Newsletter
    Et si tu recevais toute l'actualité du blog directement dans ta boîte e-mail ?
0 La traversée sur un radeau de fortune

7 mars 2016


CHIANG MAI

Cette nouvelle journée en Thaïlande allait être l’une des plus intenses de notre séjour. La journée démarre avec un bon petit déjeuner avalé pour ensuite nous rendre au Maetaeng Elephant Park. C’est l’un des moments forts qu’on attendait le plus de ce séjour mais nous allons t’expliquer dans cet article pourquoi nous n’avons pas fait la balade à dos d’éléphant. En arrivant au camp, nous avons d’abord eu le plaisir d’effectuer la descente d’une rivière sur un radeau de fortune. L’expérience était très sympa avec cette embarcation en bambous qui te place vraiment très près de l’eau. La sensation de légèreté est dingue et on a vraiment apprécié la balade au travers d’une « jungle » luxuriante.

La traversée sur un radeau de fortune

La traversée sur un radeau de fortune

Tandis que nous glissions sur la rivière, nous avons croisé une maman éléphant et son petit sur le chemin. Un moment de grâce où le petit s’extasier carrément de sauter dans l’eau. On pouvait lire la joie dans son regard, sous la protection de sa maman qui, elle, était déjà malheureusement soumise à l’homme ! Le moment était presque irréel, d’une poésie sans nom. Et c’est vraiment cette scène que nous retiendrons à vie du camp d’éléphants. Voir ce petit innocent jouer de la façon la plus simple, barboter dans l’eau, arroser sa mère avec sa petite trompe et voir celle-ci protéger son petit, c’était vraiment une scène magique que nous étions heureux de vivre. Une fois la balade terminée, il nous a été proposé de monter à dos d’éléphant, évidemment que la réponse fut NON ! Et sans regret. Après nous ne pouvions pas en vouloir aux gens de faire la balade et de s’en extasier. Si nous n’avions pas été au courant, nous l’aurions également faite ! Du coup il est très important que tu lises notre article à ce sujet et surtout que tu fasses passer le message. L’asservissement de l’homme sur l’animal est flagrant quand nous sommes invités à assister à un spectacle, où les éléphants se mettent à peindre des toiles en tenant un pinceau (sachant que la trompe est le nez de l’éléphant, donc accessoirement une gêne pour lui…) ou encore jouer au football (sachant que les pieds d’un éléphant sont une partie ultra-sensible)… tu doutes encore de l’influence de l’homme sur l’animal ? De cette étape prévue dans ce camp, nous retiendrons uniquement le moment de complicité entre cette maman éléphant et son petit, un moment simple, plein de grâce, avec un petit encore loin de se douter de ce qui allait lui arriver. Ce voyage nous a énormément appris sur nous-mêmes et depuis nous avons à cœur de respecter impérativement les animaux et à nous comporter en hommes responsables et avertis face à leur cause !

Le triste accueil du camp

Le triste accueil du camp

La préparation des éléphants avant leur journée de travail forcé

La préparation des éléphants avant leur journée de travail forcé

La fameuse balade à dos d’éléphant

La fameuse balade à dos d’éléphant

La triste réalité des spectacles d’éléphants

La triste réalité des spectacles d’éléphants

Nous voici à présent de retour dans le bus pour reprendre la route. Sur celle-ci nous marquerons un stop à une ferme cultivant des orchidées de toutes les variétés : Sai Nam Phung Orchid. Une visite rapide couplée à celle de la coopérative Thai Silk Village Co. où les verres à soie mangent les feuilles de mûriers sous nos yeux, et où une guide nous expliquent le processus de fabrication et de récolte de la soie.

