Notre itinéraire sur 24 mois

par Lepoint2départ

La première étape quand on a décidé de partir en tour du monde a été de penser à quel itinéraire on aimerait suivre et faire la liste des pays qu’on aimerait visiter. A ce stade, tous les fantasmes sont permis et on s’est laissé à rêver. Comment avons-nous construit notre itinéraire et comment nous sommes passés de 12 à 24 mois de voyage en prévision ? Nous allons tout te dire dans cet article et te donner toutes nos astuces pour préparer l’étape cruciale de l’itinéraire.

 

 

Notre itinéraire prévisionnel sur 24 mois

Cartographie © Lepoint2départ

Sri Lanka ∼ 28 jours
Inde ∼ 30 jours
Népal ∼ 21 jours
Malaisie  ∼ 21 jours
Birmanie  ∼ 28 jours
Laos  ∼ 21 jours
Cambodge  ∼ 28 jours
Vietnam  ∼ 28 jours
Philippines  ∼ 28 jours
Indonésie  ∼ 28 jours
Australie  ∼ 28 jours
Îles Fidji  ∼ 10 jours
Nouvelle Zélande  ∼ 28 jours
Polynésie française  ∼ 14 jours
Île de Pâques  ∼ 6 jours
Chili  ∼ 28 jours
Argentine  ∼ 28 jours
Bolivie  ∼ 28 jours
Pérou  ∼ 28 jours
Colombie  ∼ 28 jours
Panama  ∼ 21 jours
Costa Rica  ∼ 28 jours
Guatemala  ∼ 21 jours
Mexique  ∼ 28 jours
Cuba  ∼ 28 jours

Le total des jours (613 jours, soit 20 mois et quelques) que nous allons passer par pays est prévisionnel. Nous nous laissons une marge pour augmenter ou réduire notre temps par pays en fonction de notre ressenti et des choses qu’on voudra y voir. On se fixe comme deadline maximale de voyager durant 24 mois, mais à l’intérieur de cette donnée la liberté maximale d’organiser notre voyage.

 

Comment construit-on un itinéraire de tour du monde ?

A cette étape, tous les rêves sont permis !

C’est certainement LE moment que nous avons préféré quand nous avons construit notre projet : faire l’itinéraire. A cette étape tous les rêves sont permis. Libre à toi de fantasmer et de lister tous les pays que tu rêves de visiter un jour, sans chercher à vouloir tous les mettre. Il est évidemment IMPOSSIBLE de tout voir et de tout visiter même en partant longtemps. Différentes options s’offrent à toi : tu peux t’acheter une grande carte du monde, ou alors tu navigues sur Google Maps ou tout simplement avec un globe qui sera parfait dans la décoration de ton appartement. Pour notre part, nous avons simplement listé chacun sur une feuille tous les pays que nous aimerions faire absolument, en tentant de les classer par ordre de priorité, et en essayant de limiter à 12 pays au départ. Nous ne sommes pas jumeaux mais faut croire qu’on s’est bien trouvés car nous avions quasiment les mêmes pays à quelques exceptions près. Il n’a donc pas été difficile d’arriver à la liste des 12 premiers pays. Mais là où Nicolas est drôle c’est qu’il a rajouté des pays au fil des jours au fil de ses recherches. Et forcément des pays hyper tentants, tant il est arrivé avec arguments et photos à l’appui. Du coup en réfléchissant bien on s’est dit que ça pouvait être méga cool de faire une vraie pause dans nos vies et pourquoi pas partir plus longtemps ! De 12 pays, la liste est finalement passée à 24 pays, avec une logique de 21 à 28 jours passés par pays, le temps de faire un bout de chaque sans trop courir. Voyager en « slow travel » est l’assurance de prendre le temps de profiter vraiment de chaque pays sans trop courir, de respecter la nature en optant pour des transports moins polluants et de vivre au plus près des locaux et d’assimiler leur culture. C’était vraiment marrant de voir à quel point nos souhaits étaient similaires, si bien qu’établir la liste n’était finalement pas si compliquée. Le fait de placer ensuite des post-it sur une mappemonde est une étape qui fait chaud au cœur. Là tu réalises que tu vas vivres un truc de fou, que tes rêves vont devenir réalité et que tu vas vivre une expérience hors normes. Une fois la liste établie, il faut néanmoins la confronter à 2 réalités non négligeables : le budget moyen par jour et par personne et la météo au moment où tu comptes voyager dans le pays. Cette deuxième étape nous a amené à éliminer des premiers pays visés le Brésil, le Japon et la Chine. Dans le cadre d’un tour du monde, ces pays pesaient trop lourds sur le budget. En prenant en compte ces paramètres, il nous a fallu classer les pays par ordre géographique logique, essayer de faire concorder les périodes d’accalmie météorologique en décalant un peu le départ et tenir un budget prévisionnel qui permettrait d’avoir une idée du coût total du voyage si on respecte les données statistiques connues à ce jour. Pour nous aider à recouper les informations et à créer notre itinéraire, nous avons utilisé l’incroyable outil du planificateur de voyage Acontresens, l’outil le plus complet en la matière sur le web. Un service qui est de plus proposé dans une version gratuite qui te permet d’établir la base de ton projet et d’y inclure tous les paramètres nécessaires. Une version premium du site te permettra d’avoir accès à encore plus de fonctionnalités si besoin. Mais déjà dans sa version gratuite, le site est une mine d’informations pour préparer ton itinéraire. Nous n’avons pas voulu être trop précis et nous sommes donc contentés d’apposer sur notre tableau de bord la liste des pays, avec les dates approximatives d’entrée et de sortie du territoire. Automatiquement l’outil te donne un aperçu de la météo à laquelle il faut t’attendre et le budget moyen par jour et par personne (logement, nourriture, transports dans le pays). A cela il faut noter que les coûts de déplacements entre deux points ne sont pas connus. L’outil te permet d’avoir une idée globale du budget du projet et de sa faisabilité. Nous avons bien conscience qu’en partant 2 ans, il était quasi impossible de voyager uniquement dans des zones où la météo allait être idéale. On risque donc de connaître des périodes de mousson en Asie ou de fortes chaleurs en Amérique du Sud. Après tout c’est aussi ça l’aventure et la nature, et là-dessus on risque d’être bien servis ! A la question de comment on fait un itinéraire il y a plusieurs réponses. Mais la seule bonne réponse selon nous est de faire ton voyage comme tu l’entends, sans te poser trop de questions ni chercher à trop préparer dans le détail ton voyage. Un tour du monde est une occasion de bousculer ses habitudes alors contente-toi de dessiner les grandes lignes de ton projet.

