Newsletter
    Et si tu recevais une dose de voyage & de conseils directement par e-mail ?

CHAPITRE 18

Du Luxembourg à Metz

0

9 août 2012

LUXEMBOURG

METZ

Ce matin, je fais route vers le Luxembourg. Mon GPS ne peut plus fonctionner hors de nos frontières donc je retrouve le plaisir d’une bonne vieille carte en papier pour m’orienter. En même temps la signalétique européenne des autoroutes est très simple. J’arrive en un peu moins de 3h à Luxembourg Ville. Je découvre une ville à deux visages, l’un résolument moderne, l’autre plus pittoresque. La ville est en effet coupée en deux, et on distingue communément la Ville-Haute et la Ville-Basse, Luxembourg Ville étant une ville sur plusieurs niveaux installée à flanc de vallées. C’est par la Ville-Haute que je débute ma visite. C’est en gros le centre-ville, très moderne, très propre et assez luxueux je dois le dire. Le quartier abrite plusieurs bâtiments et monuments prestigieux, tels que la place Guillaume II, la place centrale de la ville bordée par des restaurants et souvent animée par des artistes de rue, abritant aussi le magnifique Hôtel de Ville au style néoclassique ; la magnifique place d’Armes encore plus frénétique avec des restaurants à l’ombre des platanes ; la Cathédrale Notre-Dame qui est la seule cathédrale du Luxembourg et qui témoigne de son histoire passée et de ses différentes influences architecturales ; puis je suis passé devant le Palais Grand-Ducal, avec sa façade flamande immanquable dans le paysage, qui est l’actuelle résidence du Grand Duc et sa famille, en somme le chef d’état du Luxembourg. Une Ville-Haute qui contraste avec la Ville-Basse, séparée par une grande bande de parcs, jardins et bois. Globalement, je ne m’attendais pas à trouver une ville aussi verte. J’avais l’image du Luxembourg comme une ville de banquiers, sans âme ni intérêt. C’était évident mal la connaître ! Pour passer de la Ville-Haute à la Ville-Basse, un grand ascenseur public permet de changer de secteur sans effort, mais je préfère la solution pédestre en empruntant les petites ruelles qui descendent vers la Ville-Basse. J’arrive dans le quartier pittoresque nommé Grund, inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO. Il est beaucoup plus calme et résidentiel, et dessert quelques belles balades vers la Vieille Ville et les Parcs de la Pétrusse. J’avance le long du cours d’eau le long duquel serpente cette Ville-Basse : l’Alzette. Une connexion à la nature évidente, pour une balade au calme caractéristique de la quiétude de ce quartier aux faux airs de petit village. Peu de bâtiments significatifs à voir, si ce n’est l’Abbaye de Neumünster, un ancien monastère de moines bénédictins reconverti en centre culturel. L’intérêt est à l’extérieur, avec les vestiges de l’imposante muraille qui rappellent le passé historique du Luxembourg. Le rocher du Bock bien sûr et les fameuses Casemates du Bock, l’un des sites les plus importants de l’UNESCO. Ce sont les anciens chemins de ronde militaires souterrains datant du XVIIe siècle, les plus longs au monde et creusés dans la roche sur plusieurs étages, qui peuvent aujourd’hui se visiter. De l’ancien château du Luxembourg, il ne reste aujourd’hui que les vestiges d’une tour éventrée et le Pont du Château qui donne sur la vieille ville. Il est marrant de constater à Luxembourg Ville plus qu’ailleurs à quel point les vestiges des anciennes fortifications s’intègrent harmonieusement au paysage urbain et moderne d’aujourd’hui. Après être allé de surprise en surprise au Luxembourg, il est déjà l’heure pour moi de reprendre le volant pour 50 minutes de route supplémentaires et de revenir en France pour poursuivre mon tracé initial. Il ne me faut que 10 minutes pour passer la frontière française et retrouver mon GPS.

