ROME | Découvre les monuments incontournables

par Lepoint2départ

Pour fêter nos 1 an en couple, c’est vers la capitale italienne que nous nous sommes envolés. Un cadeau offert par l’un de nos amis via une box comprenant l’hébergement pour 2 nuits, un hôtel très en retrait du centre de Rome. C’est la raison pour laquelle nous n’en parlerons pas, car bien que très moderne, il fut vraiment compliqué à trouver et bien trop éloigné du centre pour te le recommander. Néanmoins, ce week-end ensoleillé de 3 jours fut l’occasion de découvrir les immanquables de la ville, et pour le coup nous n’avons pas été déçus tant les lieux à voir sont nombreux, la ville attrayante et son histoire passionnante. On te propose ici de partir à la découverte de Rome et de piocher parmi nos nombreuses idées de choses à voir pour préparer ton prochain Citytrip en Italie !

Nicolas & Julien

 

BON A SAVOIR AVANT LE DÉPART À ROME

quand partir ? — Rome étant situé dans la zone méditerranéenne, le climat est globalement bon toute l’année, surtout d’avril à novembre où tu auras très peu de précipitations. En juillet et août, les températures seront les plus élevées mais tu risques d’avoir du tourisme en conséquence… Nous sommes partis en arrière saison, en février plus précisément, et nous avons eu un temps super, quelques petites gouttes par intermittence mais rien qui ne soit venu gâcher le week-end.

compagnie aérienne — Il y a énormément de compagnies aériennes qui proposent une liaison vers Rome, notamment easyJet parmi les moins chères du marché. Le vol dure à peine 2 heures, il te sera donc aisé de te rendre dans la capitale italienne. A noter que tu peux aussi la rejoindre depuis la route, en bus ou en train, tous les chemins mènent à Rome dit-on ! Pour réserver ton billet au meilleur prix, tu peux utiliser le comparateur de vols Skyscanner pour cela.

comment rejoindre le centre-ville ? — Si comme nous tu es venu à Rome en avion, voici le moyen le plus simple et le moins onéreux pour quitter l’aéroport. Le train local est l’option la plus rapide pour se rendre depuis Fiumicino au centre de Rome. La gare est située devant le hall des arrivées du Terminal 3 et il existe deux sortes de trains qui conduisent au centre de Rome : Leonardo Express et Sabina-Fiumicino FR1. Nous avons opté pour le Leonardo Express qui est un train direct effectuant la navette en 31 minutes jusqu’à Termini, la gare principale de Rome. Les trains circulent toutes les 30 minutes entre 6h38 et 23h38. Le tarif est de 14 € par trajet, ce qui est un peu cher, mais tu arrives directement au cœur des attractions touristiques de la ville. De plus c’est depuis cette gare principale que tu pourras prendre les lignes de métro A et B et de nombreux bus parcourant toute la ville.

langue — La langue officielle à Rome est l’italien, toutefois le français et l’anglais sont des langues étudiées en Italie. L’anglais reste la langue la plus universelle quand tu voyages.

monnaie — Si tu es membre de l’Union Européenne, tu n’auras rien à faire. Si tu viens d’un pays hors Union Européenne, il te faudra alors changer ta monnaie pour obtenir des euros. Des bureaux de change sont présents à l’aéroport et dans les artères principales de la ville.

décalage horaire — Aucun décalage horaire par rapport à la France.

Empreinte carbone 0,961 t CO2 (vol A/R – Paris <-> Rome – 2 personnes – classe économique).

 


 

LES INCONTOURNABLES DE ROME

Cartographie © Lepoint2départ

Plan de situation pour mieux te repérer : (A) Via Dei Fori Imperiali —  (B) Colisée — (C) Forum romain & Palatin —  (D) Marchés de Trajan —  (E) Vittoriano & Piazza Venezia —  (F) Fontaine de Trevi —  (G) Panthéon —  (H) Piazza Navona — (I) Piazza Di Spagna —  (J) Piazza Del Popolo —  (K) Mont Esquilin — (L) Trastevere — (M) Île Tibérine — (N) Bocca Della Verità — (O) Basilique Saint-Pierre — (P) Place Saint-Pierre — (Q) Musées du Vatican.

 

VIA DEI FORI IMPERIALI

Quand le temps est de la partie, c’est comme si on avait remonté le temps.

Impossible de manquer la Via dei Fori Imperiali, véritable artère principale de la ville, qui s’étend de la Piazza Venezia au Colisée. L’artère coupe littéralement en deux parties l’aire archéologique du Forum romain et du Palatin. C’est vraiment l’une des plus belles rues de Rome, concentrant de fait énormément de touristes, et bordée par divers restaurants de part et d’autre. La plus belle façon de profiter des lieux est incontestablement de faire une balade à pieds. Sur place vendeurs ambulants et calèches attendent les touristes. Le site archéologique dévoile tous ses charmes, agrémenté de pins tout le long de la traversée, et véritable poumon du centre historique de la ville. A noter que cette large avenue est fermée à la circulation le dimanche, l’occasion de profiter d’une balade en toute quiétude, une bonne glace italienne à la main !

