THAÏLANDE | Road trip de 13 jours du Nord au Sud

par Lepoint2départ

La Thaïlande est le premier pays d’Asie que nous avons eu la chance de visiter. Attirés depuis longtemps déjà par ce continent, étant très friands de sa culture et de sa cuisine, nous voulions découvrir tout cela de l’intérieur. Nous sommes donc passés par une agence pour organiser le circuit et ce fut un véritable voyage dépaysant effectué en bus, train et bateau que nous avons vécu. Entre temples traditionnels, villes foisonnantes, campagnes reculées et îles paradisiaques, la Thaïlande aux mille visages nous a particulièrement marqué. Nous te proposons de partir sur nos pas dans ce road trip de 13 jours et de suivre notre itinéraire. Attache ta ceinture et décollons pour la Thaïlande !

Nicolas & Julien

 

BON A SAVOIR AVANT LE DÉPART EN THAÏLANDE

quand partir ? — Située à l’autre bout du monde, la Thaïlande se visite à l’inverse de nos campagnes françaises. La meilleure période pour la visiter est comprise entre novembre et mars, qui permet d’éviter à la fois la saison des pluies et les températures caniculaires du printemps. Mais c’est également la période la plus chargée touristiquement parlant et tu ne seras pas seul à visiter les rues de Bangkok ou les plages de Phuket !

compagnie aérienne — Pour rejoindre la Thaïlande, nous avons opté pour un vol avec escale à Abou Dabi opéré par notre compagnie nationale Air France. Le vol est d’une durée de 11h15 environ, et il faudra t’armer de patience pour atteindre le pays. Pendant le vol nous avons oscillé entre sieste et visionnage de films parmi le large choix proposé par les écrans incrustés dans nos sièges. Pour réserver ton billet au meilleur prix pour la Thaïlande, tu peux utiliser le comparateur de vols Skyscanner pour cela.

langue — La langue officielle de la Thaïlande est le Thaï. Nous avions la chance d’avoir un guide thaïlandais qui parlait parfaitement le français durant notre voyage, ce qui a grandement facilité les échanges et notre appréhension du pays et de sa culture. Notre guide a été un vrai compagnon de route et une très belle rencontre au demeurant ! Sinon l’anglais est compris un peu partout dans le pays.

monnaie — Le baht est l’unité monétaire de la Thaïlande ; il te faudra te rendre dans l’un des nombreux bureaux de change du pays pour changer ta monnaie ou encore retirer des espèces via un distributeur ATM par exemple (à titre indicatif, voici le taux de conversion : 1 THB = 0,0284353 EUR / 1 EUR = 35,1675 THB).

décalage horaire — Par rapport à la France : +5 h l’été, +6 h l’hiver.

Empreinte carbone 7,2 t CO2 (vol A/R – Paris <-> Bangkok – 2 personnes – classe économique).

 


 

FORMALITÉS AVANT DE TE RENDRE EN THAÏLANDE

VISA — Pour un séjour de moins de 30 jours, le visa n’est pas obligatoire. Un simple passeport te permet de voyager en Thaïlande, à la seule condition qu’il soit encore valable au moins 6 mois après la date de ton retour.

SANTÉ — Aucun vaccin obligatoire pour une entrée sur le sol thaïlandais.

 


 

jour 1

PARIS
BANGKOK

 

Direction l’aéroport Charles-de-Gaulle à Paris afin d’embarquer pour la Thaïlande. Inutile de te dire qu’à ce stade nous étions déjà très excités mais ne savions pas trop à quoi nous attendre. Nous avions une idée du circuit mais étions encore loin d’imaginer toutes les émotions que ce pays allait nous faire vivre… après 11h et quelques d’un vol avec escale à Abou Dabi mais sans turbulences, nous arrivons à Bangkok et sommes pris en charge par le représentant de l’agence. Nous sommes transférés vers l’hôtel The Royal River Hotel. Le temps de prendre une douche, nous changer et reprendre nos esprits que nous partions déjà vers le centre de Bangkok pour entrer dans le vif du sujet. Premier temple du circuit : le Wat Pho. Sous un soleil de plomb, nous découvrons l’un des temples les plus emblématiques du centre de Bangkok. Le Wat Pho, aussi appelé temple du Bouddha couché, abrite un grand Bouddha couché de 43 mètres de long et 15 mètres de haut. Une statue qu’il est difficile d’admirer sous un seul angle tant ses dimensions sont impressionnantes. Etant l’un des temples bouddhistes les plus anciens de Bangkok, il est de fait énormément visité.

Vue d'ensemble du Wat Pho

Vue d’ensemble du Wat Pho

Guerrier chinois

Guerrier chinois

Le rituel de l'aumône

Le rituel de l’aumône

Le Bouddha couché du temple Wat Pho

Le Bouddha couché du temple Wat Pho

Le clocher du temple

Le clocher du temple

Vue d’ensemble du temple

Vue d’ensemble du temple

En fin d’après-midi, direction l’embarcadère de Tha Tian Express Boat Pier pour traverser le Chao Phraya, le plus important fleuve de Thaïlande après le Mékong et la Salouen, pour rejoindre le Wat Arun, un temple plus petit et moins intéressant que les précédents. Le temple doit son nom au Dieu hindou Aruna, symbole de l’aurore. Il est donc un temple en hommage aux divinités du vent et du ciel, un temple chargé de symboles pour les pratiquants.

L'entrée du temple Wat Arun

L’entrée du temple Wat Arun

Le retour s’effectue sur le même bateau qu’à l’aller, avant de rejoindre notre bus pour changer de secteur. Bangkok est une métropole géante et le trafic y est souvent dense. En fin de journée, alors que le soleil descend dans le ciel, nous embarquons sur des barques motorisées pour faire une balade sur les célèbres klongs de Bangkok. Jadis ces canaux servaient pour le transport, les marchés flottants et aussi d’égouts. Aujourd’hui, les canaux abritent toute une population modeste qui vit dans des habitations de fortune au bord de l’eau. L’odeur n’est pas forcément agréable et l’hygiène pas vraiment au rendez-vous. A mesure que notre barque avance dans les canaux nous apercevons quelques varans, une sorte de gros lézard vert qui y a élu domicile. Les reptiles font un peu flipper et nous serons contents de ne pas trop nous en approcher ! Au retour, nous rejoignons notre bus et notre hôtel pour passer notre première nuit bien méritée sur Bangkok.

