Newsletter
    Et si tu recevais toute l'actualité du blog directement dans ta boîte e-mail ?

CHAPITRE 1

De Paris à Colombo

0 Un commerçant en pleine discussion avec une sri lankaise

13 janvier 2020

PARIS

COLOMBO

A peine avions-nous atterris à Colombo que l’aventure a commencé et les petites galères avec. Comme tout bons touristes qui se respectent, nous nous sommes fait sauter dessus par les taxis locaux. En même temps impossible de passer inaperçus avec nos gros sacs de voyage / 15 kg à l’arrière (sac à dos principal) et 9 kg à l’avant (sac multimédia). Entre les taxis qui cherchent à nous assassiner au niveau du prix, ceux qui nous font monter dans leur voiture en partant sur un prix et une fois à l’intérieur cherchent à le renégocier ou encore ceux qui nous entraînent sur le côté pour jouer la carte du trafic et des bus de ville soit disant rares… bref quand tu arrives dans un pays que tu ne connais pas, après 15h de voyage, qu’il est 3h du matin pour ton corps, que tu ne sais pas où aller car tu as prévu d’improviser sur place, l’angoisse monte puissance 1000 en toi ! Après être montés dans 2 voitures pour finalement en ressortir, on s’est dit que la vie nous faisait un signe et que ce n’était finalement que le destin et que nous devions prendre le bus. Pas plus mal au final pour respecter notre budget : entre 3500 et 2300 Rs (17-11 € suivant les chauffeurs) pour la course aéroport <> Colombo contre 400 Rs en bus (environ 2 € pour nous deux). Avant de partir en tour du monde, nous avions établi un budget moyen à ne pas dépasser afin de rester dans nos clous. Pour le Sri Lanka il est de 60 € par jour pour nous 2, alors autant prendre les bonnes habitudes tout de suite. Le trajet en bus s’est passé sans encombre et a été l’occasion de faire une petite sieste bien méritée. Une fois à Colombo 45 minutes plus tard, il a fallu chercher un hôtel. Et là deuxième galère ! Chercher un hôtel dans une ville bondée, très bruyante, sous une chaleur de 30 degrés à l’ombre, n’est pas chose facile. Avec la fatigue, les nerfs ont vite fait d’être sous tension. On a eu un peu de mal à trouver une chambre mais finalement à un moment donné tout s’est débloqué : nous avons trouvé une grande chambre dans notre budget au Hawk Holidays (4000 Rs ~ 20 €) au confort sommaire (pas d’eau chaude pour la douche mais la climatisation fonctionnelle dans la chambre) mais propre, et à côté de la gare ferroviaire pour le train que nous allions prendre le lendemain en direction du sud du pays. Après une rapide douche froide, la douche chaude n’étant une évidence qu’à la sortie d’un robinet français, nous sommes partis faire un tour dans Colombo. Si tu es allergique aux klaxonnes il te faudra fuir cette ville tant ça klaxonne de partout et que ça roule vite. C’est vers le grand marché de la ville Pettah Market que nous sommes allés. On adore les marchés. Pour nous ils sont comme le poumon d’une ville. On pourrait presque sentir son cœur battre. C’est en tous cas là qu’on adore y observer la vie et s’imprégner des couleurs et des odeurs. A ce niveau nous étions servis. Sous 30 degrés, les poisons séchés livrent toute la palette de leurs essences pestilentielles, les poulets semblent déjà mi-cuits sur les étales, tandis que les fruits semblent parfaitement gorgés de sucre. Ce grand marché fut notre premier coup de cœur de tour du monde. Il nous a rappelait la frénésie de Bangkok ou encore les souks de Marrakech. Nous ne savions plus où donner de la tête. Entre les centaines de variétés de fruits et légumes, les condiments (oignon jaune, oignon rouge, ail, échalote), les piments, les aromates, les racines, les tubercules, les épices ou les poissons séchés, tous nos sens ont été mis en éveil. Nous aurions pu y rester des heures. De magnifiques scènes de vie se déroulaient sous nos yeux. Aux commerçants qui veulent nous faire goûter leurs produits s’ajoutent les locaux qui nous font de grands sourires. Aucune agressivité dans l’attitude, au contraire, une envie de communiquer et des sourires échangés instinctivement. Ce marché était l’assurance qu’au retour sur Colombo début février avant de quitter le pays pour l’Inde, nous y retournerions, avec pourquoi pas notre caméra avec nous et l’idée de nous mettre dans la peau d’un marchand et de comprendre comment s’organise la vie locale dans un tel brouhaha. La soirée fut plus calme, juste le temps d’avaler un riz sauté au poulet sur le pouce et de faire une bonne nuit, la vraie aventure allait débuter dès le lendemain matin !

Où dormir ?Hawk Holidays, 20 € la nuit, chambre propre, douche froide, climatisée.

BUDJET DÉPENSÉ40,98 € sur un budget prévu de 60 €.

Les tuk-tuk, moyen de déplacement incontournable au Sri Lanka !

Les tuk-tuk, moyen de déplacement incontournable au Sri Lanka !

L’effervescence en ville

L’effervescence en ville

Le fameux piment rouge

Le fameux piment rouge

Les livraisons à un rythme effréné

Les livraisons à un rythme effréné

Un commerçant qui fait ses comptes

Un commerçant qui fait ses comptes

Le grand sourire des Sri Lankais

Le grand sourire des Sri Lankais

Un primeur taillant méticuleusement ses légumes

Un primeur taillant méticuleusement ses légumes

Combien de kilos ?

Combien de kilos ?

Qui veut une banane bien mûre ?

Qui veut une banane bien mûre ?

Un vendeur de poissons séchés

Un vendeur de poissons séchés

Triage des oignons rouges

Triage des oignons rouges

Les négociations vont bon train

Les négociations vont bon train

Un commerçant en pleine discussion avec une sri lankaise

Un commerçant en pleine discussion avec une sri lankaise

 


Autres chapitres

Inscris-toi à notre newsletter

Et si tu recevais toute l'actualité du blog directement dans ta boîte e-mail ?

Le blog voyage de Nicolas & Julien, deux passionnés de voyage en vadrouille depuis 2015. Lepoint2départ, là où l'aventure commence !