 

Durée de notre tour du monde

Et toi à quelle vitesse vas-tu voyager ?

Après avoir fait cette belle et grande liste de pays que nous rêvions de parcourir, nous nous sommes ensuite posés la question de combien de temps durerait notre tour du monde : 6 mois ? 1 an ? 2 ans ? Pour répondre à cette question, nous avons dû prendre en compte plusieurs critères et nous poser certaines questions : le temps que nous aimerions passer par pays, le budget moyen par pays, le climat sur place, les visas, les vaccins, … autant d’informations qu’il nous a fallu recouper pour arriver à l’itinéraire final qui serait la base de notre projet. Au départ on s’était dit on quitte tout et on part 1 an, ce qui est la durée moyenne classique de la majorité des tourdumondistes. Avec la liste de pays que nous avions établi en premier lieu, il était rapidement évident qu’1 an serait très court et nous obligerait à survoler les pays. Le dilemme était simple : soit nous réduisions la liste de pays pour être plus raisonnables et prendre un minimum de temps par pays ; soit nous partions plus longtemps pour avoir plus de temps et voyager à notre rythme. Pour nous aider à faire notre choix s’est aussi posée la question du travail : Nicolas ayant démissionné et Julien étant à son compte, nous n’avions donc plus de limite de temps par rapport à un emploi qui nous aurait imposé une date de retour incompressible. L’option de voyager plus longtemps a donc été adoptée sans trop de mal. Après tout, quitte à faire une parenthèse dans nos vies, autant la faire VRAIMENT ! Et puis, encore une fois, 2 ans dans une vie ce n’est pas grand chose, surtout qu’un tour du monde représente pour nous une expérience de vie de dingue que nous allons ajouter à nos CV respectifs. C’est un investissement de temps et d’argent qui ne peut que nous apporter son lot de bonnes choses pour la suite. Finalement en prenant la décision de partir 2 ans au lieu d’1 an, la seule équation qu’il fallait résoudre : augmenter le budget total du projet. De 30000 € pour une année, nous sommes donc passés à 60000 € pour financer les 2 années. Le plus compliqué n’est pas de réunir la somme mais d’avoir une telle persuasion que c’est la bonne décision à prendre qu’elle te pousse au-dessus des forces que tu te soupçonnes. Voyager durant 24 mois sera donc l’assurance pour nous de prendre le temps de nous imprégner de chaque pays, d’assimiler chaque culture, et d’avoir une totale liberté dans l’organisation de nos journées. Surtout qu’en plus de partir 2 ans, on va tout réserver par nous-mêmes pour maîtriser les déplacements et les optimiser au mieux. Puis à force de voyager on s’est rendu compte des bienfaits du « slow travel », qui s’inscrit de plus dans une démarcher de voyage plus éco-responsable.