L’endroit est généralement pris d’assaut par les touristes.

Les ruines témoignent de l’histoire de la ville.

 

COLISÉE
COUP DE ♥♥♥

Le Colisée de Rome, l’une des 7 nouvelles merveilles du monde.

Évidemment le Colisée de Rome est LE site incontournable de Rome. Faisant partie des 7 nouvelles merveilles du monde, le monument est l’un des plus beaux vestiges de la Rome antique et permet de découvrir une arène vieille de plus de 2000 ans, attirant plus de 6 millions de visiteurs par an. Nous te conseillons d’arriver très tôt sur le site pour éviter les longues files d’attente interminable. Le mieux est encore de prendre les tickets sur Internet si tu es sûr de ton jour de visite ou de l’acheter sur place au Palatin. Le mur d’enceinte est composé de trois niveaux d’arches. Il est difficile de faire des photos de l’ensemble du monument tant il est encerclé de bâtiments de nos jours. Néanmoins il reste l’un des spots les plus Instagrammés de Rome. L’intérieur est tout aussi impressionnant, bien que moins bien conservé. Le plancher en bois d’origine a aujourd’hui totalement disparu. Il servait à l’époque à prévenir des chutes et absorber le sang répandu des gladiateurs… sympa n’est-ce pas ! En l’absence du plancher nous avons du coup une vue directe sur l’hypogée, un réseau de dédales souterrains où hommes et animaux attendaient avant d’entrer en scène, sur des monte-charges actionnés à la force des bras. Ce réseau très bien conservé pour le coup témoigne de l’enfer que devait être ce confinement avant d’entrer dans l’arène de la mort. Les gradins sont plus ou moins bien conservés par secteur. A l’époque les plus riches occupaient les gradins inférieurs, tandis que les plus pauvres étaient tassés sur les hauteurs, sans parler des femmes qu’on ne mélangeait pas aux hommes, et qui occupaient les tous derniers rangs. Une immense chance de pouvoir visiter un tel monument racontant autant d’histoire à lui tout seul. Il permet de mieux comprendre la Rome antique et d’en apprendre plus sur les us et coutumes de cette période. Une visite très intéressante à ne pas louper, même si parfois les longues files d’attente peuvent être décourageantes si tu as un planning chargé. Des visites guidées sont aussi possibles mais doivent être réservées en supplément du ticket d’entrée classique. Une visite passionnante à inscrire absolument sur ta Bucket List !

Un décor majestueux qui laisse sans voix.

Vue directe sur l’hypogée.

Réseau de dédales souterrains.

Le coucher de soleil sur le Colisée est un spectacle absolument magnifique.

INFORMATIONS PRATIQUES

* Tarifs plein / réduit : 12 € / 7,5 € ; billet combiné avec le Forum Romain et le Palatin
* De 8h30 – 1h avant le coucher du soleil
* Durée de la visite : 1h environ
* Métro : Colosseo

 

FORUM ROMAIN & PALATIN
COUP DE ♥

Un site historique témoin de l’histoire antique de Rome.

Cet immense espace vert pourrait s’apparenter à un champ de ruines, tu n’es pas loin de la réalité, mais demeure tout de même le vestige de la vie romaine antique. Ce n’est pas tous les jours que tu auras le plaisir de marcher dans les pas de Jules César et des plus grands empereurs. Le Forum Romain était jadis un ensemble de temples, de basiliques et d’espaces animés. Aujourd’hui les ruines témoignent des emplacements d’antan mais tu auras vite fait de te perdre dans ce décor où tout se ressembler. Parmi les incontournables du lieu : l’Arco di Settimio Severo, le Temple de Vénus et de Rome, l’Arco di Tito, la maison d’Auguste, la Basilique de Maxence, la Colonne de Phocas ou encore le Temple de Saturne. Nous avons abordé le lieu sans plan ni parcours précis, nous nous sommes laissés guider à l’instinct et avons traversé toutes ces ruines avec plus ou moins d’intérêt. A force de voir des cailloux amassés, il faut dire que l’intérêt diminue plus ou moins. Autre inconvénient quand il fait très chaud, il y a peu de zones d’ombre. Prévois donc de l’eau fraîche et de quoi te couvrir la tête, nous avons un peu souffert de la chaleur dans cet immense champ interminable. Impossible de passer à côté de l’imposant Arco di Tito, dont on dit que l’Arc de Triomphe parisien en serait inspiré. Un peu plus bas, tu arriveras sur le mont Palatin où l’imposant monument était jadis le lieu de vie des empereurs romains. La légende raconte que c’est ici que Romulus aurait fondé la ville. Un lieu chargé d’histoire, bien qu’il n’en reste que de simples ruines, comme sur l’ensemble de ce site millénaire. Si tu effectues la visite en fin de journée, tu pourras immortaliser les lieux avec de magnifiques couchers de soleil, les guichets d’entrée fermant 1h avant celui-ci.

