Newsletter
    Et si tu recevais une dose de voyage & de conseils directement par e-mail ?
temps de lecture : 15 mn

CHAPITRE 2

De Sartène à Bonifacio

0

22 mai 2017

SARTÈNE

BONIFACIO

Ce matin, réveil en douceur à Sartène. Nous profitons encore quelques minutes de notre balcon terrasse, l’occasion de prendre un café bien mérité et de profiter des premiers rayons de soleil. La nuit a été fort reposante et il est à présent l’heure de nous remettre en route. Nous roulons vers LA destination phare de l’île : Bonifacio. En saison, cette ville concentre des milliers de touristes et se révèle difficile à pratiquer. Là, normalement, nous devrions être tranquilles. La route se fait sans difficulté et il nous faut près d’une heure pour rejoindre la station balnéaire. Nos suppositions se confirment : il n’y a pas encore grand monde à Bonifacio et c’est tant mieux ! La Corse-du-Sud est, il est vrai, une véritable perle de la Mer Méditerranée. Ses panoramas sont à couper le souffle et nous ne tardons pas à découvrir ce qui fait le charme de cette côte si prisée en saison. Au sud, les Bouches de Bonifacio séparent la Corse de la Sardaigne italienne. La ville est comme divisée en deux : la partie basse avec un joli port de plaisance qui te rappellera Saint-Tropez sur le continent et ce qu’on appelle couramment la « ville basse » ; et par opposition la « ville haute » avec l’ancienne citadelle perchée sur une large falaise de calcaire blanc, roche plutôt rare en Corse, longue de 1600 mètres et large de 100 mètres, et des petites ruelles de pierre trop mignonnes. Pour faire un tour de ville, nous partons du port, faisant face à l’Église Saint-Erasme dédiée au Saint Patron des pêcheurs, avant d’emprunter la Montée Rastello qui nous mène au sommet de la falaise. Sur les côtés, habitations taillées dans la pierre et petites boutiques fleurissent les allées. Bonifacio a un charme fou et toutes ses ruelles sont plus belles les unes que les autres. Comme nous sommes fin mai, les touristes n’envahissent pas encore les rues et nous pouvons profiter de la ville en toute quiétude. Au sommet de la montée, nous prenons à gauche le Sentier de Campu Rumanilu & Pertusatu qui serpente le long des falaises et qui offre de magnifiques points de vue sur la mer. Au bout, nous tombons nez à nez sur le Phare de Pertusato qui surplombe les eaux turquoises de la Méditerranée. Nous faisons la marche dans le sens inverse pour aller explorer l’autre côté de la falaise de Bonifacio. La balade te prendra environ 1 heure et te donnera d’excellents points de vue sur la citadelle. Aux maisons en pierre, se mêlent des dizaines de restaurants typiquement corses, des églises anciennes, des boutiques de souvenirs, des marchés de spécialités locales et des vestiges de l’ancienne citadelle. Une cité chargée d’histoire qui se termine par ce qu’on appelle « Le Gouvernail », une sorte de promontoire en pierre fermant la cité sur un point de vue sur la mer. Sûrement un point de vue stratégique à l’époque. Juste à côté, nous passons une tête au Cimetière marin, dont les tombeaux blancs fendant le ciel bleu dégagent une atmosphère très particulière. Nous sommes définitivement sous le charme de Bonifacio au patrimoine architectural rare et certainement l’une des plus jolies villes de la Méditerranée. Pas étonnant qu’elle attire chaque année les touristes.

Vue depuis la route côtière en nous rendant à Bonifacio

Vue depuis la route côtière en nous rendant à Bonifacio

Arrivée par le joli port de plaisance de Bonifacio

Arrivée par le joli port de plaisance de Bonifacio

Un petit air de Saint-Tropez mais nous sommes bien en Corse !

Un petit air de Saint-Tropez mais nous sommes bien en Corse !

Peu de touristes pour notre plus grand bonheur !

Peu de touristes pour notre plus grand bonheur !

