MALDIVES | Séjour de rêve dans des eaux cristallines

par Lepoint2départ

Voilà un rêve que nous avions en tête depuis longtemps : partir un jour aux Maldives et profiter d’un séjour dans une villa sur pilotis ! Le décor de carte postale rêvé dans des eaux cristallines à souhait ! Mais le rêve a un prix, et tu vas voir qu’un séjour aux Maldives n’est vraiment pas à la portée de tout le monde… et qu’avec le recul, pour les mêmes prestations et panoramas, ce ne sont pas les Maldives que nous te recommanderions, nous y reviendrons en conclusion. L’idée a germé dans la tête de Julien lorsque nous avons obtenu un bon de réduction chacun suite à un retard sur un vol Air France, si bien que l’aller-retour Paris-Malé aux Maldives nous ait revenu à 450 € chacun ! Et Julien avait prévu de faire de ce séjour un moment marquant dans notre vie de couple… embarquons pour l’atoll des Maldives, entre beauté naturelle, faune marine et cadre idyllique !

Nicolas & Julien

BON A SAVOIR AVANT LE DÉPART AUX MALDIVES

quand partir ? — La meilleure période pour découvrir les Maldives est l’hiver, de janvier à mars. Les voyageurs désirant se rendre sur l’atoll d’Addu et l’île de Gan pourront décaler leur départ d’un mois, de février à avril.

SE RENDRE AUX MALDIVES — Pour te rendre aux Maldives, tu auras le choix de vols avec 1 escale proposés par différentes compagnies. Le plus simple est d’utiliser un comparateur type Skyscanner pour comparer les offres. Notre choix s’est porté sur la compagnie Air France car nous avions un bon de réduction chacun, obtenu suite à un gros retard sur un vol New York->Paris. Nous étions ravis de profiter un peu plus de New York au final et encore plus heureux de recevoir automatiquement au retour un bon de dédommagement de 400 € chacun, au titre de la garantie Air France. Du coup nous avions 1 an pour utiliser les bons sur le vol de notre choix avec Air France. En comparant les destinations, il est apparu que nous rendre aux Maldives depuis Paris ne nous revenait « qu’à » 450 € aller/retour chacun ! Le rêve de vivre au moins une fois le luxe d’un séjour aux Maldives est soudain devenu envisageable pour nos bourses. Le vol s’effectue en 13h40 heures depuis Paris, en comptant notre escale à Abou Dabi. Sans la réduction, il aurait fallu compter 850 € chacun pour un aller/retour, mais ce prix dépend de la période à laquelle tu souhaites te rendre aux Maldives, sachant que février fait partie de la haute saison. Il vaut mieux privilégier les bonnes périodes car la région est tropicale et les averses peuvent être impressionnantes. Tu as maintenant toutes les informations pour te rendre aux Maldives, à toi de comparer les offres pour trouver celle qui sera adapté à ton budget et tes envies.

SE DÉPLACER AUX MALDIVES — A notre arrivée, nous avons directement été aiguillés vers la marina afin de prendre notre navette bateau mise en place par notre hôtel. Autre moyen de te déplacer entre les différentes îles : l’hydravion. Cela dépend des hôtels et des navettes mises en place mais on imagine que ce doit être canon de faire un vol en hydravion au-dessus des eaux incroyables des Maldives, tout en dégradé de bleus et de verts d’eau. Pour notre part, c’est en bateau que nous avons dû rejoindre notre hôtel. La navigation fut vraiment désagréable en raison de fortes turbulences et de vagues qui soulevaient littéralement le bateau. Autant te dire que nos fessiers ont été mis à rude épreuve et que les 30 minutes de navigation nous parurent interminables… nous étions contents d’arriver enfin sur notre île ! Une fois sur ton île, les déplacements se font à pieds, et suivant la taille de l’île et de l’hôtel, celui-ci prévoira sûrement de petites voitures pour t’aider dans tes déplacements et ton installation. L’avantage d’une île c’est qu’une fois dessus tu n’as plus qu’une chose à faire : profiter et te reposer !

règles d’usage du pays — Depuis 2009, les touristes sont libres de voyager où ils le souhaitent aux Maldives. Par contre, il y a un certain nombre de règles d’usage à respecter IMPÉRATIVEMENT ! Parmi celles-ci : l’alcool est interdit aux Maldives, sauf pour les touristes et uniquement dans les hôtels. N’imagine donc pas importer dans ta valise une bouteille de champagne pour fêter tes vacances, elle serait immédiatement confisquée à l’aéroport à ton arrivée et éventuellement rendue lors de ton départ du pays ; le nudisme et le monokini sont prohibés, les femmes ne peuvent pas se baigner en maillot de bain et les hommes doivent garder leur tee-shirt sur toutes les plages publiques du pays (dans ton hotêl, en raison de son caractère privé, tu pourras te baigner en maillot de bain) ; l’homosexualité est illégale et punie par peine de prison et amendes… dans notre hôtel nous sommes restés discrets et tout s’est très bien passé ; la pornographie ou tout matériel assimilé sont strictement interdits, tout objet ou film seront immédiatement confisqués à l’aéroport ; l’Islam est religion d’état, le prosélytisme d’une religion autre que l’Islam est interdit par la loi et passible d’expulsion.