Balade sur les célèbres klongs de Bangkok

Balade sur les célèbres klongs de Bangkok

Vendeuse de poissons séchés

Vendeuse de poissons séchés

Petit marché de Bangkok

Petit marché de Bangkok

Stand de fruits frais

Stand de fruits frais

 

jour 2

BANGKOK
PHITSANULOK

 

Après une nuit plus que réparatrice et un petit déjeuner continental, nous voici en route pour le marché flottant de Damnoen Saduak. Sur la route, nous ferons un arrêt pour remettre de l’essence dans une station atypique puisque qu’une petite fabrique d’huile de coco vierge y est installée et qu’une démonstration est même proposée aux touristes. Accolée à la station, nous irons jeter un œil au Air Orchids Supermarket, qui comme son nom l’indique est un fleuriste spécialisé dans les orchidées suspendus. Le lieu ne présente pas un grand intérêt, pas la peine donc de faire le déplacement exprès. Le marché flottant de Damnoen Saduak est certainement LE moment que nous avons préféré de ce début de séjour. Les marchés flottants font partie des coutumes locales et des échanges de marchandises encore en vigueur dans le pays. Tous les jours, des marchants viennent sur leurs barques proposer des denrées alimentaires aux locaux mais surtout aux touristes. L’endroit est clairement devenu un lieu touristique et un passage obligé pour tous les groupes de voyage. Nous accédons au marché via une balade d’une dizaine de minutes à bord de pirogues propulsées par un moteur électrique. Le marché en lui-même n’est pas très grand, composé de 2 canaux principaux. Le long de ceux-ci s’entassent des marchands en train de cuisiner sur leurs embarcations. Parmi les cuisinières du jour : vendeuses de soupes, barbecue de brochettes, vendeuses de fruits et légumes, vendeuses de riz gluant à la mangue, … l’enchantement est à la fois pour les yeux mais surtout pour le palet, avec des plats préparés sur place et vendus pour une poignée de baht. Coup de cœur pour la soupe de boulettes, préparée sous nos yeux, et qui mêle toutes les saveurs des épices aux légumes verts croquants. En dessert nous essayerons le riz gluant à la mangue, avec un fruit bien sucré et juteux, un riz gluant à souhait et un lait de coco tiède pour parfaire le tout. Encore à l’heure où nous écrivons ces lignes, ce riz gluant reste le meilleur que nous ayons mangé de toute notre vie. Souvent nous en reparlons et nous rappelons le goût si particulier qu’il avait. Il sera le premier d’une longue série lors de notre séjour en Thaïlande…

Vendeuse de fruits frais

Vendeuse de fruits frais

Vendeuses de nouilles sautées

Vendeuses de nouilles sautées

Les vendeuses du marché flottant

Les vendeuses du marché flottant

La traditionnelle soupe thaïlandaise

La traditionnelle soupe thaïlandaise

Nicolas en pleine dégustation d'une soupe traditionnelle

Nicolas en pleine dégustation d’une soupe traditionnelle

Vendeur de soupe

Vendeur de soupe

Vendeuse de fruits exotiques

Vendeuse de fruits exotiques

Vendeurs à la chaîne du marché flottant

Vendeurs à la chaîne du marché flottant

Reprise du bus et direction le Wat Yai Chaimongkol situé dans le centre historique d’Ayutthaya. Le temple abrite de nouveau un grand Bouddha couché, ainsi qu’une myriade de petits bouddhas drapés de tulle couleur safran parfaitement alignés le long de murs en brique rouge. Il était touchant de voir les fidèles déposer de petites tiges d’encens et des feuilles d’or sur les statues des divinités. Selon les croyances, les feuilles d’or sont posées sur les parties du corps que l’on souhaite voir protéger par les dieux. Silence, recueillement, discrétion et ferveur sont les maîtres mots à l’intérieur des temples.

La cour du Wat Yai Chaimongkol

La cour du Wat Yai Chaimongkol

Les fidèles déposent de petites tiges d'encens

Les fidèles déposent de petites tiges d’encens

Les fidèles déposant des feuilles d'or

Les fidèles déposant des feuilles d’or

Le drapé du Bouddha

Le drapé du Bouddha

Salle de prière

Salle de prière

Les grands escaliers du temple

Les grands escaliers du temple

Tradition bouddhiste

Tradition bouddhiste

Petits bouddhas drapés de tulle couleur safran

Petits bouddhas drapés de tulle couleur safran

En Thaïlande, ils sont nombreux et nous les avons enchaîné la première semaine ! Lancés sur cette dynamique divine, nous marquerons ensuite un arrêt dans les temples Wat Phra Mongkhon Bophit, abritant le plus grand bouddha assis en bronze de Thaïlande (près de 13 mètres de haut), et Wat Phra Si Sanphet, le plus important temple d’Ayutthaya. Un site historique berceau de temples ancestraux magnifiquement conservés et vestiges de l’histoire de la Thaïlande.

