Newsletter
    Et si tu recevais une dose de voyage & de conseils directement par e-mail ?
temps de lecture : 12 mn

CHAPITRE 2

De Lagrâce-Dieu à Laruns

0

24 juillet 2012

LÂGRACE-DIEU

LARUNS

Après une nuit en demi-teinte en raison de mes angoisses et de la chaleur qui est venue me réveiller, j’attaque cette deuxième journée d’aventure. Je fais un petit brin de toilette et découvre la joie du brossage de dents en me servant de mon rétroviseur comme miroir. Il est à présent l’heure de prendre la route en direction de Lourdes. Mon GPS est réglé sur « hors péages exclusivement » et me fait donc passer en majorité sur les routes départementales. Quelle merveille que ces routes perdues au milieu de nul part, bordées par des champs à perte de vue et des vaches qui profitent de la quiétude de ces vallées calmes. Je coupe même mon poste radio pour profiter du silence et ça fait un bien fou ! Je sens déjà les premiers effets quasi immédiats de cette déconnexion brutale mais nécessaire. Les oiseaux chantent, l’odeur ambiante est un mélange de bouses et d’herbes fraîchement coupées, l’air est pur et je prends de grandes bouffées 100% naturelles. Je fais ainsi route durant 2h30 durant vers la ville de Lourdes, au pied des Pyrénées. J’ai entendu beaucoup de choses sur cette ville et j’avais hâte de voir de mes propres yeux de quoi il en retourne…

Des routes départementales pour moi tout seul !

Des routes départementales pour moi tout seul !

Un peu de compagnie sur la route

Un peu de compagnie sur la route

Un cadre préservé pour nos amies les bêtes

Un cadre préservé pour nos amies les bêtes

Un bonheur de me perdre dans les campagnes françaises

Un bonheur de me perdre dans les campagnes françaises

Un luxe de rouler dans de tels paysages luxuriants

Un luxe de rouler dans de tels paysages luxuriants

J’arrive à Lourdes par la route principale qui traverse la ville. Je comprends vite que Lourdes est une ville hôtelière, il y en a partout ! Des dizaines de cars déchargent dans le même temps les pèlerins et les fidèles. Des personnes, majoritairement âgées, venues du monde entier pour faire acte de foi dans cette petite commune. Je me rends tout de suite compte qu’une atmosphère toute particulière règne dans cette ville, qu’on soit croyant ou non d’ailleurs. On ne peut pas nier qu’il s’y passe quelque chose et que l’énergie qui y circule ne laisse pas de marbre. Est-ce la foule venue du monde entier ? Sa situation au pied des Pyrénées qui rend son air particulièrement pur et agréable ? Je n’allais pas tarder à me faire ma propre idée. En me dirigeant vers la fameuse Grotte de Massabielle – communément appelée grotte de Lourdes – où, en 1858, la Vierge Marie serait apparue à une jeune fille. Chaque année, des millions de personnes viennent donc sur les traces de Sainte Bernadette pour admirer cette grotte et toucher ses parois. Les pèlerins peuvent boire l’eau qui jaillit de la source de la grotte ou se baigner dans des bains d’ablution que certains pensent être miraculeux, alimentés eux-aussi par l’eau de la grotte. Je prends donc le temps de visiter le Sanctuaire Notre-Dame de Lourdes, ses deux magnifiques basiliques et bien sûr la célèbre grotte. Il y a foule et il me faut faire la queue pour moi aussi pouvoir y pénétrer et longer ses parois. J’avoue que je ne m’attendais pas à voir une grotte aussi « moderne » et simple à la fois. C’est plus la symbolique du lieu qui est forte qu’autre chose. D’ailleurs, je n’ai pas tardé à ressentir une profonde émotion de me trouver là. La foi est quelque chose qui ne s’explique pas et qui est propre à chacun. Je peux simplement te dire que croyant ou non, on ne peut pas rester insensible à l’énergie qui circule dans cette grotte. Imagine que des millions de personnes y viennent chaque année pour une apparition rapportée par une petite bergère du coin… tu as une idée de la frénésie que suscite Lourdes en déplaçant le monde entier à ses pieds !