visa — Pas de VISA nécessaire pour un séjour de moins de 30 jours.

langue — Le maldivien est la langue locale, mais la plupart des employés d’hôtels parlent anglais afin de pouvoir servir au mieux les touristes. Dans notre hôtel nous n’avons eu aucun soucis à ce niveau, après à Malé nous ne pouvons pas te garantir que la compréhension soit aussi aisée et que la population parle majoritairement anglais !

monnaie — Ici il te faudra régler tes achats en roupie maldivienne. La plupart des hôteliers acceptent bien sûr les cartes de crédit, mais pour les petites sommes il te faudra prévoir du change (à titre indicatif, voici le taux de conversion : 1 MVR = 0,0580141 EUR / 1 EUR = 17,2337 MVR).

INFOS POUR LA PLONGÉE — Les Maldives proposent des fonds marins exceptionnels. Tu auras l’occasion de découvrir de très beaux spots de plongée, notamment autour des lagons où les hôtels sont implantés. Nous revenons plus bas sur cette pratique et la richesse des fonds maldiviens.

drone — Malheureusement, en raison du caractère privatif des villas sur pilotis, et des prestations que les hôtels de luxe s’efforcent de fournir à leurs clients, les drones sont strictement interdits. Il est compréhensible déjà pour le bruit, ensuite pour le caractère intrusif d’une mini caméra, que ceux-ci soient interdits dans un espace aérien où les clients s’attendent à de la discrétion et de la tranquillité. Nous avions emporté le nôtre, l’avons fait voler face à notre villa et au-dessus des plages de sable blanc, mais très vite nous avons été rappelés à l’ordre par la direction de l’hôtel. Du coup, pour que tu ne prennes aucun risque, il vaudrait mieux laisser ton drone sagement à la maison !

décalage horaire — Par rapport à l’heure française, il te faut rajouter 3 heures !

Empreinte carbone 6,2 t CO2 (vol A/R – Paris <-> Abou Dabi <-> Malé – 2 personnes – classe économique).

 


 

PLAN DE SITUATION DE NOTRE ATOLL AUX MALDIVES

Cartographie © Lepoint2départ – Source : © Google Earth

Plan de situation pour mieux te repérer : (A) Passerelle d’accueil de l’hôtel —  (B) Piscine à débordement — (C) Plages de sable blanc — (D) Centre de spa — (E) Maisons sur pilotis luxe — (F) Maisons sur pilotis — (G) Restaurant sur pilotis avec vue sur le lagon — (H) Zones de snorkeling.

 

QUE FAIRE AUX MALDIVES ?

Petite plage privée

Petite plage privée

Tu l’auras compris : un séjour aux Maldives se résume en réalité à un séjour sur une île ! Forcément tes déplacements seront limités et chacun des extras (excursions, activités nautiques, spa, …) coûtent très chers. Du coup notre sempiternelle question journalière était « plage ou piscine ? » ! Un peu prétentieux dit comme ça mais il est vrai que nos journées se découpaient ainsi, un coup à la plage, un coup à la piscine, un coup en mode snorkeling, un coup en mode bronzette. Après tout les Maldives sont un petit paradis terrestre dédié au farniente dans des conditions exceptionnelles. C’est le cœur d’un tel séjour que de te détendre à fond et profiter de la beauté naturelle des lieux. Chaque journée était donc rythmée par un petit plongeon matinal dans notre piscine privée, suivi du petit déjeuner buffet, puis d’une bronzette sur la plage ou d’une séance de snorkeling ou les deux, d’une petite sieste pourquoi pas ou d’un bon bain chaud, d’un nouveau plongeon dans notre piscine privée, suivi d’une douche extérieure et à nouveau un dîner en mode buffet. C’est bête à dire mais même avec ce rythme nous étions fatigués. Il faut avouer que le climat joue beaucoup et qu’il y fait une chaleur tropicale. La peau est moite et les vêtements collent un peu. Ajouté à cela les quantités de nourriture et le manque d’efforts physiques, et tu finiras par te traîner littéralement au fil des jours. Finalement notre seule activité « physique » aura été le snorkeling que nous avons effectué chaque jour. Le programme aux Maldives est quelque peu réduit mais parfois le farniente a du bon et permet de recharger les batteries à fond !