Entrée du temple Wat Phra Mongkhon Bophit

Entrée du temple Wat Phra Mongkhon Bophit

Le Wat Phra Si Sanphet

Le Wat Phra Si Sanphet

Le plus important temple d’Ayutthaya

Le plus important temple d’Ayutthaya

Les vestiges de l’histoire de la Thaïlande

Les vestiges de l’histoire de la Thaïlande

Pour terminer la journée en beauté, nous ferons une balade dans l’immense parc d’Ayutthaya, sous un soleil toujours aussi présent et des locaux venus à notre rencontre nous vendre gourmandises sucrées et chapeaux de circonstance. Une journée déjà pleine de belles rencontres, de sourires captés et d’images qui resteront gravées à jamais dans nos têtes. Mais les émotions n’étaient pas terminées, oh non ! Nous n’étions pas préparés à ce qui allait suivre ! Encore une expérience incroyable qu’il faut vivre pour la comprendre… direction Lopburi, la ville des singes. L’appellation n’a rien d’utopique, la ville étant littéralement envahie par les macaques crabiers qui ont pris possession des lieux. C’est comme si tu te retrouvais téléporté dans le film « La Planète des singes ». C’est littéralement flippant ! Les singes sont partout : au sol, sur le bus, sur les toits, sortant des parkings souterrains, dans les parcs, … une partie de la ville a été abandonnée et les primates sont les nouveaux propriétaires. Franchement il faut le voir pour le croire, c’est tout simplement improbable et vraiment angoissant. Nous avons tenté une approche dans un parc, où certains locaux monnaient des cacahuètes pour que les touristes puissent nourrir les singes. On a vite pu constater à quel point ils étaient vifs et agressifs, et vue leur nombre on ne faisait pas les malins ! Aucune de nos photos ou vidéos ne retranscrit réellement l’ambiance de Lopburi, il faut vraiment le voir pour constater à quel point l’envahissement est réel. Notre guide nous expliquera que la ville a tenté une éradication des singes, des abattages de masse, des castrations chimiques, rien n’y a fait ! Les singes étaient toujours plus nombreux et agressifs envers l’homme. Aujourd’hui ils ont pris l’ascendant et sont devenus les nouveaux propriétaires des lieux. Insolite donc mais quelque peu déroutant !

Arrivée à Lopburi, la ville des singes

Arrivée à Lopburi, la ville des singes

Le temple des singes

Le temple des singes

On avait vraiment la trouille en vrai !

On avait vraiment la trouille en vrai !

Le territoire des singes

Le territoire des singes

Une maman et son petit

Une maman et son petit

Les bâtiments abandonnés

Les bâtiments abandonnés

L'ensemble du quartier abandonné

L’ensemble du quartier abandonné

Le temple des singes

Le temple des singes

En fin de journée, nous ferons route vers Phitsanulok et passerons la nuit au Ayara Grand Palace Hotel Phitsanulok. Que d’émotions condensées en une seule journée !

 

jour 3

PHITSANULOKCHIANG MAI

 

Les nuits sont courtes mais le sommeil est hyper réparateur. Après un petit déjeuner avalé sur le pouce, direction le marché de Phitsanulok. Les locaux sont déjà au taquet et préparent de bons petits plats mijotés pour les moines bouddhistes et servant également pour les offrandes de la journée dans les temples.

Vendeuses de légumes du marché de Phitsanulok

Vendeuses de légumes du marché de Phitsanulok

Le marché de Phitsanulok

Le marché de Phitsanulok

Vendeuse de poissons

Vendeuse de poissons

Non loin du marché, nous irons rendre visite aux élèves de l’école Jakarnboon School. L’accueil est hyper chaleureux et les enfants absolument heureux de nous poser des questions en anglais, encouragés par leur professeur de langue juste à côté. C’était trop mignon de voir ces enfants mettre en pratique leurs cours avec les touristes que nous sommes. Après tout l’ouverture au monde passe par la langue et nous étions tous contents de répondre à leurs questions et de voir leurs visages s’illuminer. Nos accents respectifs seront le terreau de fous rires communicatifs et ce moment fut vraiment agréable.

Les élèves de l’école Jakarnboon School

Les élèves de l’école Jakarnboon School

Reprise des visites et direction le Wat Phra Si Rattana Mahathat qui abrite l’une des représentations du Bouddha les plus vénérées du pays, assis et en or, orné de décorations également en or massif.

Visite du temple Wat Phra Si Rattana Mahathat

Visite du temple Wat Phra Si Rattana Mahathat

Phra Phuttha Chinnarat

Phra Phuttha Chinnarat

L'entrée du temple

L’entrée du temple

En milieu de journée, direction Sukhothaï. La province est située plus au nord-ouest et demandera quelques heures de bus. A notre arrivée, nous débutons par la visite du Parc historique de Sukhothaï, un autre site magnifique avec des temples ancestraux. Le site d’une superficie de 70 m² est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO et est un témoin du passé glorieux de la Thaïlande.

Parc historique de Sukhothaï

Parc historique de Sukhothaï

Julien prend la pose avec les paniers d'une vendeuse ambulante

Julien prend la pose avec les paniers d’une vendeuse ambulante

Bouddha assis dans le parc historique de Sukhothaï

Bouddha assis dans le parc historique de Sukhothaï

Vendeuse ambulante

Vendeuse ambulante

Julien nous fait un petit concert

Julien nous fait un petit concert

Parc historique de Sukhothaï

Parc historique de Sukhothaï

Tu te doutes que nous avons visité des temples sur place, direction donc le Wat Si Chum à l’extérieur des remparts. Il est célèbre pour son immense bouddha assis mesurant près de 15 mètres de hauteur. Direction ensuite le Wat Saphan Hin plus à l’ouest pour voir son célèbre et immense Bouddha debout.

Grande statue de Bouddha debout

Grande statue de Bouddha debout

Une journée dense à nouveau et fatigante en raison du soleil de plomb. En fin de journée, nous prendrons la route de Chiang Mai. Sur la route, nous marquerons un arrêt au Wat Phra Kaeo Don Tao, le principal temple bouddhiste à Lampang, mais qui ne présente pas vraiment d’intérêt.

Entrée dans le temple de Wat Phra Kaeo Don Tao

Entrée dans le temple de Wat Phra Kaeo Don Tao

L'ubosot en bois

L’ubosot en bois

Entrée du sanctuaire

Entrée du sanctuaire

Le principal temple bouddhiste à Lampang

Le principal temple bouddhiste à Lampang

Immédiatement l’atmosphère est plus respirable à mesure que nous gagnons les montages et les paysages plus verdoyants. Le nord de la Thaïlande contraste avec le sud et ici le climat est bien plus frais que dans les terres en raison de l’altitude. Arrivés à notre destination finale, nous prenons nos quartiers au Rachamankha Boutique Hotel, avant d’aller en ville nous relaxer avec un massage thaïlandais traditionnel. Notre guide nous avait bien précisé de dire « Bao Bao » à la masseuse pour lui signifier plus de douceur… nous aurons droit à un massage dans les règles de l’art, notamment Julien qui aura une mamie qui lui montera genoux pliés sur le dos. Un bon fou rire plus tard que nous étions massés, huilés en profondeur et prêts à dormir sur nos deux oreilles après ce massage tonique qui puisera dans nos dernières réserves.

