Newsletter
    Et si tu recevais toute l'actualité du blog directement dans ta boîte e-mail ?

Chapitre 2

De Bangkok à Phitsanulok

0 Vendeuse de fruits frais

5 mars 2016

BANGKOK

PHITSANULOK

Après une nuit plus que réparatrice et un petit déjeuner continental, nous voici en route pour le marché flottant de Damnoen Saduak. Sur la route, nous ferons un arrêt pour remettre de l’essence dans une station atypique puisque qu’une petite fabrique d’huile de coco vierge y est installée et qu’une démonstration est même proposée aux touristes. Accolée à la station, nous irons jeter un œil au Air Orchids Supermarket, qui comme son nom l’indique est un fleuriste spécialisé dans les orchidées suspendus. Le lieu ne présente pas un grand intérêt, pas la peine donc de faire le déplacement exprès. Le marché flottant de Damnoen Saduak est certainement LE moment que nous avons préféré de ce début de séjour. Les marchés flottants font partie des coutumes locales et des échanges de marchandises encore en vigueur dans le pays. Tous les jours, des marchants viennent sur leurs barques proposer des denrées alimentaires aux locaux mais surtout aux touristes. L’endroit est clairement devenu un lieu touristique et un passage obligé pour tous les groupes de voyage. Nous accédons au marché via une balade d’une dizaine de minutes à bord de pirogues propulsées par un moteur électrique. Le marché en lui-même n’est pas très grand, composé de 2 canaux principaux. Le long de ceux-ci s’entassent des marchands en train de cuisiner sur leurs embarcations. Parmi les cuisinières du jour : vendeuses de soupes, barbecue de brochettes, vendeuses de fruits et légumes, vendeuses de riz gluant à la mangue, … l’enchantement est à la fois pour les yeux mais surtout pour le palet, avec des plats préparés sur place et vendus pour une poignée de baht. Coup de cœur pour la soupe de boulettes, préparée sous nos yeux, et qui mêle toutes les saveurs des épices aux légumes verts croquants. En dessert nous essayerons le riz gluant à la mangue, avec un fruit bien sucré et juteux, un riz gluant à souhait et un lait de coco tiède pour parfaire le tout. Encore à l’heure où nous écrivons ces lignes, ce riz gluant reste le meilleur que nous ayons mangé de toute notre vie. Souvent nous en reparlons et nous rappelons le goût si particulier qu’il avait. Il sera le premier d’une longue série lors de notre séjour en Thaïlande…

Vendeuse de fruits frais

Vendeuse de fruits frais

Vendeuses de nouilles sautées

Vendeuses de nouilles sautées

Les vendeuses du marché flottant

Les vendeuses du marché flottant

La traditionnelle soupe thaïlandaise

La traditionnelle soupe thaïlandaise

Nicolas en pleine dégustation d’une soupe

Nicolas en pleine dégustation d’une soupe

Vendeur de soupe

Vendeur de soupe

Vendeuse de fruits exotiques

Vendeuse de fruits exotiques

Vendeuse de fruits exotiques

Vendeuse de fruits exotiques

Reprise du bus et direction le Wat Yai Chaimongkol situé dans le centre historique d’Ayutthaya. Le temple abrite de nouveau un grand Bouddha couché, ainsi qu’une myriade de petits bouddhas drapés de tulle couleur safran parfaitement alignés le long de murs en brique rouge. Il était touchant de voir les fidèles déposer de petites tiges d’encens et des feuilles d’or sur les statues des divinités. Selon les croyances, les feuilles d’or sont posées sur les parties du corps que l’on souhaite voir protéger par les dieux. Silence, recueillement, discrétion et ferveur sont les maîtres mots à l’intérieur des temples.