Un site immense qui mérite vraiment une visite.

L’imposant Arco di Tito.

Le site offre également une vue sur les monuments alentours.

De magnifiques ruines préservées du temps qui passe.

INFORMATIONS PRATIQUES

* Tarifs plein / réduit : 12 € / 7,5 €
* Billet combiné avec le Forum Romain et le Palatin
* De 8h30 – 1h avant le coucher du soleil
* Bus : Via dei Fori Imperiali

 

MARCHÉS DE TRAJAN

Les marchés de Trajan ont été restaurés récemment.

Impossible de manquer les imposants marchés de Trajan si tu passes par l’axe principal de la Via dei Fori Imperiali. A l’origine cette place était le haut lieu des échanges mercantiles au IIe siècle, ordonnés par l’empereur romain Trajan. Ces marchés abritaient à l’époque des étales de marchandises bien sûr, mais aussi des bâtiments administratifs comme en témoignent les ruines actuelles. Sur le site, tu découvriras également les vestiges des forums impériaux et le Museo dei Fori Imperiali ouvert il y a quelques années, pour mieux comprendre comment fonctionnaient les marchés à l’époque. Tu l’auras compris, à Rome on ne compte plus le nombre de sites historiques et de ruines, mais elles sont les témoins de cette vie antique passée et offrent une richesse d’éléments pour retracer l’histoire. Au centre tu verras également la colonne de Trajan, haute de 30m, tombe de l’empereur, dont le soubassement sert de pierre tombale à l’urne contenant ses cendres. Un site chargé en histoire et un passage incontournable du centre historique.

INFORMATIONS PRATIQUES MUSÉE

* Tarif plein/réduit : 11,50 / 9,50 €
* Horaires : 9h30 – 19h30 (derrière entrée 18h30)
* Bus : Via IV novembre

 

VITTORIANO & PIAZZA VENEZIA

Le Vittoriano que les touristes adorent, tandis que les romains le déteste en majorité…

En longeant la Via dei Fori Imperiali dans le sens opposé au Colisée, impossible de manquer l’imposant Vittoriano que les touristes adorent, tandis que les romains le déteste en majorité. Le bâtiment est un édifice tout en marbre blanc, fendant le paysage et visible depuis de nombreux spots. Érigé sur la célèbre Piazza Venezia en 1885 en hommage au premier roi d’Italie Victor Emmanuel II, visible sur l’immense statue équestre noire devant l’édifice, le bâtiment est l’occasion de prendre la pose. Par manque de temps, nous nous sommes contentés de le prendre en photo, mais sache qu’un ascenseur (l’accès étant néanmoins payant) permet d’aller au sommet du monument pour avoir une vue à 360• sur la ville. Le bâtiment est de plus aussi joli en journée que la nuit, où il est entièrement illuminé.

 

FONTAINE DE TREVI
COUP DE ♥

La Fontaine de Trevi attire tous les regards et pour cause.

C’est certainement l’un des endroits que nous avons préféré à Rome. Bien que bondée, la place devant la fontaine est le rendez-vous des amoureux. Ici, tout fleure bon la Dolce Vita et le romantisme. Les ruelles adjacentes sont prises d’assaut par les touristes et la fontaine peut être engorgée en pleine journée, lorsque le soleil est de la partie et qu’il fait une belle journée. Impossible pour nous de passer à côté, déjà pour la beauté du lieu, ensuite pour la tradition. Elle raconte qu’en jetant une pièce par dessus ton épaule tu t’assures de revenir à Rome un jour. La recette quotidienne est reversée à une association caritative et des mesures ont été prises, car apparemment des petits malins s’amusaient à récupérer les pièces dans la fontaine… L’édifice d’extravagance baroque a de quoi impressionner : 20m de large sur 26m de hauteur, le tout imaginé par l’architecte Nicolas Salvi en 1732. Une immense création coincée entre les bâtiments sur une toute petite place étouffante. La fontaine alimentée par des sources souterraines symbolise l’océan sur son char, tiré par des tritons et des chevaux marins, l’un calme et l’autre agité pour symboliser l’humeur de la mer. Cascades, statues en marbre blanc, figures mythologiques, le paysage est saisissant. Si bien que nous aurions pu rester de longues heures à admirer la fontaine, que nous avons recroisé à plusieurs reprises sur nos 3 jours de séjour tant il était dur de capter tous ses détails au milieu de la foule. Et pour parfaire l’idée qu’on peut se faire de la Dolce Vita, vendeurs de glaces italiennes et autres réjouissances salées se trouvent tout autour de la place. Un spot incontournable donc pour faire une pause gourmande bien méritée !

Une fontaine majestueuse et des sculptures impressionnantes.

Un émerveillement à toute heure.

