je reprends donc la route de mon aventure en direction de Cannes, dont tu as forcément entendu parler au moins pour son festival de cinéma, je veux bien sûr parler du Festival de Cannes. Je me gare de long du Boulevard de la Croisette et profite de la plage située juste aux abords de celui-ci. De magnifiques hôtels bordent le boulevard et font front à la plage de sable fin. Parmi les palaces qui se détachant, impossible de louper l’imposante façade blanche de InterContinental Carlton Cannes et des centaines de chambres avec vue. La Croisette est la promenade la plus célèbre de la ville avec ses palmiers, ses palaces, ses boutiques de luxe, ses bâtiments art déco, ou encore sa longue plage couvrant toute la baie de Cannes avec au loin les Îles de Lérins. Le cadre est magnifique et attire des centaines de touristes à longueur d’années. Je fais un peu tâche avec ma 206 au milieu de toutes ces voitures de luxe mais qu’importe ! J’arrive maintenant devant le Palais des Festivals et des Congrès de Cannes. Ses célèbres marches sont recouvertes d’un tapis rouge qui a souffert de l’épreuve du temps. Le festival du cinéma a lieu chaque année en mai et le tapis rouge est donc changé intégralement à ce moment-là de l’année. Je me prends tout de même au jeu de monter jusqu’en haut des marches, les photographes du monde entier et les stars du grand écran en moins ! Un peu sur le modèle du Walk of Fame à Hollywood, ici tu verras le Chemin des Étoiles, un cheminement de dalles portant l’empreinte des mains de grandes vedettes du cinéma. De l’autre côté du boulevard trône la petite Église Notre-Dame de Bon Voyage et une zone piétonne avec des boutiques partout. De quoi t’intéresser si tu aimes faire du shopping… ce qui n’est pas mon cas ! Pour terminer ma découverte de Cannes, je me rends sur les hauteurs dans le quartier du Suquet, le plus vieux quartier cannois installé sur une colline. Il offre le panorama le plus cinématographique sur la ville, qui débute le long du quai Saint-Pierre au Vieux Port. Le quartier du Suquet est piétonnier et fait de ruelles pentues. J’explore le quartier de la rue du Mont-Chevalier jusqu’à la place du Suquet, en passant par la plus ancienne rue de la ville, la rue Saint-Antoine, celle des commerçants et des restaurants. L’ambiance des ruelles du Suquet est unique et assurément le reflet de l’âme ancestrale de Cannes. C’est une vision toute autre de la ville qui s’offre à moi et dénote du glamour et des paillettes que peut refléter sa célèbre Croisette.

Cannes et sa célèbre Croisette qui fait tant rêver

Cannes et sa célèbre Croisette qui fait tant rêver

La plage est juste magnifique et offre une vue sur la baie à tomber par terre

La plage est juste magnifique et offre une vue sur la baie à tomber par terre

Je profite du cadre pour une petite pause matinale

Je profite du cadre pour une petite pause matinale

De magnifiques bateaux dans le port de Cannes

De magnifiques bateaux dans le port de Cannes

Le Palais des Festivals de Cannes et son célèbre tapis rouge

Le Palais des Festivals de Cannes et son célèbre tapis rouge

La plage s'étend tout le long de la Croisette

La plage s’étend tout le long de la Croisette

L’après-midi, je me dirige vers Mandelieu-La Napoule pour aller lézarder sur une plage ensoleillée. L’avantage est que les parkings sont gratuits dans la ville pour accéder facilement aux plages et en l’absence de stationnement payant on est forcément tenté de rester plus longtemps. Je m’installe donc sur la Plage des Sables D’Or une bonne partie de l’après-midi, histoire de parfaire mon bronzage doré.