Plage de l'arrivée sur notre île

Plage de l’arrivée sur notre île

Nicolas prend un bain de soleil

Nicolas prend un bain de soleil

Julien dans notre piscine privée

Julien dans notre piscine privée

Plage principale de sable blanc

Plage principale de sable blanc

Piscine à débordement de l’hôtel

Piscine à débordement de l’hôtel

 

SNORKELING
COUP DE ♥

Julien est prêt pour admirer les fonds

Julien est prêt pour admirer les fonds

C’est l’activité principale à faire ici, et tant mieux car elle est totalement gratuite. La nature nous offre des trésors sous-marins et nous avons été fascinés par la biodiversité, l’immense variété de poissons tropicaux et autres anémones, ou encore l’abondance de bébés requins à pointes noires dans les eaux. Seule inquiétude : le peu de tortues de mer qui vivent encore dans ces eaux… sur 10 jours nous avons vu seulement 3/4 tortues de mer et encore c’était les mêmes qui se retrouvaient globalement aux mêmes endroits. Ce n’est pas un hasard, on sait par différentes recherches que l’action de l’homme sur les tortues de mer est catastrophique et avons pu constater à quel point les eaux des Maldives sont dépeuplées de tortues de mer. En tous cas autour de notre hôtel, rares furent celles y ayant élu domicile. Par contre notre première rencontre avec une tortue de mer restera un moment hyper fort gravé à jamais dans nos têtes. C’est un mammifère marin absolument incroyable, qui peut rester de longues minutes sous les eaux à manger algues, petits crustacés et plancton. Leur mouvement dans l’eau est d’une grâce sans égal et leur présence procure douceur et humilité. On se sentait comme des enfants de nager avec l’une d’entre elle, et étions en peine de rester en apnée pour profiter au maximum du spectacle. Attention à ne surtout pas les toucher, c’est d’une part totalement interdit par les lois qui les protègent, mais cela relève avant tout du bons sens : c’est hyper nocif pour une tortue de mer d’être touché et prise dans les mains. On ne rigole pas avec ça et on se contente de les observer avec les yeux. Vue leur rareté il est primordial de les préserver et de véhiculer le message. Nous nous estimons heureux d’avoir eu le plaisir de les admirer dans leur milieu naturel et elles furent notre motivation à retourner tous les jours à leur recherche avec nos masques. Autres curiosités : les poissons tropicaux et les anémones. De toutes les couleurs, de toutes les tailles, la faune et la flore marine sont ici impressionnantes. Les fonds sont hyper riches et les eaux cristallines des Maldives permettent une parfaite observation des fonds marins. Au cas où tu aurais fait la terrible erreur d’oublier ton équipement aquatique à la maison, sache que l’hôtel a tout prévu ! Masques et tubas peuvent être empruntés ; Petit bémol tout de même car nous n’avons pas réussi à emprunter un tuba en 10 jours, étant en pénurie lors de notre séjour… pas cool pour notre capacité à rester en apnée et une mauvaise note donnée à ce service, l’hôtel demandant une sacrée somme pour y séjourner, le minimum aurait été de fournir un masque et un tuba par chambre selon nous. Enfin, et là il ne faut pas avoir peur, des dizaines de bébés requins à pointes noires tournent autour des villas sur pilotis et barbotent dans les eaux peu profondes. Même s’ils sont inoffensifs, leur présence reste impressionnante et nous fûmes parfois entourés de véritables colonies de bébés requins. C’est toujours impressionnant d’en voir un foncer droit devant toi, avant de s’écarter un peu plus loin. Les plus gros spécimens sont généralement dans les eaux plus profondes mais viennent parfois aux abords des villas ; Nous l’avons notamment constaté le soir, lorsque la nuit tombait, à voir des mamans requins venir rejoindre leurs petits. A noter que nous n’avons vu aucunes raies manta durant notre séjour, préférant certainement les eaux plus profondes. Par contre quelques raies classiques se baladaient au fond des eaux peu profondes. Les excursions marines furent donc d’une richesse sans nom et pour la première fois de nos vies nous avions d’immenses aquariums gratuits à explorer. Ce fut tout simplement jouissif et l’un des plus beaux souvenirs que nous garderons des Maldives. Mais ce souvenir restera marqué par les coraux, en piteux état, énormément souillés et cassés, et d’un gris triste qui en dit long… nous avons pu constater à quel point le récif est détérioré et la beauté des fonds remisent en question. Quand on constate que tout ça est du fait de l’homme, évidemment que ça fait mal au cœur… espérons que dans le futur les choses puissent changer et que ces fonds puissent retrouver toute leur superbe et arborer encore plus de couleurs vives, de diversité et de vie.