 

jour 4

CHIANG MAI

 

Cette nouvelle journée en Thaïlande allait être l’une des plus intenses de notre séjour. La journée démarre avec un bon petit déjeuner avalé pour ensuite nous rendre au Maetaeng Elephant Park. C’est l’un des moments forts qu’on attendait le plus de ce séjour mais nous allons t’expliquer dans cet article POURQUOI NOUS N’AVONS PAS FAIT LA BALADE À DOS D’ÉLÉPHANT. En arrivant au camp, nous avons d’abord eu le plaisir d’effectuer la descente d’une rivière sur un radeau de fortune. L’expérience était très sympa avec cette embarcation en bambous qui te place vraiment très près de l’eau. La sensation de légèreté est dingue et on a vraiment apprécié la balade au travers d’une « jungle » luxuriante.

La traversée sur un radeau de fortune

La traversée sur un radeau de fortune

Tandis que nous glissions sur la rivière, nous avons croisé une maman éléphant et son petit sur le chemin. Un moment de grâce où le petit s’extasier carrément de sauter dans l’eau. On pouvait lire la joie dans son regard, sous la protection de sa maman qui, elle, était déjà malheureusement soumise à l’homme ! Le moment était presque irréel, d’une poésie sans nom. Et c’est vraiment cette scène que nous retiendrons à vie du camp d’éléphants. Voir ce petit innocent jouer de la façon la plus simple, barboter dans l’eau, arroser sa mère avec sa petite trompe et voir celle-ci protéger son petit, c’était vraiment une scène magique que nous étions heureux de vivre. Une fois la balade terminée, il nous a été proposé de monter à dos d’éléphant, évidemment que la réponse fut NON ! Et sans regret. Après nous ne pouvions pas en vouloir aux gens de faire la balade et de s’en extasier. Si nous n’avions pas été au courant, nous l’aurions également faite ! Du coup il est très important que tu lises notre article à ce sujet et surtout que tu fasses passer le message. L’asservissement de l’homme sur l’animal est flagrant quand nous sommes invités à assister à un spectacle, où les éléphants se mettent à peindre des toiles en tenant un pinceau (sachant que la trompe est le nez de l’éléphant, donc accessoirement une gêne pour lui…) ou encore jouer au football (sachant que les pieds d’un éléphant sont une partie ultra-sensible)… tu doutes encore de l’influence de l’homme sur l’animal ? De cette étape prévue dans ce camp, nous retiendrons uniquement le moment de complicité entre cette maman éléphant et son petit, un moment simple, plein de grâce, avec un petit encore loin de se douter de ce qui allait lui arriver. Ce voyage nous a énormément appris sur nous-mêmes et depuis nous avons à cœur de respecter impérativement les animaux et à nous comporter en hommes responsables et avertis face à leur cause !

Le triste accueil du camp

Le triste accueil du camp

La préparation des éléphants avant leur journée de travail forcé

La préparation des éléphants avant leur journée de travail forcé

La fameuse balade à dos d’éléphant

La fameuse balade à dos d’éléphant

La triste réalité des spectacles d'éléphants

La triste réalité des spectacles d’éléphants

Nous voici à présent de retour dans le bus pour reprendre la route. Sur celle-ci nous marquerons un stop à une ferme cultivant des orchidées de toutes les variétés : Sai Nam Phung Orchid. Une visite rapide couplée à celle de la coopérative Thai Silk Village Co. où les verres à soie mangent les feuilles de mûriers sous nos yeux, et où une guide nous expliquent le processus de fabrication et de récolte de la soie.

Sai Nam Phung Orchid

Sai Nam Phung Orchid

Une des nombreuses variétés d’orchidées du site

Une des nombreuses variétés d’orchidées du site

Grande orchidée violette

Grande orchidée violette

Les verres à soie mangent les feuilles de mûriers

Les verres à soie mangent les feuilles de mûriers

Le tissage de la soie

Le tissage de la soie

Coloration naturelle de la soie

Coloration naturelle de la soie

Un peu plus loin c’est dans un atelier fabriquant des objets laqués que nous nous arrêterons. Une guide nous expliquent là-encore toutes les étapes de fabrication qui s’effectuent à la main. Un savoir-faire unique pour une qualité irréprochable.

Étape des gravures sur les objets laqués

Étape des gravures sur les objets laqués

Les différentes étapes du laquage

Les différentes étapes du laquage

Nous ferons ensuite à nouveau route jusqu’à Chiang Mai, pour nous installer à notre nouvel hôtel l’Ibis Styles Chiang Mai. A peine le temps de prendre une douche que nous étions attendus en bas de l’hôtel par une armada de tuk-tuk, un tricycle motorisé servant de taxi, afin de rejoindre un marché local. S’il y a bien une chose qu’on adore en voyage c’est de visiter les marchés, toujours plein de vie, de produits locaux, de saveurs, d’odeurs, … vraiment pour les épicuriens que nous sommes c’est toujours un grand moment de plaisir. Au passage nous avons marqué un arrêt au temple Wat Inthakhin Sadue Muang, mais honnêtement nous en arrivions un peu à saturation des temples, si bien que nous n’en avons rien retenu de particulier. Du coup notre conseil : ne cherche pas à tous les faire, tu n’y arriverais pas, même avec la meilleure volonté du monde ! Le marché était étalé le long des routes Wang Sing Kham Road et Wichayanom Road et fut l’occasion de découvrir les spécialités locales, parmi lesquelles les insectes grillés. En temps normal JAMAIS nous n’aurions osé goûter à ces petites bestioles grillées ! Mais entraînés par les encouragements de notre guide local, nous avons cédé ! Du coup nous avons eu le « plaisir » de déguster criquets, larves, grenouilles et autres insectes grillés. La sensation gustative ressemble à une chips au poulet, rien de bien transcendant il faut avouer ! Par contre la larve était tout simplement horrible à manger. A peine avions-nous croqué dedans qu’une espèce de jus s’en est échappé… horrible sensation dans nos bouches ! Il paraît que ces insectes grillés sont plein de protéines mais il faut avoir l’estomac bien accroché pour s’en faire un festin ! Nous passerons ensuite la soirée au Kantoke Palace Restaurant, un restaurant offrant un dîner-spectacle en périphérie de Chiang Mai, mais définitivement fermé depuis ! Il fut l’occasion de dîner avec des plats traditionnels, pas trop épicés, dans un restaurant bondé et rempli uniquement de touristes, en profitant d’un spectacle de danse et de chants traditionnels. Sympa à vivre mais véritable attraction à touristes… peut-être la raison pour laquelle il a fini par fermer, car l’authenticité n’était pas vraiment au rendez-vous, tout était pensé pour le touriste ! Une grosse journée comme tu as pu le lire, et ensuite une grosse nuit de sommeil que nous avions bien mérité.