 

Combien de jours rester par pays ?

Difficile d’être précis, alors trace juste les grandes lignes !

Maintenant que nous avions une belle et longue liste de pays, et une durée pour notre voyage dans sa globalité, nous restait plus qu’à déterminer approximativement le nombre de jours que nous voulions rester par pays. Ce fut LA partie la plus difficile, car pour ne rien te cacher, on a vraiment galéré à savoir comment tourner la question pour déterminer à l’avance le jour de jours que nous allions passer par pays ! Partir 2 ans c’est finalement un long voyage, et on en est arrivé à la conclusion qu’il était quasiment impossible de tout planifier à l’avance. C’est donc à la pelle que nous avons déterminé ces fameux “nombre de jours par pays”, en confrontant 2 critères : le budget moyen par jour et par personne x le nombre de jours autorisés par le VISA d’entrée dans le pays. On te donnera d’ailleurs toutes les indications dans un prochain article dédié aux Visas des différents pays que nous allons visiter, des démarches à faire et des liens à suivre pour faire toutes ces démarches en ligne. Pour certains pays, quand le nombre de jours dépassent 30 jours autorisés, on s’est cantonné à 30 jours sur le papier, avec la liberté de prolonger de quelques jours si besoin, sans pour autant nous enflammer afin de tenir le budget initial qu’on s’est fixé. Car à force de dépasser, la tirelire va le ressentir et tu pourrais bien te retrouver dans la situation de devoir écouter ton tour du monde avant la fin si tu ne respectes pas ton budget. Voici néanmoins quelques pistes pour t’aider à y voir plus clair et déterminer toi aussi le nombre de jours que tu pourrais passer par pays dans le cadre d’un tour du monde, tout cela dépendant de la manière dont tu souhaites voyager :

  • 14 jours : tu voyageras rapidement et tu verras qu’une petite partie du pays.
  • 21 jours : tu prendras un peu plus de temps dans le pays pour le découvrir.
  • 28 jours : tu commenceras à t’habituer aux coutumes locales et tu auras plus de temps pour découvrir le pays de façon plus tranquille.
  • Au-delà d’un mois : tu seras imprégné de la vie locale et tu découvriras sûrement des choses que certains voyageurs n’aurons pas eu le temps de découvrir.

Soit tu choisis de faire un maximum de pays et donc tu resteras moins longtemps dans chacun d’eux ou alors tu veux prendre le temps de découvrir dans le détail chacun de ces pays. Nous te conseillons de prendre le temps pour découvrir chacun de ces pays, au minimum 28 jours pour les plus grands et 21 jours pour les plus petits. Exception faite pour les îles, où la vie locale est souvent très chère en raison d’un emplacement rendant le ravitaillement compliqué et l’hôtellerie plus rare que dans des pays plus grands. Pour les îles, tu as dû noter qu’on va passer entre 6 et 14 jours sur le papier, on te dira exactement au retour ce qui aura été notre réalité, mais on pense pas aller bien au-delà en raison du budget moyen par jour et par personne qui est très élevé et qui pèse déjà lourd dans le budget global de notre projet. Sache que les activités que tu feras sur place peuvent aussi déterminer la durée de ton séjour dans le pays. Nous te conseillons de relever les incontournables que tu as absolument envie de voir dans chacun de ces pays. Ça te donnera déjà une idée du temps que tu dois rester sur place. Après laisse une marge de liberté, tu n’es pas à l’abri d’un coup de coeur ou d’un spot dont tu n’avais pas entendu parler avant d’arriver dans le pays… On te conseille de faire comme nous : tracer les grandes lignes, borner un minimum le projet pour aboutir à un budget proche de la réalité de tes finances et ensuite essayer de t’y tenir, tout en laissant quelques marges de manoeuvre pour voyager en toute liberté et en écoutant tes envies. La liberté et les imprévus font partie du voyage, et on a rapidement compris que vouloir verrouiller 2 années de voyage était impossible et surtout idiot, ça aurait enlevé toute la liberté qu’un tel voyage peut justement nous apporter !