En fin de journée, je me dirige vers le petit port huppé de Saint-Tropez. Sur la route, je m’arrête même quelques minutes dans la commune de Sainte-Maxime et sa très jolie Plage de la Nartelle bordant le littoral. Mais l’heure avançant, je n’ai pas vraiment le temps de m’éterniser. Il me faut 2 bonnes heures en tout pour gagner Saint-Tropez, en raison de bouchons à l’entrée de la ville. Visiblement, je ne suis pas le seul à avoir eu l’idée de m’y rendre pour passer cette fin de journée. L’affluence est grande en été car la station balnéaire est connue pour accueillir chaque été des célébrités du monde entier. Ce n’est pas vraiment ce qui m’attire ici, mais plus la curiosité de découvrir cette petite ville. Il faut dire que la baie de Saint-Tropez est l’une des plus belles de Méditerranée. A mon arrivée, je me dirige instinctivement vers le Port de Saint-Tropez, où sont amarrés de gros yachts de luxe. Ici, c’est à celui qui aura le plus gros bateau ! Ils sont tous plus luxueux les uns que les autres et s’entassent le long des quais Jean Jaurès, Suffren, Gabriel Péri et Hippolyte Bouchard. Faisant face aux bateaux, de nombreux restaurants et leurs terrasses. Notamment l’institution du coin, le célèbre café-pâtisserie Sénéquier avec ses fauteuils rouges et sa devanture rouge vif. Un lieu bien connu de la jet-set grâce à une série de films qui le mettent à l’honneur : « Et Dieu… créa la femme » ou encore « Le Gendarme de Saint-Tropez ». On ne compte plus les photos de personnalités sur sa terrasse, faisant du lieu un point de rendez-vous pour tous les curieux ou les paparazzis. J’arrive maintenant à la Tour du Portalet et à une jetée donnant sur la mer, avant de m’enfoncer dans les petites ruelles piétonnes et pavées de la ville. J’arrive maintenant devant l’Église Paroissiale Notre-Dame de l’Assomption, dont la célèbre tour horloge rouge/jaune est visible depuis les hauteurs de la ville, le port ou même la baie. Un peu plus loin se retrouve la Chapelle de la Miséricorde donnant sur l’une des rues principales, la rue Gambetta. Juste à côté de la chapelle,  je tombe sur une grande place ombragée, semblant être le cœur vivant de Saint-Tropez. La Place des Lices abrite des platanes centenaires, où se jouent de sempiternelles parties de pétanque dans la bonne humeur et la plus pure tradition provençale. Les boulistes s’en donnent à cœur joie, tandis que les touristes profitent des nombreux terrasses autour de la place, bienvenues pour prendre un rafraîchissement sous ce soleil de plomb estival. J’arrive enfin devant la vitrine de la boutique La Tarte Tropézienne, qui me met littéralement l’eau à la bouche. Comme son nom l’indique, la boulangerie est spécialisée dans la tarte tropézienne, LA pâtisserie locale par excellence. Il s’agit d’une brioche au sucre, fendue en deux, et garnie d’un mélange de crème pâtissière et de crème au beurre. Comme la boulangerie vend des minis tartes tropéziennes, je ne résiste pas longtemps au plaisir d’en déguster une… et ça se relève être une véritable tuerie ! J’en avais déjà mangé mais celle-ci a une texture parfaite, une crème onctueuse à souhait et des notes de fleur d’oranger. Bref, j’adore, si bien que je m’en lèche les doigts. Je termine ma visite de Saint-Tropez par la Place Blanqui, abritant la célèbre Gendarmerie de Saint-Tropez. Cette ancienne gendarmerie emblématique apparaît dans la saga des films Le Gendarme, notamment « Le Gendarme de Saint-Tropez » sorti en 1964 avec Louis de Funès en vedette. Le temps de l’immortaliser que je retrouve ma 206 pour sortir de la ville. Je fais escale dans la ville de Hyères pour la nuit, après une journée sous un soleil de plomb.

Arrivée à Saint-Tropez en fin de journée

Arrivée à Saint-Tropez en fin de journée

Les bateaux luxueux dans le port de Saint-Tropez

Les bateaux luxueux dans le port de Saint-Tropez

Les magnifiques façades des bâtiments

Les magnifiques façades des bâtiments

Des bateaux tous plus luxueux les uns que les autres

Des bateaux tous plus luxueux les uns que les autres

Un port qui a un charme certain et qui attire les touristes

Un port qui a un charme certain et qui attire les touristes

Une ville bordée par les eaux

Une ville bordée par les eaux

Balade dans les petites ruelles de Saint-Tropez

Balade dans les petites ruelles de Saint-Tropez

Clocher de l'Église Notre-Dame de l'Assomption

Clocher de l’Église Notre-Dame de l’Assomption

La célèbre gendarmerie de Saint-Tropez

La célèbre gendarmerie de Saint-Tropez

Une gendarmerie rendue célèbre par le cinéma français

Une gendarmerie rendue célèbre par le cinéma français

 


Autres chapitres

Inscris-toi à la newsletter

Et si tu recevais une dose de voyage & de conseils directement par e-mail ?

Le blog voyage de Nicolas & Julien, deux passionnés de voyage en vadrouille depuis 2015. Lepoint2départ, là où l'aventure commence !