Taxi tuk-tuk

Taxi tuk-tuk

Armada de tuk-tuk

Armada de tuk-tuk

Wat Inthakhin Sadue Muang

Wat Inthakhin Sadue Muang

Wat Inthakhin Sadue Muang

Wat Inthakhin Sadue Muang

Balade dans le marché

Balade dans le marché

Stand de légumes

Stand de légumes

Stand d’insectes grillés

Stand d’insectes grillés

Dégustation d’insectes grillés

Dégustation d’insectes grillés

Stand de colliers de fleurs sur la glace

Stand de colliers de fleurs sur la glace

 

jour 5

CHIANG MAI
CHIANG RAI

 

Ce matin c’est vers le temple majeur Wat Phrathat Doi Suthep que nous faisons route. Un temple juché sur les montagnes et dont l’ascension se fait via un large escalier. De bon matin autant te dire que ça met en jambe mais la récompense est bien au bout. Le temple est absolument magnifique ! Avec ses pointes dorées et ses nombreux petits temples, il est d’une splendeur absolue et l’occasion de faire de très jolies photos. Le temple étant un temple majeur en Thaïlande, forcément l’affluence touristique est grande. Le lieu est un lieu sacré pour les bouddhistes thaïlandais et les pratiquants viennent de tout le pays pour prier. Depuis le temple tu auras une vue de dingue sur la ville de Chiang Mai, que nous avons quitté plus tôt dans la journée, et qui se situe à une dizaine de kilomètres au nord. Sur l’ensemble du site tu pourras admirer un nombre impressionnant de statues, de pagodes et de cloches. Le cuivre est présent partout et c’est vraiment la rutilance du temple qui reste en tête. Autres curiosités à voir dans le temple : un Bouddha en émeraude, statue très vénérée en Thaïlande, ainsi qu’une statue en hommage à Ganesh, la divinité hindoue de la sagesse, de l’intelligence, de l’éducation et de la prudence. Avec sa tête d’éléphant tu ne pourras pas la louper. En redescendant les quelques 306 marches du temple, nous avons pu apprécier les couleurs changer au fur et à mesure que le soleil atteignait son zénith. Des baraquements en contrebas des marches vendent des boissons fraîches, et ce fut l’occasion pour nous de découvrir le Matcha Latte, préparé par un papi dans son estancot, et franchement le goût était magnifique ! A le voir mélanger tous les ingrédients nous n’étions pas très confiants mais finalement la boisson s’est révélée excellente. Comme quoi il ne faut pas avoir peur de tester, au pire tu auras une bonne tourista et voilà !

Le temple Wat Phrathat Doi Suthep

Le temple Wat Phrathat Doi Suthep

L'arrivée au temple en haut des marches

L’arrivée au temple en haut des marches

Chedi du Wat Phrathat Doi Suthep

Chedi du Wat Phrathat Doi Suthep

Rituel de l'eau

Rituel de l’eau

Les nombreuses cloches avec des messages

Les nombreuses cloches avec des messages

Le petit Bouddha en émeraude

Le petit Bouddha en émeraude

Prière devant le grand Bouddha émeraude

Prière devant le grand Bouddha émeraude

Cloches du Wat Phrathat Doi Suthep

Cloches du Wat Phrathat Doi Suthep

Différentes statues de Bouddha au Wat Phrathat Doi Suthep

Différentes statues de Bouddha au Wat Phrathat Doi Suthep

Statues de Bouddha

Statues de Bouddha

Les nombreuses statues couvertes d'or du temple

Les nombreuses statues couvertes d’or du temple

On prend la pose avec les cloches du temple

On prend la pose avec les cloches du temple

Le midi nous nous sommes dirigés vers un restaurant buffet avant de reprendre la route. En début d’après-midi nous sommes arrivés dans la province de Chiang Rai et avons fait du bateau sur la Kok River. Le temps n’était pas vraiment au rendez-vous mais il est toujours agréable de se balader près de l’eau. En fin de balade nous avons accosté le long de la rive pour aller à la rencontre de locaux dans un petit village reculé. Des femmes étaient en train de faire du tissage tandis que les enfants jouaient dans la rue. C’est toujours intimidant de voir des enfants, si joyeux et si heureux avec un rien. Leurs sourires sont toujours des moments forts que l’on capte en voyage. Immédiatement nous avons pris des petits dans nos bras et avons joué avec eux. Nous avions emporté de petites Tour Eiffel en porte-clés dans nos sacs et c’était une occasion parfaite de faire plaisir. Il n’y avait qu’à voir leur petite bouille, là on savait qu’on faisait des heureux. Mais par contre pas sûrs qu’ils savaient ce qu’était la Tour Eiffel ni même dans quel pays elle était située ! En fin d’après-midi, nous avons regagné notre hôtel pour nous installer pour la nuit au Phowadol Resort & Spa.

Balade sur la Kok River

Balade sur la Kok River

Petit selfie avec nos nouveaux amis

Petit selfie avec nos nouveaux amis

Le nouveau moyen de transport de Julien

Le nouveau moyen de transport de Julien

Une mamie incroyable

Une mamie incroyable

Fou rire d'une tisseuse d'écharpes en soie

Fou rire d’une tisseuse d’écharpes en soie

Petit selfie avec une petite adorable

Petit selfie avec une petite adorable

Le frère et la sœur avec un petit cadeau de Paris

Le frère et la sœur avec un petit cadeau de Paris

Une famille qui se détend au bord de la Kok River

Une famille qui se détend au bord de la Kok River

 

jour 6

CHIANG RAI
LAMPANG
BANGKOK

 