 

Critères permettant de réduire la liste

Pense à vérifier la météo des pays que tu veux visiter !

Si malgré nos premiers conseils, tu juges que ta liste de pays est malheureusement encore trop longue et qu’il va te falloir faire des choix cornéliens pour la réduire, voici quelques facteurs supplémentaires à prendre en compte pour réduire ta liste :

  • Le budget moyen par pays : nous avons relevé les données du planificateur Acontresens pour déterminer le coût journalier par personne, en le multipliant par le nombre de jours que nous aimerions passer dans le pays. Dans notre article sur le Budget d’un tour du monde, on te proposera même une carte qui te permettra de visualiser les pays par tranche de prix. Bien évidemment, tu ne vas pas choisir que les pays les moins chers mais si tu veux rester dans ton budget, tu devras faire un mélange de pays où le coût de la vie est faible et te faire plaisir avec des pays où le niveau de vie est plus élevé. C’est le critère budget qui nous a amené à écarter de notre liste finale des pays comme le Brésil, la Chine et le Japon !
  • La météo du pays : suivant le mois où tu vas vouloir visiter un pays, ou suivant le sens que tu auras adopté pour ton tour du monde global, la météo du pays risque de ne pas être optimum. Vérifie donc quels sont les zones les mieux adaptées pour la période où tu vas traverser le pays et essaye d’avoir le moins de pays dans le rouge possible, quitte à modifier l’ordre des pays que tu veux visiter ou à en enlever certains au profit d’autres. Pour ce critère, on te conseille de passer par l’excellent outil du planificateur Acontresens qui te permettra de faire ta liste et d’avoir de suite en visu ces informations de météo, pour t’aider à y voir plus clair et essayer d’obtenir la liste la plus optimum possible. Il serait dommage de commencer avec une mousson non ? Après, dans notre cas, en partant 24 mois sur la route, on se doute bien que Mère Nature ne sera pas toujours clémente avec nous ! C’est aussi ça le voyage, bien que nous ayons tenté d’arriver à la liste le moins dans le rouge possible. Mais en prenant notre temps dans chaque pays, on sait que pour la partie asiatique on risque de se taper des trombes d’eau. Après tout vivre une mousson une fois dans sa vie ça peut être drôle ! Compte sur nous pour te donner nos impressions sur le sujet au retour en 2022 ! Pour avoir une idée globale du meilleur mois pour te rendre dans tel ou tel pays, tu peux aussi te rendre sur notre article « Où et quand partir dans le monde ? ».
  • Fêtes et vie locale : Tu rêves de faire la fête Holi en Inde ? ou participer à Día de los Muertos au Mexique ? Il te faudra donc vérifier les dates des fêtes AVANT ton départ et tâcher de passer dans les pays concernés au moment des festivités. Il serait bête de te retrouver à l’autre bout du monde et de passer à côté d’une des fêtes emblématiques du pays à quelques jours près ! Nous concernant, nous avons vérifié les dates des fêtes que nous aimerions absolument faire en 2020 et 2021, de sorte à planifier notre passage dans les pays concernés à ce moment-là. Ce n’est pas facile de recouper toutes les informations mais à force de bonne volonté tu arriveras à une liste qui couvrira la majorité de tes critères, en gardant à l’esprit que même avec toute la bonne volonté du monde tu ne pourras jamais tout voir et tout faire.
  • Le climat social et diplomatique : difficile de faire une carte avec les problématiques sociales et diplomatiques de chaque pays tant l’évolution au sein du pays est constante. Nous te conseillons donc de vérifier AVANT TON DEPART pour chacun de tes pays le site France Diplomatie qui référence la situation de chaque pays et qui est constamment mis à jour. C’est la source la plus fiable en matière de conseils diplomatiques pour les ressortissants français. De plus, le ministère a lancé un outil qui s’appelle Ariane que nous te recommandons d’utiliser. Ainsi, au cours de ton voyage, et si la situation du pays le justifie, tu recevras par e-mail ou SMS des informations et des consignes de sécurité, et la personne de contact désignée sur ton compte pourra également être prévenue le cas échéant. C’est un bon moyen de partir la tête tranquille et surtout de rassurer tes proches en cas de problème diplomatique, ce qui est une donnée hyper aléatoire compte-tenu des tensions permanentes à travers le monde. Mais comme ceci n’est absolument pas prévisible, autant ne pas y porter trop d’attention et ne surtout pas t’empêcher de vivre.
  • La taille des pays : c’est aussi un bon critère pour réduire ta liste de pays. Certain pays sont immenses comme par exemple la Chine qui fait 17,5 fois la taille de la France. Tu peux effectivement y mettre les pieds mais tu en verras qu’une petite partie en 30 jours par exemple, alors essaye de ne pas prévoir que des très grand pays sur ta liste définitive. Peut-être vaut-il mieux privilégier des pays plus petits dans le cadre de ton Tour du monde, et te garder des pays comme le Brésil, la Chine ou le Japon pour plus tard, dans le cadre d’un voyage dédié. Dans notre projet, nous avons inclus l’Inde, qui est 6 fois plus grande que la France, ou l’Australie 14 fois plus grande que la France, mais déjà là sur le papier on sait que nous n’aurons pas le temps de tout voir en 30 jours, loin de là, et ce n’est pas le but.