Nicolas fait une rencontre inoubliable

Nicolas fait une rencontre inoubliable

Notre amie du séjour aux Maldives

Notre amie du séjour aux Maldives

Bénitier à bouche bleue

Bénitier à bouche bleue

Famille de poisson-papillon pyramide noir

Famille de poisson-papillon pyramide noir

Julien à la découverte des merveilles des fonds marins

Julien à la découverte des merveilles des fonds marins

Paracanthurus hepatus connue sous le nom de Dori dans "Le Monde de Nemo"

Paracanthurus hepatus connue sous le nom de Dori dans “Le Monde de Nemo”

Requin à pointes noires

Requin à pointes noires

 

PLONGÉE SOUS-MARINE
COUP DE ♥

Julien en plongée aux Maldives

Julien en plongée aux Maldives

Autre plaisir d’un séjour aux Maldives et compte-tenu de la beauté des fonds : la plongée sous-marine. Nicolas n’étant pas à l’aise avec la sensation de la respiration en bouteille, seul Julien a effectué une plongée, après avoir effectué un stage d’initiation en piscine à Paris afin de s’y préparer. Cela permet de découvrir les bases de la plongée et de découvrir cette fameuse sensation de la respiration sous l’eau, dans une piscine, afin de casser l’appréhension que l’on pourrait avoir le jour J dans l’immensité de l’océan. L’hôtel où nous séjournions, le Coco Bodu Hithi, propose des plongées découvertes d’une heure à 125 € par personne. Équipement et bouteille sont fournis, ainsi qu’une nouvelle initiation dans la piscine principale de l’hôtel pour t’apprendre les gestes de communication sous l’eau et te rappeler les règles de sécurité. Tu apprendras notamment à signaler que tout va bien, signaler que tu as un problème, reprendre en bouche le tuyau pour respirer s’il venait à s’arracher par un geste malencontreux sous l’eau ou encore vider ton masque facilement sous l’eau s’il venait à se remplir. L’initiation dure 15 minutes et permet de se familiariser avec la respiration artificielle. C’est un coup à prendre car la respiration par la bouche et l’expiration dans un masque ne sont pas des choses naturelles. Le jour de la plongée il te faut arriver en forme, ne pas avoir bu la veille, être en bonne condition physique, pas trop fatigué et ne pas avoir un rhume carabiné, sous peine d’avoir des soucis sous l’eau à cause de la forte pression. L’appréhension est toujours un peu présente avant une plongée mais elle n’est pas libre et un moniteur sera en permanence à tes côtés pour veiller à ce que tout se passe bien et qu’il n’y ait aucun problème de sécurité sous l’eau. Une fois la tenue requise enfilée, nous voilà dans l’eau à enfiler palmes, gilet, bouteille et masque. C’est parti pour 60 minutes de plongée, dans les eaux profondes de l’océan. Généralement les plongées découvertes sont limitées à 6 mètres de profondeur… enfin selon la réglementation française ! Mon moniteur me fera descendre à près de 12 mètres de profondeur, soit le double de ce que j’aurai pu faire en France… tout s’est bien passé rassure-toi et je ne m’étais même pas rendu compte qu’on s’était autant enfoncé. Il faut dire que j’ai rarement ressenti un tel bien-être, un sentiment de plénitude absolu, où le silence règne en maître, où l’immensité de l’océan t’apaise, t’absorbe et te ramène à ta condition d’homme, un vide intérieur immense que j’ai rarement ressenti ailleurs que sous les eaux. Autour de nous, des centaines de poissons, des bancs entiers nageant ensemble, des anémones de toutes les couleurs, de gros coquillages, de gros rochers, quelques tortues. A mesure que nous nous enfoncions, la lumière s’est faite plus rare, la noirceur des fonds plus prononcée. J’ai deviné quelques silhouettes de gros requins mais encore plus profonds. J’étais déçu de ne pas en voir plus finalement, j’avais très peur que nous en rencontrions et en réalité je n’en ai vu que deux, un passant furtivement et un semblant dormir sur un banc de sable profond. Ma consolation fut de tomber nez à nez avec une colonie de poissons clown, rendus célèbres par le célèbre « Monde de Nemo » de Disney. Comme dans le dessin-animé, les petits poissons vont et viennent d’une grosse anémone rougeâtre. C’est fascinant de les voir de si près, dans leur milieu naturel, frétillant dans leur habitat vivant. Je suis resté 5 bonnes minutes à les observer, les filmer avec notre GoPro et tentant de graver à jamais toutes ces images qui défilaient devant moi. 60 minutes se sont écoulées, je n’ai pas vu le temps passer ! La remontée s’est faite tout aussi progressivement que la descente. Il est hyper important dans une plongée de bien te déboucher les oreilles à chaque palier de progression. La pression étant hyper forte sous l’eau, tu peux vraiment te faire très mal si tu ne prends pas tes précautions. A Paris d’ailleurs, lors de mon initiation, j’avais eu très très mal aux oreilles durant la descente et avais traîné ce mal 3 semaines derrières. J’avais une appréhension que cela se reproduise aux Maldives et en fait il n’en fut rien, j’avais redoublé de vigilance et pas hésité à me boucher régulièrement le nez pour me déboucher les oreilles. J’insiste c’est vraiment important et ça peut te sauver l’expérience. La pression à la descente et à la remontée doit être gérée en douceur et il ne faut pas chercher à aller trop vite. Écoute ton corps et veille à être toujours bien confortable dans l’exercice. Nous remontons donc petit à petit, accueillis par les poissons de surface et les bébés requins, mais surtout en gardant le souvenir précieux d’une expérience unique. Une chose est sûre : ce n’était qu’une première plongée d’une longue série ! Et pour le coup les eaux des Maldives sont incroyables et recèlent de nombreux trésors à admirer.