La cour du Wat Yai Chaimongkol

La cour du Wat Yai Chaimongkol

Les fidèles déposent de petites tiges d’encens

Les fidèles déposent de petites tiges d’encens

Les fidèles déposant des feuilles d’or

Les fidèles déposant des feuilles d’or

Le drapé du Bouddha

Le drapé du Bouddha

Salle de prière

Salle de prière

Les grands escaliers du temple

Les grands escaliers du temple

Tradition bouddhiste

Tradition bouddhiste

Petits bouddhas drapés de tulle couleur safran

Petits bouddhas drapés de tulle couleur safran

En Thaïlande, ils sont nombreux et nous les avons enchaîné la première semaine ! Lancés sur cette dynamique divine, nous marquerons ensuite un arrêt dans les temples Wat Phra Mongkhon Bophit, abritant le plus grand bouddha assis en bronze de Thaïlande (près de 13 mètres de haut), et Wat Phra Si Sanphet, le plus important temple d’Ayutthaya. Un site historique berceau de temples ancestraux magnifiquement conservés et vestiges de l’histoire de la Thaïlande.

Entrée du temple Wat Phra Mongkhon Bophit

Entrée du temple Wat Phra Mongkhon Bophit

Le Wat Phra Si Sanphet

Le Wat Phra Si Sanphet

Le plus important temple d’Ayutthaya

Le plus important temple d’Ayutthaya

Les vestiges de l’histoire de la Thaïlande

Les vestiges de l’histoire de la Thaïlande

Pour terminer la journée en beauté, nous ferons une balade dans l’immense parc d’Ayutthaya, sous un soleil toujours aussi présent et des locaux venus à notre rencontre nous vendre gourmandises sucrées et chapeaux de circonstance. Une journée déjà pleine de belles rencontres, de sourires captés et d’images qui resteront gravées à jamais dans nos têtes. Mais les émotions n’étaient pas terminées, oh non ! Nous n’étions pas préparés à ce qui allait suivre ! Encore une expérience incroyable qu’il faut vivre pour la comprendre… direction Lopburi, la ville des singes. L’appellation n’a rien d’utopique, la ville étant littéralement envahie par les macaques crabiers qui ont pris possession des lieux. C’est comme si tu te retrouvais téléporté dans le film « La Planète des singes ». C’est littéralement flippant ! Les singes sont partout : au sol, sur le bus, sur les toits, sortant des parkings souterrains, dans les parcs, … une partie de la ville a été abandonnée et les primates sont les nouveaux propriétaires. Franchement il faut le voir pour le croire, c’est tout simplement improbable et vraiment angoissant. Nous avons tenté une approche dans un parc, où certains locaux monnaient des cacahuètes pour que les touristes puissent nourrir les singes. On a vite pu constater à quel point ils étaient vifs et agressifs, et vue leur nombre on ne faisait pas les malins ! Aucune de nos photos ou vidéos ne retranscrit réellement l’ambiance de Lopburi, il faut vraiment le voir pour constater à quel point l’envahissement est réel. Notre guide nous expliquera que la ville a tenté une éradication des singes, des abattages de masse, des castrations chimiques, rien n’y a fait ! Les singes étaient toujours plus nombreux et agressifs envers l’homme. Aujourd’hui ils ont pris l’ascendant et sont devenus les nouveaux propriétaires des lieux. Insolite donc mais quelque peu déroutant !

Arrivée à Lopburi, la ville des singes

Arrivée à Lopburi, la ville des singes

Le temple des singes

Le temple des singes

On avait vraiment la trouille en vrai !

On avait vraiment la trouille en vrai !

Le territoire des singes

Le territoire des singes

Une maman et son petit

Une maman et son petit

Les bâtiments abandonnés

Les bâtiments abandonnés

L’ensemble du quartier abandonné

L’ensemble du quartier abandonné

Le temple des singes

Le temple des singes

En fin de journée, nous ferons route vers Phitsanulok et passerons la nuit au Ayara Grand Palace Hotel Phitsanulok. Que d’émotions condensées en une seule journée !

 


Autres chapitres

Inscris-toi à notre newsletter

Et si tu recevais toute l'actualité du blog directement dans ta boîte e-mail ?

Le blog voyage de Nicolas & Julien, deux passionnés de voyage en vadrouille depuis 2015. Lepoint2départ, là où l'aventure commence !