 

PANTHÉON

La magnifique façade du Panthéon de Rome.

Bâti il y a plus de 2000 ans, le Panthéon de Rome est l’un des bâtiments antiques les mieux conservés. Si aujourd’hui le bâtiment est une église, il attire toujours autant de curieux. C’est en arrivant sur la Piazza della Rotonda qu’il se dresse. Une place bordée de cafés et restaurants bondés. L’extérieur ne nous a guère enchanté, massif et gris, c’est vraiment l’intérieur qui mérite le détour. L’enceinte colorée est absolument magnifique. Le sol en marbre est pentu et de discrets trous semblent prévus pour drainer l’eau qui doit tomber depuis l’oculus, une ouverture de près de 9m de diamètre dans la coupole géante du Panthéon. C’est cette partie de l’édifice qui impressionne le plus. Tu te sens tout petit face à tant de grandeur et de splendeur. Si tu viens visiter le bâtiment à la mi-journée (malgré le risque d’affluence), tu auras le plaisir de voir la lumière traversant l’oculus, pour une photo du plus bel effet. La demi-sphère parfaite en impose et joue parfaitement son rôle : une référence voulue entre les dieux et le temple, où cette lumière qui semble divine vient lécher le marbre dans une atmosphère christique évidente.

L’intérieur du Panthéon et son architecture atypique.

L’oculus, une ouverture de près de 9m de diamètre.

INFORMATIONS PRATIQUES

* Entrée libre
* Horaires : 8h30 – 19h15 lun-sam; 9h – 17h45 dim
* Bus : Largo di Torre Argentina

 

PIAZZA NAVONA
COUP DE ♥

Les places de Rome sont absolument magnifiques.

A quelques pas du Panthéon, tu pourras découvrir la célèbre Piazza Navona (largement indiquée), certainement l’une des plus belles places de Rome après la place du Capitole dessinée par Michel-Ange. Ici ce sont 3 imposantes fontaines qui dominent les lieux et en mettent plein les yeux : la Fontaine du Maure avec ses tritons soufflant dans des conques et ses sculptures crachant de l’eau dans un double bassin ; la Fontaine des Quatre-Fleuves comportant 4 personnages musculeux pour représenter le Nil, le Gange, le Danube et le Rio de la Plata, le tout dominé par un obélisque égyptien central; et enfin la Fontaine de Neptune, avec l’icône mythologique romaine de la mer représentée avec un pic, sur son cheval marin entouré de créatures. La place est immense et absolument magnifique. Nous aurions pu y rester des heures tant il y a de détails et de précision dans les monuments. La foule est du coup bien répartie et tu n’auras pas cette impression de claustrophobie que tu aurais pu ressentir sur la Piazza di Trevi par exemple. De plus, bon nombre de restaurants (fleurant l’attrape-touristes quand même) sont présents sur la place et se tiennent prêt à t’accueillir pour profiter des lieux.

 

PIAZZA DI SPAGNA
COUP DE ♥

Cette place est certainement celle que nous avons préféré à Rome.

Cette place est également l’une des plus belles places de Rome. Tu as l’impression qu’on se répète ? En même temps la ville est tellement belle que les superlatifs viennent à nous manquer. Au centre de cette place névralgique se trouve la Fontaine de la Barcaccia, figurant une barque en train de prendre l’eau. Elle est alimentée par un ancien aqueduc romain et attire forcément tous les regards, tant elle est belle et poétique. Surplombant la place, les non moins célèbres escaliers de la Trinité-des-Monts. 135 marches rénovées en 2016 (encore en travaux de rénovation lors de notre visite) menant tout droit à la très jolie église de la Trinité-des-Monts. L’intérêt est d’une part pour les fresques à l’intérieur de l’église, mais aussi, et surtout selon nous, pour la vue sensationnelle que tu auras sur les toits de Rome. Une vue imprenable pour faire de magnifiques clichés. Tu ne seras évidement pas seul sur les marches et en haut du perchoir, mais le spot est assez exceptionnel et l’accès totalement gratuit. Si tu viens en fin de journée, tu auras en prime le plaisir d’admirer le coucher de soleil depuis l’un des points les plus romantiques de Rome. Il est vrai que les escaliers sont souvent pris d’assaut par les touristes et que ce n’est pas l’endroit le plus calme de la capitale mais il est en même temps l’un des endroits les plus vivants. Il y règne un sentiment de vie intense, où couples, jeunes mariés, simples passants ou encore photographes en herbe aiment s’y retrouver. De plus de nombreux bars et restaurants bordent la place, y compris sur les hauteurs, te permettent de te rafraîchir et de te restaurer, tout en profitant des attraits du lieu. Bon à savoir : pour éviter les débordements liés à l’affluence de masse, la loi interdit désormais les pique-niques sur les marches, de crier ou de chanter… il faudra donc te contenter de l’admirer dans un calme religieux, tu vois l’idée !

L’église de la Trinité-des-Monts.