Le très joli Sanctuaire Notre-Dame de Lourdes

Le très joli Sanctuaire Notre-Dame de Lourdes

Mosaïques dans le Sanctuaire Notre-Dame de Lourdes

Mosaïques dans le Sanctuaire Notre-Dame de Lourdes

Basilique Notre-Dame-du-Rosaire de Lourdes

Basilique Notre-Dame-du-Rosaire de Lourdes

Coupole de la Basilique Notre-Dame-du-Rosaire de Lourdes

Coupole de la Basilique Notre-Dame-du-Rosaire de Lourdes

Mosaïque de la Sainte-Vierge

Mosaïque de la Sainte-Vierge

Couronne en or surmontant la coupole

Couronne en or surmontant la coupole

Vue sur le Sanctuaire depuis les hauteurs de la Basilique

Vue sur le Sanctuaire depuis les hauteurs de la Basilique

Grotte de Massabielle

Grotte de Massabielle

Les fidèles visitent la Grotte de Massabielle

Les fidèles visitent la Grotte de Massabielle

Cierges allumés par les fidèles

Cierges allumés par les fidèles

Les espaces dédiés aux prières

Les espaces dédiés aux prières

Des cierges et des bougies de toutes les tailles

Des cierges et des bougies de toutes les tailles

Après ce moment de recueillement, je me rends sur le Chemin de croix des Espélugues, un chemin de croix situé au départ de la Basilique de l’Immaculée-Conception sur la colline des Espélugues. Il retrace la vie de Jésus Christ le long d’un parcours d’environ 1500 mètres, avec une pente ascendante en colimaçon avant une descente plus rapide de l’autre côté. Le chemin de croix met en scène des statues qui évoquent la passion du Christ, depuis sa condamnation jusqu’à sa mise au tombeau, en passant par sa résurrection, dans une ultime station. Une promenade agréable chargée elle-aussi de symbolique, comme tout ce qui se trouve à Lourdes. Je prendrai également le temps, en fin de journée, de marcher un peu sur les pas de Sainte Bernadette. Je parcoure plusieurs spots, dont sa maison natale, le Moulin de Boly situé au 12 rue Bernadette Soubirous.

Balade sur le Chemin de croix des Espélugues

Balade sur le Chemin de croix des Espélugues

La maison natale de Bernadette Soubirous

La maison natale de Bernadette Soubirous

Intérieur de la maison natale de Bernadette Soubirous

Intérieur de la maison natale de Bernadette Soubirous

Une ville chargée de symboles et dont l’histoire religieuse est la raison de l’affluence à Lourdes. Les rues autour de la grotte témoignent du business juteux de la religion ! Un peu choquant d’ailleurs, on se croirait à Disneyland, avec toutes ces boutiques vendant absolument de tout. La religion version objets dérivés dans tout ce qu’elle a de plus méprisable… selon moi, la foi ne s’achète pas et ne devrait pas être l’objet d’un tel commerce ! Les prix des cierges sont clairement abusifs, tout comme les récipients vendus pour les pèlerins désireux de ramener un peu d’eau bénite chez eux. Bref, chacun est libre après tout de mettre la main au porte-monnaie ou non… je prends le temps de récupérer 1 litre d’eau de la grotte, de bénir mon chapelet et de faire une prière avec une énorme pensée pour mes proches. Qu’on soit croyant ou non encore une fois, au-delà de ces petits rituels qui sont quelque chose de très personnel, le fait de se recueillir et de faire acte de foi, peu importe en qui ou en quoi l’on croit, est déjà une façon de se donner de la force. Symboliquement, j’avais besoin de ce moment qui me donnera la force de continuer les 39 jours à venir et de ne plus ressentir la moindre peur. Chacun sa technique pour se donner du courage !

Pour la petite information, Lourdes a eu une dernière signification et symbolique pour moi. J’ai eu le plaisir de travailler sur la comédie musicale « Bernadette de Lourdes », jouée à l’heure actuelle à l’Espace Robert Hossein de la ville, d’avril 2018 à juillet 2019. J’assurais les fonctions d’attaché de presse web et de Community Manager sur le projet. Une mission très intéressante qui m’a fait découvrir toutes les facettes de la création d’un tel spectacle. Dans le cadre de sa construction, nous avons fait plusieurs aller-retours Paris/Lourdes pour rencontrer les équipes sur place. Chaque venue à Lourdes était l’occasion pour moi de me replonger dans cette première venue en 2012 et chaque fois je ressentais la même émotion. Ce fut l’ultime projet de ma vie d’attaché de presse, puisqu’à la rentrée 2019 je décidais de tout arrêter pour me préparer à notre Tour du monde qui devait débuter en janvier 2020. Si tu es de passage à Lourdes, et que tu veux découvrir l’histoire de cette petite Bernadette Soubirous à l’origine de la frénésie de Lourdes, n’hésite pas à aller découvrir la comédie musicale. C’est une production digne des spectacles joués à Broadway et le spectacle est vraiment émouvant, porté par un casting de choix.

Alors que la journée est déjà bien avancée, je passe une tête au Lac de Lourdes. Un espace vert abritant un lac artificiel, très prisé des joggeurs et autres sportifs. Je fais à présent route vers Laruns, une petite commune située dans le département des Pyrénées-Atlantiques en région Nouvelle-Aquitaine. Je trouve une réserve naturelle et m’installe près d’une rivière pour y passer ma deuxième nuit. Après une telle journée spirituelle, il est grand temps d’avaler un petit repas sur le pouce, quelques fruits frais et de me mettre au lit.

Le Lac de Lourdes, un cadre idyllique pour se reposer !

Le Lac de Lourdes, un cadre idyllique pour se reposer !

La jolie petite commune de Laruns

La jolie petite commune de Laruns

 


Autres chapitres

Oh non… Ce formulaire n’existe pas. Retournez à la page pour gérer les formulaires et sélectionnez une formulaire différente.

Le blog voyage de Nicolas & Julien, deux passionnés de voyage en vadrouille depuis 2015. Lepoint2départ, là où l'aventure commence !