Réveil matinal à nouveau pour nous diriger vers un village un peu particulier. La route se fera au travers des rizières luxuriantes de Chiang Rai, avant d’arriver dans la petite ville de Mae Hong Son, afin de rencontrer les femmes girafes Padaung Karen. Nous avions payé une extension pour inclure cette visite au programme. Dès l’arrivée au village nous remarquons que les baraquements sont en réalité des échoppes destinées au commerce de produits soi-disant réalisés à la main par les femmes girafes. Celles-ci ont tous les âges, de très jeunes filles même pas adolescentes à des femmes plus âgées. C’est finalement assez gênant d’aller au contact de ces femmes au long cou et de participer en quelque sorte à ce qui s’apparente plus à un cirque humain qu’à un véritable village de peuple autochtone ! Nous passons devant chacune des baraques en bois, apprécions les articles proposés dont certains effectivement en cours de confection devant nos yeux et tentons de percer le mystère de ces femmes au regard plutôt triste. Quelques minutes après notre arrivée celles-ci nous réserverons le plaisir d’un spectacle de danse, pour nous souhaiter la bienvenue au village nous dit-on ! Mais à les voir s’exécuter nous nous posions sérieusement la question de l’authenticité de la chose… imaginerais-tu un véritable peuple autochtone agir ainsi pour le plaisir des touristes ? Là c’était presque la signature d’une mascarade organisée et du coup une visite qui nous laissera un goût amer. Il n’y a pas de réel intérêt à aller au contact de ces femmes girafes, qui doivent souffrir le martyre pour allonger leur cou uniquement dans le but de servir des attractions touristiques. Ce genre de peuples nomades devenus très rares et qui perpétuent les traditions ne se laisseraient certainement pas aussi facilement approchés. Nous te déconseillons donc de participer à ce business juteux de villages créés de toute pièce pour y emmener des bus de touristes. Encore une fois à l’heure où nous écrivons ces lignes nous avons parcouru du chemin et si c’était à refaire nous referions certaines étapes de ce voyage bien différemment !

Lever du soleil sur Chiang Rai

Lever du soleil sur Chiang Rai

Arrivée au village des femmes girafes

Arrivée au village des femmes girafes

Un accueil un peu particulier

Un accueil un peu particulier

Le visage triste de la doyenne du village

Le visage triste de la doyenne du village

La plus jeune fille avec déjà un collier

La plus jeune fille avec déjà un collier

Les cabanes en bois et paille du village

Les cabanes en bois et paille du village

Spectacle d’accueil des femmes girafes

Spectacle d’accueil des femmes girafes

Les nombreux enfants dans les petites cabanes du village

Les nombreux enfants dans les petites cabanes du village

En fin de matinée, nous reprenions le bus pour nous diriger vers le Wat Phra That Pukhao, un temple bouddhiste situé dans la petite ville de Sop Ruak, près du Triangle d’Or et du Musée de l’opium. Ce temple installé au bord de l’eau ne présente pas un réel intérêt… Après sa visite, nous avons embarqué dans un petit bateau pour nous rendre sur l’île de Don Sao, une île située dans le Triangle d’Or et appartenant au Laos. En plus d’avoir besoin d’un visa pour t’y rendre, elle est en quelque sorte une zone commerciale frontalière sans intérêt ! Rapidement nous découvrons les marchandises proposées, présentées comme des marchandises aux prix imbattables… évidemment qu’elles le sont puisque ce ne sont rien d’autre que des contrefaçons ! Des milliers de sacs contrefaits, de bagagerie, de maroquinerie, … la marque Louis Vuitton est ici la plus représentée mais absolument tous les articles sont des faux ! Aucun intérêt donc à aller sur cette île, mais vraiment aucun ! Tu risquerais non seulement de te faire confisquer ta marchandise au retour par la douane française mais en plus de payer une belle amende ! La seule chose « rigolote » que nous ayons faite sur cette île : goûter l’alcool dans lequel un cobra macère. Une mixture censée avoir des effets aphrodisiaques, mais on ne te dira pas si ça a marché sur nous !

Vue du Triangle d'Or

Vue du Triangle d’Or

Julien prend la pose sur un faux éléphant !

Julien prend la pose sur un faux éléphant !

Wat Phra That Pukhao

Wat Phra That Pukhao

De retour sur la berge, nous reprenions la route en direction de Lampang. Sur la route, notre chauffeur nous arrêtera dans une plantation d’ananas située sur Phahonyothin Road. L’occasion de goûter les fruits fraîchement cueillis et de découvrir comment ils poussent.

Julien dans un champ d'ananas

Julien dans un champ d’ananas

Ananas de Thaïlande

Ananas de Thaïlande

A l’arrivée à Lampang, nous nous sommes dirigés vers la gare ferroviaire où nous devions prendre un train couchette pour voyager de nuit vers Bangkok. En attendant l’heure du départ, nous avons vagabondé aux abords de la gare où un petit marché local y installe ses stands à la nuit tombée pour restaurer les nombreux passagers des trains en attendant l’heure de l’embarquement. Cette expérience est certainement l’une des plus folles du voyage et l’un de nos meilleurs souvenirs tous voyages confondus. C’était la première fois que nous voyagions en train couchette et que nous passions la nuit dans un train. Il faut renier sur l’hygiène de nos trains français et leur confort et te dire qu’en Thaïlande ce ne sont pas les mêmes niveaux d’exigence. Le train propose 3 classes différentes, avec chacun leur niveau de confort. Nous étions installés en 3ème classe, évidemment, histoire de goûter au plaisir d’un voyage de nuit dans des conditions plus que sommaires. Au bruit s’ajoutaient la lumière des wagons qui n’était jamais éteinte, la climatisation orientée sur Nicolas toute la nuit, des sanitaires plus que douteux ou encore des secousses de folie tant les rails sont dans un sale état. Mais c’était tellement drôle de voyager ainsi, tellement dépaysant surtout ! Le plus plaisant fut de rejoindre avec deux personnes avec lesquelles nous avions sympathisé lors du voyage nos guides dans la voiture restaurant. Ici tous les interdits étaient bravés : alcool, cigarettes, fenêtres baissées, c’était vraiment folklorique ! Nos guides nous proposèrent de boire avec eux un peu de rouge tandis que Nicolas se régalait de pouvoir fumer dans le train. Ce fut un super moment de partage simple et certainement l’un de nos meilleurs souvenirs encore une fois. A mesure que les minutes défilaient nous sentions la fatigue arriver, et après une telle journée dans les jambes, le sommeil finit par venir malgré les conditions rudimentaires. Il était grand temps de fermer les yeux et de reprendre des forces avant de gagner Bangkok au petit matin, et de passer à la 2ème partie de notre voyage à Phuket.