 

Dans quel sens faire le tour du monde ?

D’ouest en est ou d’Est en ouest ?

Les statistiques connues indiquent qu’il y a quasiment autant de voyageurs qui font leur tour du monde d’ouest en est, et d’est en ouest, il n’y a pas vraiment de règle, et globalement les climats se valent. On a essayé de simuler la liste de nos 24 pays dans un sens, puis dans l’autre, le résultat fut le même en nombre de pays dans le rouge concernant la météo. C’est plus ce critère-là qui va influencer ton choix, mais que ce soit dans un sens ou dans l’autre l’aventure restera la même. Nous rêvions du Sri Lanka depuis longtemps, et nous sommes tombés très vite d’accord qu’il serait un excellent point2départ de notre projet. Comme nous avions adoré notre voyage à Bali en août 2018, nous avions à coeur de retourner très vite en Asie, c’est certainement la raison pour laquelle nous avons opté pour un tour du monde d’est en ouest. Pour y voir plus clair, une fois que tu as choisi ton premier pays, tu devras essayer de faire une continuation avec les pays les plus proches afin d’éviter les zigzags, ce qui n’est pas très écologique et qui te ferait perdre du temps et de l’argent. Concernant le budget, il est équivalent que le tour du monde soit fait dans un sens ou dans l’autre, c’est vraiment en fonction du mois où tu vas vouloir démarrer, des saisons et de tes pays prioritaires. Si tu voyages à 2, tu pars dans un sens et ton partenaire dans un autre, et vous vous retrouvez à Paris… ne suis pas tous les conseils qu’on te donne 😉

 

Tout ceci n’est que prévisions…

Bien sûr établir un itinéraire ne fige en rien l’aventure et ne lui enlève nullement sa liberté. Il permet de borner le projet, d’avoir une feuille de route en quelque sorte et quelques repères en voyage. Ce sont les grandes lignes qui sont tracées avant notre départ. On se laissera la totale liberté de changer de destination en cours de route, de rester plus longtemps dans un pays si on en a envie – dans la limite de la durée de séjour légale dans le pays -, de changer de pays, d’accélérer si on ne se sent pas à l’aise quelque part, de suivre d’autres voyageurs pourquoi pas, bref on a fixé sur le papier un projet qu’on sait par avance qu’il évoluera au fil des jours et des rencontres. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’à un moment donné on a levé un peu le nez des préparatifs et qu’on a décidé de ne pas aller trop loin dans ceux-ci. Cela dépend de ton niveau d’anxiété en voyage : tout préparer à l’avance peut te rassurer. Mais cela enlève aussi toute la spontanéité que le voyage peut apporter et la liberté de découvrir au fur et à mesure ce que la vie te réserve. Plus qu’un voyage, on a vraiment envie que ce tour du monde soit une aventure, qu’il soit singulier et ne ressemble à aucun projet. Il nous ressemblera et ça sera parfait comme ça. C’est la raison pour laquelle nous avons fait le choix d’acheter les billets de transport au fur et à mesure et de se laisser une totale liberté. On y consacrera d’ailleurs un article complet pour t’expliquer pourquoi nous avons fait ce choix et qu’il s’est imposé à nous comme une évidence. Ne sois donc pas trop dur avec toi dans tes choix si tu as envie de partir en tour du monde : fixe les grandes lignes, prépare-le au minimum si ça peut te rassurer, laisse-toi des zones de liberté et ne cherche pas à tout verrouiller. La vie est là pour nous rappeler que rien ne sert de vouloir tout maîtriser : un problème de transport, une grève, une catastrophe naturelle, un attentat, … et tu seras bien obligé de revoir ta copie pour ajuster ton voyage en fonction. Notre expérience à Bali agit comme une lanterne pour nous rappeler qu’il ne sert à rien de vouloir tout prévoir à l’avance. Dans ce cas précis, un séisme nous avait obligé à revoir les îles que nous désirions parcourir. Cela apprend à improviser et à garder son sang-froid en toute circonstance. Il sera d’ailleurs intéressant de te faire un article « itinéraire réellement suivi » au retour pour comparer avec l’itinéraire prévu au départ, et voir à quel point il aura pu évoluer par rapport au projet initial. Pour ça il faudra être patienter, et revenir sur le blog d’ici janvier 2022 !