La vue panoramique depuis l’église de la Trinité-des-Monts.

 

PIAZZA DEL POPOLO
COUP DE ♥

Une place magnifique baignée de lumière et de verdure.

Cette magnifique place ferme la marche à un dédale de rues habitées par les créateurs de mode et les bars branchés, formant le quartier du Tridente. En partant de la Piazza di Spagna jusqu’à la Piazza del Popolo, tu auras le loisir de fréquenter l’un des quartiers les plus touristiques de Rome, avec la Fontaine de Trevi quasiment au milieu de l’axe. La Piazza del Popolo est immense et comme son nom l’indique très appréciée du peuple. Elle est le berceau de grosses manifestations ou de gros concerts de nos jours. A l’entrée, deux églises identiques ouvrent l’accès à l’esplanade. Au centre de la place se trouve la Fontaine de l’Obélisque. Autour du vestige égyptien rapporté par l’empereur Auguste, quatre petites fontaines entourent le socle, représentant un lion sur des marches. Au fond de la place, l’Église Santa Maria del Popolo est l’une des plus anciennes de Rome. Aux alentours tu pourras découvrir les Jardins du Pincio, dont l’ascension rude garantit une vue saisissante sur les environs. C’est aussi l’emplacement de la désormais célèbre Villa Médicis, berceau d’art et d’histoire. Des visites guidées y sont organisées pour découvrir le palais renaissance et son fonctionnement. Un coin de verdure en bordure de ville agréable.

 

MONT ESQUILIN

Vraiment pas le quartier qu’on a préféré à Rome…

En sortant de la Stazione Termini, véritable point de convergence des transports en commun romains, nous avons eu la désagréable surprise de découvrir le quartier Esquilin très bruyant, sale et surpeuplé. Quand tu arrives à Rome et que tu démarres par un tel chaos c’est assez déconcertant. Mais rapidement, en nous éloignant, nous avons retrouvé le calme des rues situées sur les hauteurs du Mont Esquilin pour arriver très vite sur la Piazza Santa Maria Maggiore. Une très jolie place offrant une vue imprenable sur la Basilique Sainte-Marie-Majeure, l’une des 4 basiliques patriarcales de Rome. Un peu plus au nord-ouest, tu arriveras sur la place de la République, symbole du renouveau moderne de Rome, avec la Fontaine des Naïades trônant au milieu de la place. Un quartier cosmopolite en pleine reconstruction et qui tend à devenir le nouveau Rome branché. Pas vraiment le quartier que nous avons préféré mais qui mérite un rapide coup d’œil pour ses églises de toute beauté, et qui te permet de trouver facilement des connexions pour te rendre aux alentours de Rome via les transports en commun de la ville.

 

BALADE DANS LE TRASTEVERE

Via della Lungaretta dans le quartier du Trastevere.

Avec ses façades ocres, ses vieux pavés et sa quiétude apparente, le Trastevere a l’apparence d’un quartier endormi. Et pourtant c’est l’inverse car il est en passe de devenir le quartier le plus branché de la ville. Ses ruelles abritent d’innombrables bars à la mode et trattorias traditionnelles. En toile de fond, tu as le Janicule (Gianicolo), la plus haute colline de Rome. La balade commence au-delà du Tibre et mérite une bonne demi-journée. Tu peux marquer un arrêt à la Chiesa Evangelica Battista di Trastevere, une église très calme offrant un très beau plafond peint, un poil délavé, mais habillant parfaitement la petite officine. Un peu plus loin tu arriveras à la Piazza di Santa Maria in Trastevere, véritable centre du quartier avec cette place accueillant locaux et touristes dans une joyeuse frénésie. La place est entourée de trattorias, l’occasion de déguster à toute heure de très bonnes pastas fraîches maison. Arrêt à l’incontournable Basilica di Santa Maria in Trastevere, considérée comme le plus vieux lieu de culte marial de Rome. Sur la façade une mosaïque représentant Marie allaitant Jésus témoigne de l’histoire associée à ce lieu de culte. L’ambiance de ces ruelles est vraiment particulière et nous avons vraiment adoré nous perdre dans le Trastevere, moins bondé que le centre, plus calme et résidentiel mais tout aussi beau. En progressant sur le Janicule, nous avons marqué un arrêt à l’église San Pietro in Montorio, qui ne paye pas de mine à l’extérieur mais dont l’intérieur rosé fait son effet. Néanmoins c’est vraiment l’ascension de la colline qui vaut le détour, une bonne marche revigorante assez physique, surtout en phase de digestion comme ce fut notre cas. Sur le chemin, tu passeras devant le Mausoleo Ossario Garibaldino, un monument de guerre hommage aux martyrs méconnus de Rome et d’ailleurs, désigné par le martyr Giuseppe Garibaldi, enterré ici avec les siens. Ce magnifique mausolée situé sur la Via Gairbaldi est à quelques enclavures de la Fontana dell’Acqua Paola. Un sacré édifice où bon nombre de personnes y trempent les pieds histoire de les rafraîchir après une bonne ascension du Janicule. C’est le point culminant du mont, offrant évidemment une vue splendide sur le centre de Rome, te permettant de profiter du panorama et d’essayer de reconnaître les monuments les plus célèbres depuis un spot stratégique. La descente s’effectuera sans encombre vers le Tibre, l’occasion de le longer quelques mètres pour rejoindre l’île Tibérine.