Découverte de la Ville-Basse de Luxembourg

Découverte de la Ville-Basse de Luxembourg

Une ville complètement intégrée dans la nature

Une ville complètement intégrée dans la nature

Du vert absolument partout !

Du vert absolument partout !

Balade dans les rues de la Ville-Basse

Balade dans les rues de la Ville-Basse

Une très belle surprise que cette journée au Luxembourg

Une très belle surprise que cette journée au Luxembourg

Luxembourg a des allures de carte postale

Luxembourg a des allures de carte postale

Contraste entre la Ville-Haute et la Ville-Basse

Contraste entre la Ville-Haute et la Ville-Basse

Cap sur la ville de Metz pour terminer la journée. Je trouve facilement une place près de la gare ferroviaire de Metz-Ville et déjà l’émerveillement commence ! Le bâtiment est absolument magnifique. Il faut dire que le bâtiment principal dédié aux voyageurs, la façade, la toiture, le salon d’honneur et le hall de départ notamment font l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques. Pas étonnant donc que cette gare fascine autant et qu’elle attire l’œil. Les messins aiment à qualifier leur gare de « plus belle gare de France » et il est vrai que le titre paraît mérité pour cet édifice qui est tout sauf austère et qui ne ressemble même pas à une gare ferroviaire depuis l’extérieur.

La gare ferroviaire de Metz, souvent considérée comme la plus belle de France !

La gare ferroviaire de Metz, souvent considérée comme la plus belle de France !

Il est l’heure de remonter vers le centre-ville par la rue Gambetta, entourée de part et d’autres de commerces sous arches. Définitivement, l’architecture de la ville est remarquable et empreinte de savoir-faire ancestraux. J’arrive maintenant au rond-point de l’Avenue Foch, une sorte de Champs-Élysées local avec ses bâtisses imposantes. Sur le flanc est, la Tour Camoufle, une tour ronde vestige de l’enceinte médiévale de Metz. Sur le flanc ouest, la Porte Serpenoise est l’une des anciennes portes de la ville et le témoin de l’ancien mur d’enceinte romain aujourd’hui totalement détruit. La porte aux airs d’Arc de Triomphe est coiffée d’un talus herbeux, ce qui lui donne un caractère singulier et plutôt drôle ! J’arrive maintenant à la Place de la République de Metz, faisant face au centre historique et jalonnée par le Jardin de l’Esplanade. Alors que quelques commerces modernes bordent la place, le centre en lui-même est un dédale de petites ruelles toutes plus mignonnes les unes que les autres. Il y a de quoi se perdre dans ces ruelles qui se ressemblent toutes et alignent sur des kilomètres des boutiques et des petits commerces. La place Saint-Jacques concentre elle énormément de bars et de restaurants sur une parcelle qui semble être le cœur frénétique de la ville. Juste derrière, impossible de manquer l’imposant Hôtel de Ville de Metz mais surtout la Cathédrale Saint-Étienne de Metz, un véritable joyau ! Ses dimensions grandiloquentes ajoutées à sa beauté insolente font de cet édifice un véritable trésor pour sa ville. La fin de journée et le soleil qui commence à décliner offrent à la pierre jaune de la cathédrale des reflets dorés. A l’intérieur, l’émerveillement se poursuit avec des vitraux scintillants de mille feux et des voûtes impressionnantes. Autant j’ai visité énormément d’édifices religieux dans la vie, autant celui-ci me laisse admiratif par tant de majestuosité. La nef semblant infinie se termine sur un mur de vitraux absolument magnifiques. Les mots me manquent face à cette cathédrale dont les messins peuvent être fiers. Faisant face à la cathédrale, la place Jean-Paul-II abrite un marché couvert. Un joli bâtiment hélas fermé vue l’heure tardive de ma visite, alors que tu connais ma passion pour les marchés. Assurément une adresse que je reviendrai tester un jour !

