Newsletter
    Et si tu recevais toute l'actualité du blog directement dans ta boîte e-mail ?

Chapitre 9

De Balangoda à Dalhousie

0 Dalhousie, village d’accueil des pèlerins pour l’ascension d’Adam’s Peak

21 janvier 2020

BALANGODA

HATTON

DALHOUSIE

Contre toute attente, la nuit a été plutôt ressourçante à Balangoda. On profite du petit matin pour faire un tour en ville, histoire de ne pas être passés ici pour rien ! C’est une petite ville classique, rien de spécial à y noter. Nous regagnons donc la gare de bus, la même où nous étions arrivés la veille, afin de prendre un bus pour Embilipitiya dans un premier temps. L’idée étant de rejoindre Dalhousie en fin de journée, au pied du pic d’Adam que nous voulons gravir. Pour l’heure nous prenons place à bord d’un bus encore désert. L’avantage d’arriver tôt est de trouver de la place, et pour nos sacs et pour nos fesses. Le trajet démarre sur les chapeaux de roue. La route est sinueuse. Le bus valdingue dans tous les sens. Nous sommes ballotés de tous côtés. C’est à ce jour le trajet de bus le plus rock’n’roll que nous ayons fait. Chaque crevasse donne lieu à de vives secousses. La route devient de moins en moins large. Les virages de plus en plus serrés. Un virage raté et c’est le ravin assuré. Nous faisons confiance à notre chauffeur qui semble maîtriser son engin lancé à pleine vitesse. En même temps nous n’avons pas le choix que de nous en remettre à son savoir-faire. La statue de budhha installée sur le tableau de bord est censée nous rassurer. Un signe ostentatoire à vocation de protection du bus par les dieux. Puissent-ils être avec nous sur ces routes difficiles à pratiquer ! 2h passent et le bus marque un arrêt pipi. Juste le temps de nous dégourdir les jambes que le bus repart. Durant le trajet, nous remarquons que les sri lankais adorent le tabac à chiquer. Nombre d’entre eux s’en délecte durant le trajet, crachant régulièrement par l’une des fenêtres. Charmant ! Ce qui se passe à l’extérieur du bus est plus reluisant. Les paysages défilent et deviennent de plus en plus beaux. Nous pénétrons dans les hautes montagnes sri lankaises. Sur les flancs de montagne, des plantations de thé à perte de vue. Certains champs sont occupés par les cueilleurs. Un peu plus loin, ce sont les usines que nous apercevons. De grands bâtiments vert pâle aux fenêtres ouvertes, sûrement destinés à faire sécher les feuilles de thé. Elles donneront lieu au thé Ceylan, un thé noir emblématique du Sri Lanka et connu dans le monde entier. Le bus continue sa course infernale. Nos fesses accusent le coup. Sur le chemin, nous prenons un villageois qui transporte sa bouteille de gaz. Ça y est notre heure peut sonner à tout moment. Un accident et boom terminé le voyage ! Du gaz dans un bus, faut voyager pour voir ça ! Il descendra quelques arrêts plus loin. Le contrôleur crie quelque chose qui ressemble à « Arrêt » chaque fois que le bus peut repartir. Les gens paient au contrôleur un prix fixé en fonction du tronçon qu’ils effectuent. Au plafond, des boutons poussoir servent à demander un arrêt au bus. Le stop est rapide, la montée tout autant. Nous sommes partis à 10h20 de Balangoda, il est 14h quand nous arrivons à Hatton. Il y a foule, c’est jour de marché. Du coup nous y faisons un petit tour rapide, déjà harcelés par les chauffeurs de tuk-tuk qui attendent les touristes à l’arrivée. Énormément de bus arrivent et repartent de cette ville. Nous nous renseignons sur le bus à prendre pour Dalhousie, notre point de chute pour ce soir. Nous devons changer de gare et aller 200 mètres plus haut, passant par un pont au-dessus de la voie ferrée et ayant ainsi un très joli aperçu de la gare ferroviaire de Hatton. Le bus pour Dalhousie arrive à peine 10 minutes plus tard. C’est reparti pour 1h de bus, toujours à un rythme effréné, sur des routes encore plus cabossés. Certains tronçons sont même en rénovation tant ils sont abîmés. Les plantations de thé sont omniprésentes. La brume des montagnes témoigne du climat idéal pour cette végétation luxuriante. Le lac en contrebas abrite 2 îlots. Le panorama est sublime ! Il compense avec l’expérience insolite que nos corps subissent au même moment. Il est 16h30 quand le bus marque enfin son stop final. Nous sommes heureux d’être au bout de ce périple fatiguant. Dalhousie est l’endroit d’où partent la majorité des pèlerinages pour Adam’s Peak. Le pic d’Adam est un des sommets les plus importants de l’île du Sri Lanka. Conique et haut de 2243 mètres, il est considéré comme un lieu saint par les hindous shivaïtes, les bouddhistes et les musulmans. C’est l’ascension que nous ferons dans la nuit. Depuis le village, le mont semble très haut. A son sommet, on y aperçoit même un temple. Tout le village est dédié à ce point d’intérêt. Nous ne peinons pas cette fois-ci à trouver une chambre pour la nuit. Julien négocie un très bon prix. L’argument du tour du monde marche à chaque fois et les locaux sont très compréhensifs quant à notre budget quotidien serré. Nous avalons un kottu rapidement avant de regagner notre chambre. La nuit va être courte donc autant nous reposer un petit peu avant la grande ascension dans quelques heures.

Où dormir ? — Green View Inn, 10 € la nuit, chambre propre avec lits jumeaux, douche chaude, balcon.

BUDJET DÉPENSÉ — 21,43 € sur un budget prévu de 60 €.

Prenons place à l’intérieur du bus

Prenons place à l’intérieur du bus

Arrêt pipi dans un petit village

Arrêt pipi dans un petit village

Les villageois ravis de voir des touristes

Les villageois ravis de voir des touristes

Petit village de montagne

Petit village de montagne

Retrouvailles entre villageois et occupants du bus

Retrouvailles entre villageois et occupants du bus

Gare ferroviaire de Hatton

Gare ferroviaire de Hatton

La vue sur les plantations de thé depuis le bus

La vue sur les plantations de thé depuis le bus

Dalhousie, village d’accueil des pèlerins pour l’ascension d’Adam’s Peak

Dalhousie, village d’accueil des pèlerins pour l’ascension d’Adam’s Peak

 


Autres chapitres

Inscris-toi à notre newsletter

Et si tu recevais toute l'actualité du blog directement dans ta boîte e-mail ?

Le blog voyage de Nicolas & Julien, deux passionnés de voyage en vadrouille depuis 2015. Lepoint2départ, là où l'aventure commence !