Une tortue de mer et ses amis les poissons-papillons

Une tortue de mer et ses amis les poissons-papillons

Les fonds marins aux Maldives

Les fonds marins aux Maldives

Des poissons de toutes les couleurs

Des poissons de toutes les couleurs

Une tortue de mer et ses amis les poissons-papillons

Une tortue de mer et ses amis les poissons-papillons

Les poissons clowns

Les poissons clowns

Une tortue en apesanteur

Une tortue en apesanteur

Les fonds marins à 10 mètres de profondeur

Les fonds marins à 10 mètres de profondeur

Fin de plongée pour Julien

Fin de plongée pour Julien

 

UN SÉJOUR MARQUÉ PAR NOS FIANÇAILLES

Photo qui témoigne de notre bonheur

Photo qui témoigne de notre bonheur

Les Maldives sont quasiment exclusivement une destination prisée des couples, et pour cause ! Que ce soit le cadre idyllique, les prestations offertes par les complexes hôteliers ou encore les services proposés aux hôtes, tout est pensé pour les couples. Pas étonnant que les Maldives soit l’une des destinations phares des lunes de miel et des voyages de noces. J’avais bien caché mon jeu et avait en tête de demander à Nicolas de m’épouser. J’ai donc attendu le dernier soir où nous avions réservé un repas dans l’un des nombreux restaurants du complexe, un restaurant sur pilotis pour changer, servant exclusivement des produits de la mer. Le cadre était parfait pour profiter d’un dîner romantique à la bougie, sur une alcôve privée, le clapotis des vagues et la brise marine pour compagnie. Le repas fut excellent et un moment magique pour nous deux. Arrivés au dessert, j’ai simulé devoir m’absenter pour aller au petit coin… en fait je suis allé en courant jusqu’à notre villa chercher les bagues de fiançailles que j’avais soigneusement pris le soin de cacher dans le coffre-fort avec un code dont j’étais le seul à avoir la connaissance ! Malin le Julien ! En 10 minutes j’avais fait l’aller-retour, il fallait que ça reste crédible par rapport à mon excuse. Oui, oui, tu as bien lu, j’ai fait ma demande après avoir simulé être allé aux toilettes. Mais parfois dans l’émotion et l’entrain tu ne réfléchis pas à ce genre de détails… Le dessert est donc arrivé jusqu’à nous, une boîte blanche entourée de son ruban bleu posée sur l’assiette de Nicolas. Il n’a pas compris tout de suite ce que c’était et à l’ouverture de la boîte j’avais le palpitant à 6000 en prononçant ces quelques mots magiques « veux-tu m’épouser ? ». Un souhait qui venait couronner 3 ans de relation avec mon alter-ego et un souhait de penser plus que jamais le futur à 2. La réponse de Nicolas fut un « OUI » immédiat et notre bonheur n’en fut que plus intense. Rencontrés le 3 février 2015, fiancés le 11 février 2018, et un projet de mariage pour 2019. Autant te dire que je m’étais mis une pression de dingue avant le séjour, afin d’être sûr d’avoir pensé à tout, afin d’être certain que ce séjour serait parfait, avec le stress qu’il me réponde positivement… ce fut énormément de stress avant le départ bientôt récompensé par l’un des plus beaux jours de nos vies. Ma plus grande peur, finalement, était à l’aéroport au départ : j’avais peur de devoir ouvrir ma valise pour une fouille et que les boîtes soient découvertes. Il est évident qu’il est plus prudent de garder tes bagues de fiançailles dans ton bagage cabine et non en soute, on ne sait jamais, les bagages retardés ou carrément égarés, ça existe encore ! J’ai donc pris le soin de demander au personnel d’Air France à mon arrivée à l’aéroport de Paris s’il y avait un risque qu’on me fasse sortir les bagues de la valise cabine, et si oui comment gérer la chose avec le plus de discrétion possible ! Finalement le contrôle de sûreté s’est très bien passé, et on ne m’a pas demandé de sortir les bagues de mon bagage. Jusqu’au jour de la demande, jamais Nicolas ne s’est douté de quelque chose. J’avais bien préparé mon plan, et ce séjour aux Maldives sera aussi et surtout marqué par nos fiançailles. C’était la raison du choix de cette destination. Je ne l’envisageais pas autrement. Rien n’était trop beau pour faire cette demande et passer un cap à 2, après des années de voyage et de confiance respective. Et c’est là où nous t’indiquons qu’hormis pour un voyage de noces ou des fiançailles, les Maldives restent beaucoup trop chères pour y passer seulement des vacances détentes à 2 ! Dans le monde tu as sûrement tout aussi beau, tout aussi dépaysant, pour beaucoup moins cher. Puis aux Maldives tu le sentiras vite que tout est fait et pensé pour les couples. Ce n’est pas pour rien que la destination est la destination numéro 1 des futurs mariés. En tous cas de l’imaginaire à la réalité, nous n’avons pas été déçus par les Maldives et garderons en mémoire ce séjour dans un atoll où ne reviendrons peut-être jamais.