La Montée Rastello qui dessert la ville haute

La Montée Rastello qui dessert la ville haute

Petite terrasse pavée de restaurant

Petite terrasse pavée de restaurant

Les petites ruelles en pierre de Bonifacio

Les petites ruelles en pierre de Bonifacio

Des rues très calmes hors de la saison touristique

Des rues très calmes hors de la saison touristique

Vue sur les eaux absolument incroyables de Bonifacio

Vue sur les eaux absolument incroyables de Bonifacio

Autre vue sur le port de plaisance de Bonifacio

Autre vue sur le port de plaisance de Bonifacio

L’après-midi, nous décidons de faire une sortie en mer et de nous rendre sur les Îles Lavezzi. Depuis la marina, tu n’auras aucune difficulté à trouver une excursion en mer. Depuis le front de mer, Bonifacio est encore plus belle et semble flotter dans les airs. C’est certainement depuis la mer que tu auras les plus jolis angles pour mitrailler la ville. Nous avons également un excellent point de vue sur l’Escalier du Roy d’Aragon, un escalier en pierre taillé directement dans une faille dans la falaise de calcaire. Près de 200 marches qui mènent de la « ville haute » à la mer en contrebas mais moyennant 2,50 € pour faire la descente… raison pour laquelle nous nous sommes abstenus. Mais depuis le bateau, nous avons un excellent point de vue sur l’escalier et constatons son originalité, telle une cicatrice dans la falaise. La traversée vers les Lavezzi se fait en une trentaine de minutes seulement (moyennant 35 € par personne) et nous arrivons bientôt sur l’Ile Lavezzu. Une réserve naturelle sauvage et préservée où les petits rochers tapissent les eaux turquoises. Nous faisons un tour de l’île et passons de longues minutes à l’explorer. L’eau est un peu fraîche pour se baigner mais nous trempons nos pieds dans les eaux peu profondes. Les Îles Lavezzi faisant partie de la réserve naturelle des Bouches de Bonifacio, il n’y a pas de résident ou de commerce. Il n’y a donc pas de toilettes publiques sur les îles, de parasol à louer ou d’hébergement pour y passer une nuit. Pense donc à prévoir de quoi boire et manger, ainsi que de quoi te protéger du soleil, car il n’y a pas d’arbres sous lesquels te mettre à l’abri. Par contre, tu n’auras aucun besoin de carte pour circuler sur l’île, elle est assez petite dans son ensemble et bien balisée. On ne s’y perd pas ! Du coup, tu pourras comme nous te laisser aller à l’exploration et t’écarter du port d’accostage. En fin de journée, notre bateau nous ramène à Bonifacio des souvenirs plein la tête et l’appareil plein de photos. Le soleil décline et la ville passe en mode nuit. Nous profitons de cette soirée fraîche pour nous restaurer dans la ville haute, avant de rejoindre le logement que nous avions réservé aux abords de Bonifacio. Une journée chargée sous un soleil de plomb mais une découverte qui restera à jamais gravé dans nos cœurs.

Direction les Îles Lavezzi au large de Bonifacio

Direction les Îles Lavezzi au large de Bonifacio

Vue sur Bonifacio depuis notre bateau de plaisance

Vue sur Bonifacio depuis notre bateau de plaisance

On sort du port pour une traversée plutôt rapide

On sort du port pour une traversée plutôt rapide

On croise de gros ferrys de croisière

On croise de gros ferrys de croisière

Les falaises de calcaire blanc de Bonifacio et son phare

Les falaises de calcaire blanc de Bonifacio et son phare

Vue sur les Îles Lavezzi

Vue sur les Îles Lavezzi

Un archipel d'îlots en plein milieu de la mer

Un archipel d’îlots en plein milieu de la mer

Les eaux sont vraiment cristallines à souhait

Les eaux sont vraiment cristallines à souhait

Le port d'ancrage avant une balade en totale liberté

Le port d’ancrage avant une balade en totale liberté

Des dizaines de sentiers font le tour de l'île

Des dizaines de sentiers font le tour de l’île

Vue sur le bateau qui repart vers Bonifacio

Vue sur le bateau qui repart vers Bonifacio

Pas de construction humaine à part une petite chapelle

Pas de construction humaine à part une petite chapelle

Vue sur la chapelle des Îles Lavezzi

Vue sur la chapelle des Îles Lavezzi

Il est temps de changer d'îlot !

Il est temps de changer d’îlot !

Une petite plage sauvage de sable blanc

Une petite plage sauvage de sable blanc

Une carte postale entre maquis, eaux cristallines et roches

Une carte postale entre maquis, eaux cristallines et roches

Chaque sentier pédestre réserve son lot de belles surprises

Chaque sentier pédestre réserve son lot de belles surprises

La définition même de "seul au monde" !

La définition même de « seul au monde » !

Une excursion parfaite pour les amateurs de randonnées

Une excursion parfaite pour les amateurs de randonnées

Des eaux aux cinquante nuances de bleus

Des eaux aux cinquante nuances de bleus

Le phare des Îles Lavezzi

Le phare des Îles Lavezzi

De gros rochers dans les eaux basses

De gros rochers dans les eaux basses

Retour vers le port de Bonifacio

Retour vers le port de Bonifacio

La plus jolie vue sur la ville de Bonifacio depuis les eaux

La plus jolie vue sur la ville de Bonifacio depuis les eaux

Un autre phare surplombant une falaise de calcaire

Un autre phare surplombant une falaise de calcaire

Des grottes naturelles formées dans la roche et des eaux incroyables

Des grottes naturelles formées dans la roche et des eaux incroyables

Le port de plaisance de Bonifacio après la sortie en mer

Le port de plaisance de Bonifacio après la sortie en mer

Une journée magnifique sous un soleil de plomb

Une journée magnifique sous un soleil de plomb

Où dormir ?Hôtel du Golfe, Bonifacio, réservé via Booking, 76 € la nuit.

KILOMÈTRES PARCOURUS — 53 kilomètres.

TEMPS DE PARCOURS — 56 minutes.

 


Autres chapitres

Oh non… Ce formulaire n’existe pas. Retournez à la page pour gérer les formulaires et sélectionnez une formulaire différente.

Le blog voyage de Nicolas & Julien, deux passionnés de voyage en vadrouille depuis 2015. Lepoint2départ, là où l'aventure commence !