 

La très jolie Fontana dell’Acqua Paola.

Monument de guerre hommage aux martyrs méconnus de Rome et d’ailleurs.

 

L’ÎLE TIBÉRINE

Les couchers de soleil sont magnifiques sur cette île.

A quelques pas du quartier du Trastevere, se trouve l’île Tibérine, qui doit son nom en raison de sa situation sur le Tibre. Elle joue véritablement le rôle d’un pont entre deux rives. L’île est reliée à la rive gauche par le pont Fabricius, le plus ancien pont de Rome ; Et à la rive droite par le pont Cestius, lui plus récent. L’île n’est pas très grande mais mérite que tu la traverses pour changer de zone géographique. L’île accueille surtout un hôpital et la Basilique mineure San Bartolomeo all’Isola. Au-delà du côté mignon de l’île, c’est vraiment le côté pratique que nous retiendrons. Surtout qu’elle est située non loin de la curiosité de la Bocca della Verità. De plus nous y sommes passés en fin de journée, autant te dire que les couchers de soleil avec un ciel en feu furent magnifiques à observer depuis la petite île du Tibre.

 

BOCCA DELLA VERITÀ
INSOLITE

La Bocca della Verità.

C’est l’une des curiosités les plus courues de Rome. La Bocca della Verità se situe dans l’entrée de l’église médiévale Chiesa di Santa Maria in Cosmedin, près du Tibre et de l’île Tibérine. En soit l’attraction est rapide et nous n’avons pas résisté à l’envie d’aller la voir, mais encore faut-il arriver pendant les horaires d’ouverture et suffisamment tôt. Il y a tellement de monde en journée qui veut y mettre la main que la file d’attente peut facilement s’allonger. Et forcément à l’horaire de fermeture, le vigile sur place la clôture assez en amont… Du coup nous n’avons pas pu y mettre la main et avons dû nous contenter de la voir de loin. La légende raconte que si tu y mets la main et que tu dis un mensonge, la bouche se referme et te coupe les doigts ! Alors, tu as toujours envie d’y mettre la tienne ? La légende est tellement loufoque qu’elle suffit à attirer les foules. L’origine de ce disque de marbre géant reste assez flou. Ça se trouve c’est une pure invention de l’homme, en tous cas nous avons adoré l’idée et cette curiosité plutôt insolite !

L’église Chiesa di Santa Maria in Cosmedin où se trouve la célèbre bouche.

INFORMATIONS PRATIQUES

* Horaires : 9h30 – 17h50
* Métro : Piazza Bocca della Verità

 


 

CITÉ DU VATICAN
COUP DE ♥♥♥

Le Vatican, une cité à visiter absolument.

Le plus petit état souverain au monde méritait bien un petit paragraphe à lui tout seul. Tu pourras y accéder en quittant le centre historique de Rome par le très joli Pont Vittorio Emanuele II. Rien qu’au Vatican tu pourrais passer des heures sans avoir le temps de découvrir tous les chefs-d’œuvre les plus illustres de l’Italie. Que ce soit la Basilique Saint-Pierre, sa place imposante et majestueuse en forme de trou de serrure, ses jardins de plusieurs hectares entretenus méticuleusement, ses musées renfermant les trésors des peintres italiens les plus célèbres ou encore le Château Saint-Ange situé sur la rive droite du Tibre et devant lequel tu passeras forcément, la Cité du Vatican a tous les atouts pour séduire. Il nous a fallu faire des choix car il a été impossible de tout faire sur une période aussi courte, comme les musées du Vatican fermés le dimanche. Une grosse déception de ne pas pouvoir admirer les plafonds de La Chapelle Sixtine mais une très bonne occasion de revenir un jour à Rome pour découvrir les musées et y consacrer du temps. Petit tour du Vatican et de ses 3 sites principaux, où il te faudra arriver tôt si tu veux passer les contrôles de sécurité renforcés en raison du plan vigipirate sans perdre trop de temps !

Château Saint-Ange.

Le très joli Pont Vittorio Emanuele II.


Bon à savoir : une tenue correcte est exigée pour accéder à l’ensemble des monuments à caractère religieux : shorts, minijupes et débardeurs sont interdits, et ce dans toutes les églises.