Nos alliances

Nos alliances

Tu peux aussi faire ta demande dans une pergola privée installée sur la plage !

Tu peux aussi faire ta demande dans une pergola privée installée sur la plage !

 

AUTRES ACTIVITÉS

Vue d'atoll capturée avec notre drone

Vue d’atoll capturée avec notre drone

À part les activités nautiques et liées à l’eau, pas grand chose à faire aux Maldives ! Parmi les excursions proposées : des sorties en mer, une sortie sur un banc de sable blanc privé, un tour en hydravion, un dîner aux chandelles sur la plage ou encore une excursion avec un guide jusqu’à Malé, la capitale. Comme nous te l’indiquions plus haut, tu pourras vadrouiller à ta guise aux Maldives mais par contre le tourisme est très contrôlé et tu devras respecter scrupuleusement les us et coutumes du pays (voir plus haut les règles d’usage aux Maldives). Globalement les excursions proposées ne sont pas nombreuses et tu seras un peu isolé sur ton île. Tout coûte très cher aux Maldives, et quand tu as déjà déboursé plus de 7500 € rien que pour l’hébergement, tu n’auras pas envie de dépenser plus pour des excursions en dehors de ton hôtel. Nous avions pensé aller aussi sur d’autres îles pour voir d’autres paysages mais ce ne fut pas possible encore une fois pour des questions de budget et aussi de logistique. Comme il y a peu de demandes, ce type d’excursion est souvent effectué à la demande et donc le prix peut rapidement grimper. Seul petit regret : ne pas avoir fait de l’hydravion. Ce doit être dingue de survoler les atolls et observer tous les dégradés de bleus et de verts depuis les airs. On ne peut pas tout avoir et il te faudra faire des choix. Parfois l’hydravion est inclus comme navette de transport depuis l’aéroport, cela dépend des hôtels et de l’éloignement. En gros, chaque hôtel occupe une île entière. Donc repère l’île qui te fait rêver et essaye de voir si l’hôtel entre dans ton budget. Ce n’est pas le choix qui manque, ni l’abondance des villas sur pilotis, la marque de fabrique locale !

Balade en canoë-kayak

Balade en canoë-kayak

Parachute ascensionnel

Parachute ascensionnel

Balade en mer

Balade en mer

La plage principale de sable blanc

La plage principale de sable blanc

Photo prise avec notre dôme et notre GoPro

Photo prise avec notre dôme et notre GoPro

 


 

