Newsletter
    Et si tu recevais une dose de voyage & de conseils directement par e-mail ?

CHAPITRE 11

De Lannion à Saint-Malo

0

2 août 2012

LANNION

SAINT-MALO

Réveil matinal à Lannion donc, où je commence ma journée par une petite visite des Halles de la ville. Ma passion pour les marchés n’est pas nouvelle et ce marché regroupant des produits frais de la terre et de la mer m’enchante particulièrement. Je flâne entre les odeurs de poulets grillés, d’épices et de fromages, et n’hésite pas à goûter à tous les produits qui se présentent à moi. Ce road trip est aussi un voyage culinaire et je ne boude pas mon plaisir de goûter à toutes les propositions.

Pas le temps de m’attarder plus dans cette ville, que je règle mon GPS en direction de Saint-Quay-Portrieux. A l’arrivée, la route longe la magnifique plage du Casino. Il s’agit de la grande plage de la station, attirant beaucoup de familles en période estivale. Au petit matin il n’y a pas foule, et je m’arrête donc pour profiter du sable fin et d’une marche sur les petits rochers bordant ses extrémités. La marée est basse et je peux m’avancer assez loin sur la plage. En empruntant la route principale, tu ne pourras pas la louper et son accès est facile. La plage du Casino est proche des commerces, des restaurants et comme son nom l’indique du Casino. Vraiment une très belle surprise pour une journée qui commence assurément bien !

Grande plage de Saint-Quay-Portrieux

Grande plage de Saint-Quay-Portrieux

Les bretons ramassent des coquillages à marée basse

Les bretons ramassent des coquillages à marée basse

Petits bateaux de pêche à marée basse

Petits bateaux de pêche à marée basse

J’arrive maintenant à Saint-Brieuc. Le centre-ville ne m’inspire guère et je me dirige plutôt vers la côte. Et là le choc ! La Pointe du Roselier s’offre à moi. Le spot offre un spectaculaire panorama à 360° sur la baie de Saint-Brieuc et le spectacle naturel est juste hallucinant. Entre verdure, sable de roche et eaux turquoises, la carte postale a des allures de perfection. Cette réserve naturelle protégée est aussi le berceau des oiseaux migrateurs, de petites criques privées et s’avère entourées de falaises envahies par la végétation qui dessinent le littoral costarmoricain. Si tu es comme moi fan de nature sauvage et préservée, tu devrais adorer l’endroit ! En repartant, je marque un petit arrêt à la cathédrale Saint-Étienne de Saint-Brieuc, classée aux monuments historiques et faisant partie des neuf cathédrales historiques de Bretagne, car après les marchés je suis aussi très attiré par les monuments religieux et leur architecture souvent singulière. Pour poursuivre ma visite des Côtes-d’Armor, je fais à présent route vers Erquy. Le sentiment de liberté est intense et je mesure la chance que j’ai de me trouver seul sur la route, dans ma petite 206 noire, à enchaîner les découvertes et l’émerveillement de constater à nouveau à quel point la France est belle avec ses multiples visages.

Vue depuis la magnifique Pointe du Roselier

Vue depuis la magnifique Pointe du Roselier

Comme si je n’en avais pas déjà pris plein les yeux les jours passés, ma nouvelle destination met la barre encore plus haut. J’arrive maintenant au Cap d’Erquy-Cap Fréhel. Le paysage est juste dingue, je n’ai plus les mots ! C’est l’un des panoramas les plus grandioses de Bretagne. La pointe de grès rose forme d’immenses falaises qui dominent la mer d’environ 70 mètres. Je suis juste bluffé par ce lieu époustouflant, naturel et préservé. Une lande recouvre des hectares de terre, battue par les vents marins, et de petites fleurs roses et jaunes jonchent le sol. Les sentiers pédestres sont formés par les pas des passants. Le paysage est spectaculaire et le silence environnant donne des allures de rêve éveillé à la scène. Impossible de manquer l’imposant château Fort-la-Latte qui domine la mer et ferme la pointe de façon magistrale, tout comme le phare du Cap Fréhel et sa lanterne verte coiffant une colonne de granit. Classé Grand Site de France, le coin a de quoi attirer les curieux et les amoureux de la nature. La Bretagne compte désormais 3 Grands Sites et affiche toujours plus ses beaux atouts préservés au fil du temps.

Le décor au Cap Fréhel est juste magnifique

Le décor au Cap Fréhel est juste magnifique

La côte est juste magnifique n'est-ce pas ?

La côte est juste magnifique n’est-ce pas ?

