Newsletter
    Et si tu recevais une dose de voyage & de conseils directement par e-mail ?

CHAPITRE 12

De Saint-Malo à Cherbourg

0

3 août 2012

SAINT-MALO

CHERBOURG

Ce réveil-là j’avais hâte de le vivre. C’est en effet aujourd’hui que j’ai inscris le Mont-Saint-Michel au programme de ma journée. Je m’enfonce donc sur les routes de la Manche. La pluie de la veille a cessé mais le ciel est très chargé et toujours très menaçant. Un épais brouillard envahit progressivement le ciel, ce qui n’est pas de bonne augure pour ma visite, mais qu’importe je maintiens le cap. J’arrive enfin sur le site et suis parqué sur un parking assez éloigné du dit Mont. La suite s’effectue à pied et je traverse une passerelle avec le magnifique Mont-Saint-Michel en arrière-plan. Déjà à ce moment-là j’en prends plein les yeux. Le paysage est absolument incroyable avec cet îlot au loin, cette digue-route pour y accéder (aujourd’hui remplacée par un pont sur pilotis permettant à l’eau et aux sédiments de mieux circuler), et les marais tout autour pour le moment à marée basse et laissant donc place à une mer de sable et quelques flaques de si de là. J’avance lentement mais sûrement à pied vers l’entrée du Mont-Saint-Michel et je le mitraille sous tous les angles ! J’arrive enfin, après 1h de marche à pied pour rejoindre le mont, à son entrée principale : la cour de l’Avancée avec ses panneaux informatifs placardés sur la muraille. Au fond de la cour, j’emprunte la porte du Lion qui ouvre sur la cour du Boulevard, principale zone de passage du Mont et donc bondée de touristes. Cette cour exiguë est aussi le berceau de nombreux restaurants, dont celui très réputé de « La Mère Poulard » qui sert apparemment une omelette soufflée d’anthologie… je n’ai pas testé pour confirmer si la réputation dit vrai ! Sur les étroits chemins qui serpentent, des dizaines de restaurants accueillent les touristes tout comme les dizaines d’hôtels qui remplissent la même fonction. Le site classé au patrimoine mondial de l’UNESCO ne vit que par le tourisme. J’en ai la preuve en constatant que le Mont-Saint-Michel attire des touristes du monde entier. En même temps, rien d’étonnant à cela : la cité médiévale est la garantie d’un bon dans le temps et les ruelles pavées ont un charme certain. Les vieux panneaux des boutiques contribuent à ce voyage dans le temps et je me laisse aller à découvrir plusieurs boutiques, ayant une nette préférence pour celles proposant des dégustations de spécialités bretonnes et normandes, vas savoir pourquoi ! Mon ascension vers le haut du mont se poursuit via le passage du Grand Degré de 350 marches et j’arrive maintenant au clou de ma visite avec la découverte de l’Abbaye du Mont-Saint-Michel, classé monument historique et au patrimoine mondial de l’UNESCO. Cette ancienne abbaye bénédictine est un véritable joyau de l’art roman et vaut vraiment le détour. Elle offre une véritable démonstration de l’art médiéval du XIe au XVIe siècle et ses nombreuses salles qui se visitent ont des allures de décor de cinéma. La visite est vraiment intéressante et se termine sur un bâtiment gothique dit « La Merveille », au sommet du Mont-Saint-Michel et offrant un point de vue imprenable sur toute la baie. Au cours de la visite, je passe par l’aumônerie, la salle des hôtes, le réfectoire, la salle des Chevaliers ou encore un magnifique cloître abritant un jardin médiéval. Après avoir admiré l’Abbaye, j’emprunte le chemin des remparts pour redescendre. Une nouvelle occasion de mitrailler la baie et le mont sous tous les angles, surtout que le ciel se lève et passe du gris foncé au bleu azur. L’occasion est trop belle et je refais un tour complet du Mont-Saint-Michel et la majorité de mes photos, vue que je ne reviendrai sûrement pas ici de sitôt.

Arrivée sur le site du Mont-Saint-Michel

Arrivée sur le site du Mont-Saint-Michel

Digue bétonnée menant tout droit au Mont-Saint-Michel

Digue bétonnée menant tout droit au Mont-Saint-Michel

Au pied du Mont-Saint-Michel

Au pied du Mont-Saint-Michel

Il est l'heure de commencer la visite !