Petit marché local

Petit marché local

Couloir du train

Couloir du train

Julien sur sa couchette pour la nuit

Julien sur sa couchette pour la nuit

Notre wagon pour la nuit

Notre wagon pour la nuit

 

jour 7

BANGKOK
PHUKET

 

Le matin du 7ème jour nos têtes étaient un peu défaites après la nuit quelque peu mouvementée que nous venions de passer dans le train. Nous avons fait route vers un hôtel central de Bangkok où des chambres étaient mises à notre disposition le temps de prendre une douche revigorante et de prendre un bon petit-déjeuner. Direction ensuite le quartier du Palais Royal pour visiter ses temples, notamment le temple majeur de Wat Phra Kaeo sous un soleil de plomb. C’est sûrement LE temple le plus visité de Bangkok et pour cause. Il est au centre de la ville, immense, et abrite quelques uns des plus beaux trésors de la religion bouddhiste. Aussi connu sous le nom de Temple du Bouddha d’émeraude, il doit son nom à la statue de la célèbre divinité en émeraude, une petite statuette verte d’à peine 80 centimètres de haut et adulée des fidèles. Honnêtement la visite sous cette chaleur étouffante n’était pas des plus agréables ! Nous nous sentions oppressés, limite en train de suffoquer, surtout qu’une tenue correcte était exigée pour pénétrer à l’intérieur des temples. Pas question de se dévêtir donc malgré la forte chaleur ce jour-là ! Nous aurions surtout dû inclure cette visite plus tôt dans le programme car là nous avions un peu à saturation des temples. Néanmoins l’architecture est magnifique, l’intérieur des temples tout autant, et de voir les pratiquants en action et surtout le respect qu’ils ont pour leur religion force la discrétion et le silence. Il règne une atmosphère globalement très particulière dans les temples, et il est vraiment intéressant de découvrir cette autre culture et cette pratique du bouddhisme que nous n’avions jamais appréhendé auparavant. Les explications données par notre guide sur cette spiritualité plus qu’une religion, cette philosophie de vie plus qu’une application des textes, furent vraiment intéressantes et nous ont donné envie d’en apprendre plus dans les années à venir sur la religion bouddhiste.

L'allée principale du temple Wat Phra Kaeo

L’allée principale du temple Wat Phra Kaeo

Phra Si Rattana Chedi et Phra Mondop

Phra Si Rattana Chedi et Phra Mondop

Prasat Phra Thep Bidon

Prasat Phra Thep Bidon

Statues de l'un des deux Chedis dorés

Statues de l’un des deux Chedis dorés

L'arrivée de la garde

L’arrivée de la garde

Mur et Bouddha du Prasat Phra Thep Bidon

Mur et Bouddha du Prasat Phra Thep Bidon

Une des deux Chedis dorés

Une des deux Chedis dorés

Le dvarapala Maiyarap

Le dvarapala Maiyarap

Phra Sawet Kudakhan Wihan Yot

Phra Sawet Kudakhan Wihan Yot

Le temple Wat Phra Kaeo

Le temple Wat Phra Kaeo

En fin d’après-midi, il était grand temps de nous diriger vers l’aéroport de Bangkok, afin d’embarquer pour un vol interne en direction de Phuket, à l’extrême sud du pays, afin de passer quelques jours au bord de l’eau, avec un programme totalement libre cette fois. A notre arrivée à Phuket après un poil plus d’une heure de vol, nous avons été pris en charge par le chauffeur envoyé par l’hôtel nous récupérer. Nous avions opté pour un hôtel situé sur les hauteurs de Patong, un peu isolé il faut bien l’avouer. Julien a eu soudainement peur que l’hôtel soit trop isolés et que nous ayons du mal à regagner les îles mais il n’en fut rien, fort heureusement pour le bon déroulé de nos vacances ! L’hôtel en question est le Avista Hideaway Phuket Patong, flambant neuf à notre arrivée et surprise, nous fûmes les seuls français du groupe à avoir opté pour cet hôtel. Franchement il était juste exceptionnel ! Absolument rien à redire sur la beauté de l’hôtel, les prestations proposées, l’hygiène ou encore la piscine à débordement, avec une vue sur la baie de Patong, offrant un coucher de soleil de dingue tous les soirs ! Nous étions vraiment hyper heureux d’avoir opté pour cet hôtel calme, sur les hauteurs, offrant de telles prestations. La chambre était plus grande que notre appartement parisien, avec une salle de bain immense proposant baignoire et douche, un lit king-size hyper confortable ou encore un balcon avec vue sur une autre piscine de l’hôtel. Nous étions bien dans cet hôtel au charme certain, et enfin dans des conditions de repos maximales après la semaine de vadrouille dans le nord de la Thaïlande que nous venions d’effectuer. A peine le temps de nous installer et de prendre une douche que nous reprenions la navette gratuite de l’hôtel pour redescendre dans le centre-ville de Patong. On ne sait pas si tu as déjà vu des vidéos à la télévision ou sur Internet mais c’est vraiment la face la plus détestable de la Thaïlande qui était en train de prendre vie sous nos yeux ! Franchement ce fut un choc, surtout pour Julien ! Patong est une sorte de ville de débauche où le tourisme sexuel attire des touristes masculins du monde entier. Les filles thaïlandaises s’affichent en petite tenue, dansent à moitié nue dans les bars en tenant une barre de pole dance, la musique est pulsée à son maximum, les bars sulfureux occupent toutes les rues, et tu te fais racoler tous les deux mètres pour assister à un ping-pong show… Tu ne sais pas de quoi il s’agit ? Il s’agit de femmes se mettant une balle de ping-pong entre les jambes et « jouant » à les expulser sous le regard amusé des participants. Glauque n’est-ce pas ! Et c’est la conclusion qu’on en a fait à partir des photos qu’on nous a soumis, évidemment que nous n’allions pas payer pour assister à ça ! En tous cas nous avions le choix : ping-pong show, candle show, lesbian show, … on aurait pu assouvir tous nos fantasmes apparemment ! Franchement ce visage-là de la Thaïlande on s’en serait bien passé mais il faut savoir qu’il existe, encouragé par les touristes venants ici assouvir justement leurs pulsions animales. C’est glauque au possible et vraiment loin de ce que nous recherchions en venant en Thaïlande. Passé l’horreur de la première soirée, nous trouverons quand même à Patong des coins plus calmes et reculés, avec des restaurants plus conventionnels et de petits marchés locaux. C’est d’ailleurs dans l’un d’entre eux que nous avons goûté à une brochette de crocodile, dont le goût se rapproche assurément de celui du poulet. Mais pour ce premier soir, c’est à Burger King que nous finirons, nous avions besoin d’une valeur sûre et de nous rassurer comme on pouvait avec des saveurs qu’on connaissait. Finalement, il suffit de t’écarter de l’artère principale pour retrouver un peu d’humanité et d’authenticité, dans ce capharnaüm sans nom. Après toutes ces émotions, il était plus que temps de rentrer à l’hôtel nous reposer !