La nature dans tout ce qu'elle a de plus beau

La nature dans tout ce qu’elle a de plus beau

Balade dans un panorama à couper le souffle

Balade dans un panorama à couper le souffle

Carte postale naturelle

Carte postale naturelle

Mon arrivée à Saint-Malo en fin d’après-midi est l’occasion de déguster enfin une bonne crêpe au caramel beurre salé de Bretagne ! Depuis le temps que j’en rêve. Direction donc Saint-Malo Intra-Muros où je trouve une crêperie bretonne – malouine de part sa situation géographique évidemment pour ne froisser personne – sans trop de difficulté. La dégustation faite, je peux confirmer que le caramel beurre salé des bretons est juste exquis et n’a ce goût nul part ailleurs ! La ville est de toute beauté, avec ses ruelles pavées, encerclée elle-aussi par une épaisse ceinture de remparts longs de près de 2 kilomètres et offrant de magnifiques panoramas sur les plages, le port, les châteaux aux alentours de la cité et toute la Côte d’Emeraude. L’entrée principale de la vieille ville se fait au niveau de la porte Saint-Vincent, qui est aussi le point de départ si tu souhaites visiter les remparts. D’ailleurs, juste à côté se trouve la superbe Cathédrale Saint-Vincent de style gothique et roman, dont l’extérieur vaut déjà le détour. Ma deuxième balade se fait le long de la digue de la plage du Sillon, la plus longue plage de Saint-Malo avec ses 3 kilomètres de sable. D’un côté de la digue s’alignent des dizaines de villas charmantes, de l’autre côté la Manche et un alignement de brise-lames en bois de chêne qui protègent la digue de la force des vagues. Collée à la plage du Sillon, j’arrive sur la plage de l’Eventail sur laquelle se trouve le Fort National, un vaste fort en granit érigé sur une île accessible uniquement à marais basse. En continuant mon chemin, j’arrive maintenant à la plage de Bon Secours, où trône fièrement une piscine naturelle remplie d’eau de mer et renouvelée deux fois par jour par les marées. Je découvre en face les îlots de Petit Bé, où trône un vieux fort, et de Grand Bé, sur lequel se trouve la tombe de l’écrivain Chateaubriand, eux aussi accessibles uniquement à pied à marais basse. Je termine ma balade sur la plage du Môle et l’avancée nommée Môle des Noires, qui vient fermer la ville avec un phare et offrir un joli panorama sur toute la baie. En fin de journée, j’assiste à la marée, un phénomène naturel impressionnant et constaté avec quelle rapidité les eaux montent. Il faut dire que la baie de Saint-Malo est connue pour être le théâtre des plus grandes marées d’Europe. Le marnage – la différence entre la haute mer et la basse mer -, et la vitesse de remontée des eaux sont ici remarquablement importants. On parle alors de grande marée. Alors que la marée était justement totalement basse à mon arrivée à Saint-Malo quelques heures plus tôt, voilà que les plages de l’Eventail et du Sillon sont complètement recouvertes par les eaux, avec de grosses vagues venant s’éclater le long des brise-lames. La force de la nature est redoutable et je suis le témoin de ce phénomène vraiment incroyable. La pluie vient mettre fin à cette belle journée chargée et je fais à présent route vers la Normandie, où je trouve refuge sur le bord de la route sur une sorte d’aire de repos.

La plage de Saint-Malo

La plage de Saint-Malo

Vue sur la longue plage de Saint-Malo à marée basse

Vue sur la longue plage de Saint-Malo à marée basse

Les mouettes cherchent de petits crustacés et crabes

Les mouettes cherchent de petits crustacés et crabes

Îles du Grand Bé et du Petit Bé

Îles du Grand Bé et du Petit Bé

Fort du Petit Bé

Fort du Petit Bé

Les Malouins profitent de la plage à marée basse

Les Malouins profitent de la plage à marée basse

Vue sur Saint-Malo depuis les eaux

Vue sur Saint-Malo depuis les eaux

Alignement de brise-lames qui protègent la digue de la force des vagues

Alignement de brise-lames qui protègent la digue de la force des vagues

Balade dans le centre-ville de Saint-Malo

Balade dans le centre-ville de Saint-Malo

Vendeur de kouign-amann, une spécialité culinaire de Douarnenez en Bretagne

Vendeur de kouign-amann, une spécialité culinaire de Douarnenez en Bretagne

Les petites ruelles de Saint-Malo

Les petites ruelles de Saint-Malo

Fin de la visite de cette ville au charme certain

Fin de la visite de cette ville au charme certain

 


Autres chapitres

Inscris-toi à la newsletter

Et si tu recevais une dose de voyage & de conseils directement par e-mail ?

Le blog voyage de Nicolas & Julien, deux passionnés de voyage en vadrouille depuis 2015. Lepoint2départ, là où l'aventure commence !