 

Les outils utiles pour construire un itinéraire

Mettre sur pied notre itinéraire aura été l’étape la plus longue, car il nous aura fallu recouper pas mal de critères et d’informations, mais ce fut aussi la plus plaisante car c’est déjà un voyage. En gros on a commencé à nous y mettre sérieusement en janvier 2019, soit un an pile avant le début réel du voyage. De la liste papier à la liste définitive sur un tableau Excel, nous avons fait énormément de recherche pour réunir toutes les informations nécessaires pour organiser au mieux les différents pays que nous voulions visiter. Pour t’aider dans tes préparatifs, nous te conseillons deux sites qui sont extrêmement utiles pour les voyageurs :

  • Planificateur de voyage Acontresens : ce site est hyper complet et t’apportera une mine d’informations sur chaque pays du monde. En plus tu y trouveras un outil très pratique qui te permet de créer ton itinéraire. Attention pour le créer on te demandera beaucoup d’informations comme les dates exactes, les aéroports de départ et d’arrivée, la durée de ton séjour dans chaque ville, … ce qui est à notre sens un peu trop précis et qui enlève la liberté que le voyage peut t’apporter. Mais l’outil te permettra néanmoins d’avoir une idée des climats de chaque pays, du budget moyen par jour et par personne pour calculer le budget mensuel par pays en fonction du nombre de jours où tu souhaites y rester, ainsi qu’une foule d’informations sur les visas, les démarches dans le pays, la monnaie, la langue, les prises électriques, les adresses utiles, … vraiment l’outil incontournable pour borner ton projet.
  • Quandpartir.com : ce site référence très bien les saisons de chaque pays et te donne des informations précises en fonction des zones et des régions. Il nous a été très pratique lors de la création de notre itinéraire, pour vérifier les informations données par le planificateur de voyage et affiner en fonction des villes que nous voulions impérativement visiter. C’est un bon complément d’information mis à jour en permanence avec des statistiques.

 

Une fois que tu auras réuni toutes les informations nécessaires à l’élaboration de ton itinéraire, n’hésite pas à créer un tableau Excel par exemple, pour recouper toutes les informations et avoir ainsi une vision plus claire de l’ensemble de ton projet. Il n’y a encore une fois pas une méthode toute convenue, chaque projet est différent et il y a autant de méthodes que de voyageurs. Le tout est de prendre en compte les critères de temps, de budget et de météo, et d’essayer de jongler au mieux avec ces trois données. Si tu as besoin de te rassurer, le site Planificateur de voyage Acontresens te propose plein d’exemples d’itinéraires de voyageurs. Cela peut t’être utile pour trouver ton inspiration, confronter ton projet à ceux de voyageurs qui l’ont déjà fait avant toi ou avoir un aperçu de comment d’autres voyageurs ont construit leur itinéraire. Sur notre blog, tu ne trouveras pas de tableaux hyper fournis et hyper complets, pour la bonne et simple raison que nous avons tracé uniquement les grandes lignes de notre projet et que nous n’avons pas du tout établi un listing précis des étapes que nous voulions suivre. Nous savons quand nous partons, à peu près quand nous arrivons dans chaque pays et quand nous voulons rentrer en France. Ensuite ce qu’on va faire dans chaque pays, où on va dormir, ce qu’on réellement voir et faire sur place, … tout cela reste vierge et on se laissera porter par la vie et le voyage !

Tu devrais aussi lire

Laisse un commentaire

 

Lepoint2départ utilise des cookies pour vous garantir la plus jolie des expériences sur le site. Si vous souhaitez continuer à naviguer sur ce blog, vous acceptez l'utilisation des cookies. Accepter En savoir plus