Il est l’heure de commencer la visite !

Entrée principale du Mont-Saint-Michel

Entrée principale du Mont-Saint-Michel

Les restaurants typiques du site

Les restaurants typiques du site

Une ambiance médiévale pour un bond dans le temps

Une ambiance médiévale pour un bond dans le temps

Des petites boutiques et des restaurants de caractère

Des petites boutiques et des restaurants de caractère

Autre vue au pied du Mont-Saint-Michel

Autre vue au pied du Mont-Saint-Michel

Une visite vraiment hyper intéressante pour un site grandiose

Une visite vraiment hyper intéressante pour un site grandiose

Après cette visite hyper intéressante du mont, je reprends la route et arrive à Coutances. La ville est très charmante avec ses bâtiments aux toits d’ardoise. Il faut dire que ce sont les hautes tours et les flèches de pierre de la Cathédrale Notre-Dame de Coutances qui m’ont attiré au loin. L’édifice fait partie des fleurons de l’art gothique en Normandie. La visite est gratuite et permet de se promener dans les galeries de la nef et du chœur, dans la tour-lanterne, dans les charpentes, de s’approcher des verrières gothiques et de suivre les évolutions de la construction de la cathédrale. Ce road trip est l’occasion de découvrir énormément de pan de l’histoire de France et je me laisse totalement porté par ma curiosité. La Normandie est pleine de surprises et j’apprécie particulièrement ces routes qui serpentent au milieu de vastes forêts et qui donnent un sentiment de liberté totale.

Cathédrale Notre-Dame de Coutances

Cathédrale Notre-Dame de Coutances

Intérieur de la Cathédrale Notre-Dame de Coutances

Intérieur de la Cathédrale Notre-Dame de Coutances

Plafond de la Cathédrale Notre-Dame de Coutances

Plafond de la Cathédrale Notre-Dame de Coutances

Je termine la journée par une visite rapide de la ville de Cherbourg, rendue célèbre au cinéma par le film « Les Parapluies de Cherbourg ». Une ville assurément tournée vers la mer avec sa rade en plein centre-ville qui héberge 4 ports (plaisance, commerce, pêche et militaire) et sa gare maritime transatlantique, symbole le plus marquant de l’architecture Art Déco de l’entre-deux-guerres, qui accueille depuis 2002 la Cité de la Mer. Je me contente d’apprécier le bâtiment de l’extérieur, n’étant pas un grand adepte des musées de la mer. A l’extérieur, collé au bâtiment, je tombe sur l’impressionnant sous-marin « Le Redoutable », devenu depuis sa sortie des eaux un musée qui peut se visiter. Je suis juste sous le choc de voir pour la première fois de ma vie un véritable sous-marin et imaginer que ça puisse se cacher dans le fond des océans. La soirée est bercée par la pluie et je trouve refuge dans un petit restaurant le temps que ça se calme. Après la pluie vient l’accalmie et je gagne maintenant le bassin du Commerce, en plein cœur de la ville. Dans le cadre des commémorations du centenaire de l’escale du Titanic à Cherbourg, un grand show alliant jeux d’eaux et effets pyrotechniques est organisé ce soir-là. « Les Nuits Titanic » est un spectacle donné gratuitement par la ville et permet de revivre la traversée du paquebot et la tragédie que tout le monde connaît. Une belle occasion de se souvenir que Cherbourg aura été le seul port français à avoir accueilli le transatlantique dans ses eaux, n’ayons pas peur d’être un peu chauvins ! Je fais escale dans la ville pour la nuit et trouve une place de parking pour m’endormir sur de jolies images et clôturer cette belle étape.

Fin de journée à Cherbourg

Fin de journée à Cherbourg

Port de plaisance de Cherbourg

Port de plaisance de Cherbourg

L'impressionnant sous-marin « Le Redoutable »

L’impressionnant sous-marin « Le Redoutable »

 


Autres chapitres

Oh non… Ce formulaire n’existe pas. Retournez à la page pour gérer les formulaires et sélectionnez une formulaire différente.

Le blog voyage de Nicolas & Julien, deux passionnés de voyage en vadrouille depuis 2015. Lepoint2départ, là où l'aventure commence !