Direction le centre-ville de Metz

Direction le centre-ville de Metz

Balade dans les rues commerçantes de la ville

Balade dans les rues commerçantes de la ville

Un centre-ville au caractère d'antan bien trempé

Un centre-ville au caractère d’antan bien trempé

Vue sur la Cathédrale Saint-Étienne de Metz

Vue sur la Cathédrale Saint-Étienne de Metz

Au pied de la Cathédrale Saint-Étienne de Metz

Au pied de la Cathédrale Saint-Étienne de Metz

Une architecture gothique et une minutie impressionnante

Une architecture gothique et une minutie impressionnante

Le portail de la Vierge et ses dizaines de statues

Le portail de la Vierge et ses dizaines de statues

Intérieur de la Cathédrale Saint-Étienne de Metz

Intérieur de la Cathédrale Saint-Étienne de Metz

Des vitraux immenses du sol au plafond

Des vitraux immenses du sol au plafond

Une cathédrale absolument magnifique et immanquable

Une cathédrale absolument magnifique et immanquable

L'orgue majestueux de la cathédrale

L’orgue majestueux de la cathédrale

Ma visite se poursuit par l’île du Petit-Saulcy, située plus à l’ouest. Entourée par La Moselle, elle abrite notamment un jardin nommé le « Jardin d’Amour » et un temple protestant le Temple Neuf. Un panorama de toute beauté, que j’immortalise depuis le Pont des Roches, le Quai Paul Vautrin, le Pont Saint-Marcel et surtout le Moyen Pont des morts, histoire de varier les points de vue sur cette île magnifique. Le quartier surnommé le quartier des Îles est très étendu et mériterait une visite plus approfondie tant il y a d’îles dans le secteur. Je reviens dans l’ancienne ville et marche désormais sur la Place Saint-Louis. Une sublime place avec de petits cafés et restaurants sous arches. Un esprit médiéval subsiste ici, et les nombreuses terrasses installées sur la place permettent de profiter de ce décor unique.

L’île du Petit-Saulcy

L’île du Petit-Saulcy

Balade devant le Temple Neuf

Balade devant le Temple Neuf

L'un des nombreux ponts du quartier des îles

L’un des nombreux ponts du quartier des îles

Des habitations organisées autour du Canal de la Moselle

Des habitations organisées autour du Canal de la Moselle

La magnifique Place Saint-Louis de Metz

La magnifique Place Saint-Louis de Metz

Opéra-théâtre de Metz

Opéra-théâtre de Metz

Fin de la journée, le soleil commence à se coucher !

Fin de la journée, le soleil commence à se coucher !

Afin de terminer mon tour de Metz, je reviens maintenant sur mes pas pour me diriger de l’autre côté de la gare ferroviaire, et plus précisément découvrir le Centre Pompidou-Metz. Comme son fondateur parisien, le centre est dédié à l’art contemporain et abrite différentes salles d’expositions temporaires. Il est aussi le fer de lance du nouveau quartier de l’Amphithéâtre en pleine construction. J’arrive trop tard pour le visiter et me contente donc de l’extérieur. Une forme clairement futuriste, faite de béton armé et de voiles blanc soutenus par une structure en bois. Original assurément ! Le quartier étant en pleine construction, le bâtiment fait un peu office d’ovni dans le décor. Mais clairement l’implantation d’une telle institution à 5 minutes à pied de la gare ferroviaire devrait être un atout dans le futur pour la ville de Metz. Une ville dont je ne connaissais pas la beauté et qui m’a sacrément charmé. Le jour déclinant de plus en plus, il est temps de me remettre en route. Après une journée plus que chargée, je roule à présent vers l’Alsace et fait escale sur le chemin pour la nuit.

Vue sur le Centre Pompidou-Metz

Vue sur le Centre Pompidou-Metz

Une architecture singulière pour ce temple dédié à l'art contemporain

Une architecture singulière pour ce temple dédié à l’art contemporain

 


Autres chapitres

Inscris-toi à la newsletter

Et si tu recevais une dose de voyage & de conseils directement par e-mail ?

Le blog voyage de Nicolas & Julien, deux passionnés de voyage en vadrouille depuis 2015. Lepoint2départ, là où l'aventure commence !