NOTRE HÉBERGEMENT AUX MALDIVES

Le ponton de notre suite sur pilotis

Le ponton de notre suite sur pilotis

Pour ce séjour de 10 jours sur place, nous avions envie de nous faire plaisir. Du coup nous n’avons pas vraiment regardé à la dépense, surtout que nous voulions nous offrir le luxe de vivre au moins une fois dans nos vies les Maldives telles qu’on peut les imaginer : villa privée sur pilotis, piscine privée, accès au lagon privé, … bref du luxe, du calme et de la tranquillité. Après quelques rapides recherches sur Booking.com, notre choix s’est porté sur le Coco Bodu Hithi, complexe magnifique sur une île entièrement aménagée par l’homme pour les besoins du tourisme. Le complexe envahit toute l’île et ses maisons sur pilotis sont implantées directement dans les différents lagons autour. Il y avait beaucoup d’hôtels répondant à nos critères, tous plus chers les uns que les autres. Le Coco Bodu Hithi était l’un des moins chers, tout de même 7500 € à débourser pour 9 nuits… un sacré budget mais c’est malheureusement le prix du luxe aux Maldives ! A notre arrivée, toute l’équipe de l’hôtel était sur le ponton principal pour nous accueillir. Une charmante attention suivie d’une serviette rafraîchissante et d’un thé glacé pour nous souhaiter la bienvenue, avec une vue sur l’immense piscine à débordement jouxtant le lagon. Le temps de régler les formalités administratives et de procéder au règlement, nous voilà conduis vers notre villa privée en traversant par la même occasion un véritable parc tropical entre palmiers et flore locale. Quelques minutes plus tard, nous arrivons sur notre partie de l’île où sont implantées de sublimes villa sur pilotis, très peu espacées mais dont la discrétion est assurée par d’immenses panneaux de bois. Une passerelle en bois supplante le lagon et permet d’observer la faune marine, entre poissons tropicaux et bébés requins se baladant entre les villas. En ouvrant notre porte, notre émerveillement fut total : une chambre aussi grande que notre appartement parisien, un lit king-size, une corbeille de fruits frais et une bouteille de champagne, une immense baignoire et ses peignoirs blancs, une douche italienne, une douche extérieure, une terrasse privée extérieure, une piscine privée sur celle-ci, un accès privé au lagon, … bref le grand luxe ! Nous n’en revenions pas nos yeux ! Le luxe se paye mais à l’arrivée dans la chambre le prix s’est vite transformé en immense joie de savoir que nous allions passer 10 jours dans ces conditions. Le Coco Bodu Hithi a vraiment privilégié le confort et la tranquillité de ses hôtes. Les villas te procurent toute la discrétion nécessaire et te permettent de profiter de ton séjour dans les meilleures conditions. Étant un couple homosexuel, il était important pour nous de pouvoir nous comporter en couple, nous câliner et nous embrasser, sans nous poser de questions dans les parties privatives. Il va de soi que dans les parties communes, nous respections les mœurs locales et étions comme deux copains en vacances. La piscine privée placée sur la terrasse offre un point de vue exceptionnel sur le lagon et l’horizon. L’accès privé à l’océan te permet de profiter du lagon en mode snorkeling. Nous avions pied à l’entrée dans l’eau jusqu’à nous enfoncer petit à petit dans la profondeur de l’océan. L’hôtel est implanté sur un immense banc de sable blanc mais nous avons pu constater l’action de l’homme, surtout sur les plages, où de gros sacs de sable blanc sont à peine ensevelis dans le sol… on devine alors que la nature reprend ses droits et que l’océan grignote petit à petit les plages artificielles. C’est vraiment dommage à ce prix-là d’avoir droit à des sacs de sable négligemment laissés à l’air libre. Par endroits la carte postale était carrément gâchée par des digues de sacs, pas franchement idyllique et quelque peu rageant pour immortaliser le séjour ! Le complexe propose différents restaurants et bars un peu partout sur l’île, le principal étant celui dédié aux buffets inclus dans les formules demi-pension et pension complète. D’autres restaurants thématisés peuvent être réservés et servent des plats à la carte préparés sur place. Les prix sont quelques peu élevés, comme tous les extras aux Maldives. Nous avons donc limités les dépenses supplémentaires et nous sommes contentés du restaurant buffet inclus dans notre formule demi-pension. Le soir nous nous accordions tout de même un verre de vin chacun, histoire de ne pas nous priver complètement. Comme nous étions en mode farniente pendant 10 jours, nous nous sommes contentés de prendre un bon petit-déjeuner le matin, avec ce buffet à volonté, et la même chose le soir. Et crois-en notre expérience : nous n’avions absolument pas faim le midi, heureusement que nous n’avions pas pris la formule pension complète, qui était évidemment plus chère et qui se serait révélée inutile. Côté buffets, franchement rien à redire ! Le choix est très varié, bon, préparé sur place et renouvelé tous les jours. Il y en a vraiment pour tous les goûts et pour tous les régimes alimentaires. Le matin tu auras le choix de toasts, céréales, œufs préparés à ta façon et devant toi, plats salés, viennoiseries, pancakes, fruits frais, charcuterie, fromage, etc. Le soir tu auras tout autant de choix avec des plats chauds préparés par le chef, quelques spécialités des Maldives (trop peu à notre goût pour un buffet clairement occidental), du poisson frais, des plats en sauce, des légumes, des féculents, etc. Tout est très bon et comme c’est à volonté tu pourras vraiment manger à ta faim. C’est un peu le piège d’ailleurs ces buffets, tu manges toujours trop et tu ne fais pas forcément le sport qui va bien derrière… en même temps c’est les vacances alors profite ! Pour les plus sportifs, le complexe propose une petite salle de remise en forme, où machines à cardio et poids libre te permettront de faire un peu d’exercice. La salle est installée sur pilotis, offrant également de larges terrasses pour celles et ceux qui voudraient s’adonner au yoga. Également sur pilotis un immense centre de spa. Nous nous sommes offerts un soin en couple à la fin du séjour, où pendant 60 minutes nous nous sommes faits masser, pour relâcher définitivement toutes les tensions et ajouter aux souvenirs de ce séjour d’exception. Le spa propose également des bains à l’eau salée et un jacuzzi avec vue sur l’infinie beauté du lagon environnant. Globalement l’atmosphère du complexe est hyper calme ! C’est tellement relaxant ce silence, où les seuls bruits venant rompre la quiétude sont les clapotis de l’eau et le bruit des feuilles. Le personnel de l’hôtel est hyper discret et toujours prêt à t’aider. Nous avons été impressionnés de voir cette fourmilière de petits mains qui s’activent en coulisses. A peine avions-nous quittés notre chambre que celle-ci était immédiatement refaite. Un homme de chambre attendait même sur la passerelle le matin pour guetter nos allers et venues. La chambre était refaite 2 fois par jour, de quoi garantir une propreté parfaite. La piscine privée également était nettoyée tous les jours. Franchement rien à redire sur la propreté de l’hôtel et ses prestations. En même temps vu le prix de la nuit, il fallait bien que le luxe soit synonyme de service quasi irréprochable. Le Coco Bodu Hithi aura été un véritable havre de paix et nous avons adoré y séjourner. Pour clore le séjour, un apéritif était organisé le dernier soir sur la plage principale de l’hôtel. Petits fours et champagne à volonté étaient servis, pour trinquer une dernière fois au paradis vécu, admirer un dernier coucher de soleil sur le lagon en nous délectant de réjouissances bienvenues et immortaliser une dernière fois ces instants dont nous avions rêvé.