1
BASILIQUE SAINT-PIERRE

La Basilique Saint-Pierre est décrite comme la plus belle basilique d’Italie et on comprend tellement pourquoi. Déjà sa façade ornée de 13 statuettes est magistrale. Le Christ y apparaît, entouré des apôtres. L’intérieur de la Basilique est tout aussi beau. Le marbre la recouvre du sol au plafond et ici tout est grandiloquence et extravagance. Une richesse qui se retrouve également dans les œuvres qui y sont hébergées en son sein, dont les célèbres Pietà et coupole de Michel-Ange et le baldaquin du Bernin qui surmonte l’autel papal, l’œuvre la plus impressionnante et certainement la plus belle selon nous. Il y a tellement de détails, de statues, d’ornements, de trésors, que la visite peut très vite s’allonger. Nous ne savions plus où donner de la tête tant les choses à voir sont nombreuses et l’ambiance sacrée. Pour info, la coupole peut se visiter en empruntant un ascenseur ou un escalier, et t’offrant ensuite une vue imprenable sur la place Saint-Pierre à plus de 100 mètres de hauteur… de quoi avoir la tête dans les nuages.

L’intérieur de la Basilique Saint-Pierre.

Du marbre du sol au plafond.

L’autel absolument magnifique de la Basilique Saint-Pierre.

La coupole de la Basilique Saint-Pierre.

INFORMATIONS PRATIQUES

* Tarif : gratuit
* Horaires : 7h – 19h l’été ; 7h – 18h30 l’hiver
* Métro : Ottaviano-San Pietro

 

2
PLACE SAINT-PIERRE

Vue de haut, la place Saint-Pierre peut faire penser à un trou de serrure géant. La place est tout aussi impressionnante, pouvant accueillir quelques 300 000 personnes en même temps. L’idée de l’architecte était de représenter deux bras qui embrassent les fidèles pour les conduirent à l’église, ce qui explique la disposition des 284 colonnes de chaque côté de la place. Surplombant celles-ci, pas moins de 140 statues de saints ornent les rangées. La place entièrement pavée accueille en son centre une obélisque égyptienne marquant le centre du Vatican. Des dimensions herculéennes et des détails à perte de vue, impossible de saisir toutes les subtilités du lieu en une seule visite, mais une belle occasion de constater à quel point l’architecture baroque est belle. Rendue célèbre par les commémorations du pape, la place est encore le théâtre de nombreuses cérémonies et messes papales gratuites (liste des cérémonies consultable en ligne).

En prenant de la hauteur, la vue est juste sublime.

Une place théâtre de messes gratuites en plein air.

Des colonnes tout autour de la place.

 

3
MUSÉES DU VATICAN

Nous ne pouvons hélas pas te donner d’informations sur les collections à voir sur ces musées grands de 7 kilomètres, ni te montrer de photos, car ils étaient tout simplement fermés le dimanche où nous sommes allés dans la Cité du Vatican… une déception forcément, surtout quand on sait qu’ils renferment les fresques de Raphaël et les plafonds de Michel-Ange. La Chapelle Sixtine est certainement la partie la plus connue des musées. Après vérification, les musées sont ouverts le dernier dimanche du mois et sont gratuits à cette occasion. Une bonne raison pour ne pas faire comme nous et bien préparer ta venue au Vatican, pour ne pas avoir la désagréable surprise de devoir rester devant la porte ! Mais une bonne excuse pour y revenir, et consacrer une bonne journée à ces musées qui renferment de véritables trésors.

INFORMATIONS PRATIQUES

* Tarif plein / réduit : 16 / 8 €
* Gratuit le dernier dimanche du mois
* Horaires : 9h – 18h lun-sam ; 9h – 14h le dernier dimanche du mois
* Métro : Ottaviano-San Pietro

 


 

NOS BONNES ADRESSES POUR MANGER/BOIRE À ROME

Terrasse de l’Antica Osteria Rugantino.

Ce n’est pas nouveau, les français sont depuis plusieurs années les plus gros consommateurs de pizzas au monde. Nous n’avons pas dérogé à la règle et avons littéralement enchaîné les découvertes culinaires durant 3 jours. Cette cuisine savoureuse mais aussi très riche ne nous lasse jamais : pizza, focaccia, panini, pâtes fraîches à toutes les sauces, antipasti, etc. Impossible de faire l’impasse sur cette gastronomie, surtout quand tu es à Rome ! Le tout accompagné d’un verre de chianti ou d’un Spritz très à la mode. Plusieurs adresses sont référencées sur notre carte Mapstr, mais il est évident qu’il y a tellement d’établissements que tu ne manqueras pas de choix. Parmi nos recommandations, et il faut t’avouer que nous avons adoré toutes les adresses testées, tu auras le choix entre différentes trattoria (établissements traditionnels avec tables en bois et la grand-mère aux fourneaux, où tout est préparé sur place avec amour), osteria (davantage basés sur la restauration sur le pouce autour d’un bon verre de vin) ou prosciutteria (sorte de cantine où tu pourras déguster des planches de charcuterie et de fromage). Si tu es adepte de street food, tu pourras acheter une part de pizza ou encore des boulettes de riz frites et des fritti (aliments frits) revisités à toutes les sauces. Bon à savoir également : en Italie, le couvert et le pain sont systématiquement facturés, que tu y touches ou non. Il ne faudra pas t’étonner de voir apparaître ces suppléments sur ta note. Et bien sûr, comme partout, le pourboire est plus qu’apprécié !