Sai Nam Phung Orchid

Sai Nam Phung Orchid

Une des nombreuses variétés d’orchidées du site

Une des nombreuses variétés d’orchidées du site

Grande orchidée violette

Grande orchidée violette

Les verres à soie mangent les feuilles de mûriers

Les verres à soie mangent les feuilles de mûriers

Le tissage de la soie

Le tissage de la soie

Coloration naturelle de la soie

Coloration naturelle de la soie

Un peu plus loin c’est dans un atelier fabriquant des objets laqués que nous nous arrêterons. Une guide nous expliquent là-encore toutes les étapes de fabrication qui s’effectuent à la main. Un savoir-faire unique pour une qualité irréprochable.

Étape des gravures sur les objets laqués

Étape des gravures sur les objets laqués

Les différentes étapes du laquage

Les différentes étapes du laquage

Nous ferons ensuite à nouveau route jusqu’à Chiang Mai, pour nous installer à notre nouvel hôtel l’Ibis Styles Chiang Mai. A peine le temps de prendre une douche que nous étions attendus en bas de l’hôtel par une armada de tuk-tuk, un tricycle motorisé servant de taxi, afin de rejoindre un marché local. S’il y a bien une chose qu’on adore en voyage c’est de visiter les marchés, toujours plein de vie, de produits locaux, de saveurs, d’odeurs, … vraiment pour les épicuriens que nous sommes c’est toujours un grand moment de plaisir. Au passage nous avons marqué un arrêt au temple Wat Inthakhin Sadue Muang, mais honnêtement nous en arrivions un peu à saturation des temples, si bien que nous n’en avons rien retenu de particulier. Du coup notre conseil : ne cherche pas à tous les faire, tu n’y arriverais pas, même avec la meilleure volonté du monde ! Le marché était étalé le long des routes Wang Sing Kham Road et Wichayanom Road et fut l’occasion de découvrir les spécialités locales, parmi lesquelles les insectes grillés. En temps normal JAMAIS nous n’aurions osé goûter à ces petites bestioles grillées ! Mais entraînés par les encouragements de notre guide local, nous avons cédé ! Du coup nous avons eu le « plaisir » de déguster criquets, larves, grenouilles et autres insectes grillés. La sensation gustative ressemble à une chips au poulet, rien de bien transcendant il faut avouer ! Par contre la larve était tout simplement horrible à manger. A peine avions-nous croqué dedans qu’une espèce de jus s’en est échappé… horrible sensation dans nos bouches ! Il paraît que ces insectes grillés sont plein de protéines mais il faut avoir l’estomac bien accroché pour s’en faire un festin ! Nous passerons ensuite la soirée au Kantoke Palace Restaurant, un restaurant offrant un dîner-spectacle en périphérie de Chiang Mai, mais définitivement fermé depuis ! Il fut l’occasion de dîner avec des plats traditionnels, pas trop épicés, dans un restaurant bondé et rempli uniquement de touristes, en profitant d’un spectacle de danse et de chants traditionnels. Sympa à vivre mais véritable attraction à touristes… peut-être la raison pour laquelle il a fini par fermer, car l’authenticité n’était pas vraiment au rendez-vous, tout était pensé pour le touriste ! Une grosse journée comme tu as pu le lire, et ensuite une grosse nuit de sommeil que nous avions bien mérité.

Taxi tuk-tuk

Taxi tuk-tuk

Armada de tuk-tuk

Armada de tuk-tuk

Wat Inthakhin Sadue Muang

Wat Inthakhin Sadue Muang

Wat Inthakhin Sadue Muang

Wat Inthakhin Sadue Muang

Balade dans le marché

Balade dans le marché

Stand de légumes

Stand de légumes

Stand d’insectes grillés

Stand d’insectes grillés

Dégustation d’insectes grillés

Dégustation d’insectes grillés

Stand de colliers de fleurs sur la glace

Stand de colliers de fleurs sur la glace

 


Autres chapitres

Inscris-toi à notre newsletter

Et si tu recevais toute l'actualité du blog directement dans ta boîte e-mail ?

Le blog voyage de Nicolas & Julien, deux passionnés de voyage en vadrouille depuis 2015. Lepoint2départ, là où l'aventure commence !