Le ponton d'arrivée sur l’île

Le ponton d’arrivée sur l’île

L'accès aux suites sur pilotis

L’accès aux suites sur pilotis

Notre terrasse et piscine privées

Notre terrasse et piscine privées

La décoration du lit "Happy Honey Moon" à notre arrivée

La décoration du lit “Happy Honey Moon” à notre arrivée

Champagne d'accueil

Champagne d’accueil

Vue du Spa de l’hôtel

Vue du Spa de l’hôtel

Ponton du Spa sur pilotis

Ponton du Spa sur pilotis

Julien après notre massage au Spa de l’hôtel

Julien après notre massage au Spa de l’hôtel

La vue depuis notre terrasse privée

La vue depuis notre terrasse privée

Ponton des suites sur pilotis

Ponton des suites sur pilotis

En admiration devant la beauté de cet atoll

En admiration devant la beauté de cet atoll


BILAN DU SÉJOUR AUX MALDIVES

Les Maldives sont à faire au moins une fois dans sa vie si on a envie de vivre quelque chose d’unique. Ce n’est pas tous les jours qu’on peut jouir de telles conditions de séjour ! Après pour être honnêtes, nous avons trouvé que tout est très cher, trop cher pour ce que c’est, en particulier l’hôtellerie qui affiche des tarifs scandaleux ! C’est vraiment la première fois et sûrement la dernière qu’on consacre un aussi gros budget rien que pour se loger. Mais pour nous Maldives riment avec ce luxe sur pilotis sinon c’est moins idyllique si tu prends une villa sur la plage. Nous voulions vraiment connaître une fois le luxe de nous loger dans un tel hôtel réservé à une clientèle aisée et bénéficier de telles prestations. Mais nous sommes certains que dans le monde il y a tout aussi beau, plus naturel et beaucoup moins cher. Les Maldives ne sont que de la poudre aux yeux et tout a été pensé pour le confort des touristes. Dernièrement des polémiques sont venues entacher le paysage de carte postale par rapport aux conditions de vie des locaux, de leur statut social ou encore de l’économie dans le pays. Sans parler de l’écologie et de la catastrophe pour l’environnement ou encore des îles poubelles, alimentées par les complexes hôteliers. Il faut le savoir quand tu te rends aux Maldives que tu participes à tout ça. Avec le recul, bien que nous ayons passé un séjour parfait, nous ne pensons pas retourner un jour aux Maldives. Nous l’avons fait, nous avons aimé, nous nous y sommes fiancés mais nous avons vu ce que nous voulions y voir. Au-delà des conditions de rêve dans lesquelles nous séjournions, c’est vraiment la richesse des fonds marins qui nous reviennent encore et encore dans nos souvenirs, cette activité qui nous manque le plus et donc la preuve que les plus belles choses que la nature nous offrent ne s’achètent pas et sont en réalité le principal trésor de nos vies !

 

 

Tu as aimé cette destination et tu veux la partager ?
Épingle cet article sur Pinterest et retrouve-nous ici sur Pinterest.com/lepoint2depart

Survole l’image pour l’épingler

Tu devrais aussi lire

4 commentaires

L&T 2 juin 2019 - 21 h 27 min

Paradisiaque!

Répondre
Lepoint2départ 3 juin 2019 - 9 h 34 min

C’est vrai que c’est très beau, la nature est INCROYABLE ! 🙂 Nicolas & Julien

Répondre
Niara 19 juillet 2019 - 13 h 29 min

J’ai de la famille qui bosse dans un des hôtels situés aux Maldives. Je dois avouer que j’en ai bien profité et sincèrement, c’est vraiment une île de dingue, c’est magnifique !

Répondre
Lepoint2départ 19 juillet 2019 - 14 h 06 min

Du coup tu as des avantages pour séjourner moins cher ? car les hôtels aux Maldives c’est très très cher !! Les îles sont magnifiques il est vrai, on a particulièrement aimé les séances de snorkeling dans des eaux cristallines à souhait ! Merci pour ton commentaire 😉 Nicolas & Julien

Répondre

Laisse un commentaire

 

Lepoint2départ utilise des cookies pour vous garantir la plus jolie des expériences sur le site. Si vous souhaitez continuer à naviguer sur ce blog, vous acceptez l'utilisation des cookies. Accepter En savoir plus