Cartographie © Lepoint2départ

Ristorante alla Rampa €
Une cuisine typique italienne avec des prix bon marché.
Piazza Mignanelli, 18, Rome

La Prosciutteria Trevi €€
Un établissement très charmant, situé à côté de la Fontaine de Trevi, pour déguster des planches avec des produits traditionnels italiens : fromages, charcuterie, tartinades maison, … vraiment une adresse très très sympa !
Via della Panetteria, 34A, Rome

Antica Osteria Rugantino €
Une maison de caractère dans le Trastevere avec des pastas de malheur !
Via della Lungaretta, 54, Rome

Angelino ai Fori €€
Des Spritz de malheur bien que les prix soient un peu élevés !
Largo Corrado Ricci, 40-43a, Rome

 


 

OÙ MANGER UNE BONNE GLACE ITALIENNE À ROME ?

La glace italienne est un incontournable en Italie.

Impossible de passer par l’Italie sans déguster une glace typique, appelée plus communément gelato. Cette crème glacée typique comporte au moins 3,5% de matière grasse, règle fixée par la loi, et a une texture très crémeuse. Elle contient très peu d’air, ce qui lui donne cet aspect gourmand et savoureux. À Rome il y a autant de glaciers que de pizzerias. Tu auras donc le choix sur les parfums, pouvant aller de la traditionnelle vanille à la noisette du Piémont ou encore la pistache de Bronte en Sicile. La glace italienne traditionnelle n’a absolument rien à voir avec la version que nous connaissons en France, servie sous forme d’une glace enroulée sur elle-même. Elle n’a d’italienne que le nom car en réalité cette technique vient des Etats-Unis. Elle est censée reproduire la texture de la glace traditionnelle mais il n’en est rien. Déjà car cette préparation glacée est gorgée d’air, mais qu’en plus elle n’a rien de très artisanal. À Rome, pas de machine pour te servir ta glace. Elle sera servie en boule, généreuse bien évidemment, pour un plaisir gourmand inégalé. On dit qu’un bon repas italien se termine toujours par un café… nous avons opté pour la formule glace à chaque fin de repas ! On te laisse deviner les conséquences sur la balance, mais ces glaces sont tellement bonnes qu’on comprend aisément leur renommée dans le monde.

Cartographie © Lepoint2départ

Fatamorgana €
Le plus célèbre glacier artisanal de Rome avec plusieurs adresses dans toute la ville.
Via dei Chiavari 37 – 37/a, Rome

Gelateria del Teatro €
Pas moins de 40 parfums attendent tes papilles.
Via dei Coronari, 65, Rome

Antica Gelateria Trevi €
A deux pas de la Fontaine de Trevi, un large choix de parfums.
Via del Lavatore, 54, Rome

L’inimitable Gelateria del Teatro.

 

 


BILAN DU SÉJOUR À ROME

Rome est une ville absolument magnifique qui a tenu toutes ses promesses. Que ce soit sur le plan historique, les visites à y faire, le romantisme qui s’y dégage, la gastronomie, … tout nous a séduit dans la capitale italienne. Sans parler du fait que tout se fait facilement à pieds, bien qu’il faille marcher de longues heures par jour, mais tu auras ce gentiment de découvrir tout un pan de l’histoire et de capter ainsi toutes les subtilités de la ville. Il y a tant à y voir qu’il est difficile de concentrer tout ça le temps d’un week-end, mais une chose est sûre tu ne t’y ennuieras pas. Rome est définitivement l’une de nos capitales européennes préférées !

 

 

Tu as aimé cette destination et tu veux la partager ?
Épingle cet article sur Pinterest et retrouve-nous ici sur Pinterest.com/lepoint2depart
Découvre Rome et ses sites incontournables via notre carnet de voyage sur www.lepoint2depart.com

Survole l’image pour l’épingler.

Tu devrais aussi lire

2 commentaires

Jose 15 mars 2019 - 4 h 47 min

M’interessant particulierement au sujet, je vous remercie pour ces excellentes infos ! Bonne continuation

Répondre
Lepoint2départ 18 mars 2019 - 10 h 57 min

Avec grand plaisir José, nous espérons que vous aurez pu piocher dans nos idées de visite pour élaborer votre itinéraire. Bon séjour à Rome et n’hésitez pas à découvrir nos autres carnets de voyage 🙂

Répondre

Laisse un commentaire

Lepoint2départ utilise des cookies pour vous garantir la plus jolie des expériences sur le site. Si vous souhaitez continuer à naviguer sur ce blog, vous acceptez l'utilisation des cookies. Accepter En savoir plus