Piscine à débordement de notre hôtel

Piscine à débordement de notre hôtel

Vue du coucher de soleil depuis notre hôtel

Vue du coucher de soleil depuis notre hôtel

Rue principale de Patong Beach

Rue principale de Patong Beach

 

jour 8

FREEDOM BEACH

 

Réveil en douceur après une nuit réparatrice tant la literie de l’hôtel est bonne. Aujourd’hui nous étions bien décidés à réduire le rythme et à nous reposer. La journée a donc commencé par un bon petit-déjeuner pris dans le restaurant buffet de l’hôtel. Direction ensuite la piscine à débordement pour profiter d’un peu de fraîcheur et de repos sur un transat installé autour. Quel bonheur de profiter du soleil thaïlandais dans un cadre aussi reposant. Le silence règne en maître à l’hôtel et ce fut vraiment l’occasion de recharger les batteries. Au centre de la piscine, un bar est installé, de quoi éventuellement te délecter d’un cocktail ou de snacks.

Nicolas se détend dans la piscine à débordement

Nicolas se détend dans la piscine à débordement

L’après-midi, nous sommes allés juste à côté découvrir Freedom Beach, une crique privée située juste à quelques centaines de mètres de notre hôtel, en contrebas d’un petit sentier de fortune. Nous avons dû nous acquitter d’un droit de passage auprès des locaux moyennant quelques bahts, afin de pouvoir emprunter l’unique sentier menant à la petite plage. Nous avons donc effectué la descente pour découvrir une plage privée de toute beauté, pas trop bondée, enclavée entre les rochers. L’endroit est franchement magnifique et permet de profiter d’un cadre idyllique préservé du tourisme de masse. En même temps la plage est petite et il n’y aurait pas de place pour accueillir des centaines de serviettes. Nous sommes restés toute l’après-midi sur la plage, nous avons même pris des coups de soleil tant il tapait fort malgré notre protection solaire. Bien qu’à indice 50, il faut savoir que le soleil thaïlandais est très fort et il est absolument exclu de te rendre à la plage sans ta crème solaire, tu ressemblerais à une écrevisse le soir venu, sans parler des risques pour ta santé. La fin de journée sera l’occasion d’apprécier le coucher de soleil, d’une poésie sans nom, et le dégagement de la petite plage te permettra d’admirer le coucher jusqu’au dernier rayon de soleil, avec celui-ci disparaissant progressivement dans les eaux. Un super souvenir et l’heure de remonter en haut de la falaise. Une fois revenus à l’hôtel, direction la douche puis le bar de l’hôtel afin d’y prendre l’apéritif. Nous savourions à nouveau à quel point nous étions privilégiés de passer des vacances dans un tel cadre ! Pour le repas, c’est à nouveau vers Patong que nous sommes retournés, en évitant l’effervescence et la débauche du centre, pour nous concentrer sur un petit marché que nous avions repéré la veille, et qui deviendra le QG de nos repas du soir. Une fois nos ventres bien remplis à coup de riz sautés, retour à l’hôtel pour digérer et recharger nos batteries.

Découverte de Freedom Beach

Découverte de Freedom Beach

La jolie plage de Freedom Beach

La jolie plage de Freedom Beach

Petit selfie sur la plage

Petit selfie sur la plage

Le superbe coucher de soleil

Le superbe coucher de soleil

Nicolas en admiration devant le coucher de soleil

Nicolas en admiration devant le coucher de soleil

Fin de journée avec de magnifiques couleurs

Fin de journée avec de magnifiques couleurs

 

jour 9

PATONG
BAIE D’AO NANG

 

A présent que nous étions requinqués, il était grand temps de commencer les excursions en mer. Pour le booking, rien de plus simple, nous sommes passés par un bureau de représentant installé directement dans le lobby de notre hôtel. Ainsi, nous avions les explications sur chaque excursion, les modalités de participation et les prix. Nous n’avons hélas pas pensé à l’époque à noter les prix de celles-ci, car nous n’aurions pas pensé avoir un blog un jour, mais de tête les prix étaient raisonnables. Chaque fois les prix incluent les transferts depuis ton hôtel aller/retour, les navigations en bateau et l’excursion en elle-même. Pour ce premier jour en mer, nous avions opté pour une visite de 4 îles pour avoir un bel aperçu des richesses de la baie de Phuket. Notre excursion allait se dérouler dans la baie d’Ao Nang, avec les îles de Koh Tuk, Koh Railay, Koh Kai (Chicken Island) et Koh Poda. Le départ s’effectue depuis le port Rassada au petit matin. A l’arrivée tu verras que tu n’auras pas été le seul à booker une excursion dans les îles ! C’est d’ailleurs assez impressionnant de voir le trafic maritime dans la région, preuve que le tourisme de masse ne se dément pas ! Première île approchée : Koh Poda, une espèce de gros rocher implanté en mer dans la province de Krabi. L’île est impraticable en raison de sa forme, mais représente une curiosité intéressante à voir. Vient ensuite Kok Kai, plus communément appelée Chicken Island en raison de sa forme rappelant une tête de poulet ! Notre skipper nous proposera ensuite de faire un peu de snorkeling au large de Koh Railay, l’occasion de découvrir les fonds marins envahis de petits poissons et de barracudas. Nous avons ensuite accosté sur la plage de Railay pour rejoindre Phra Nang Beach. Sur place des singes étaient là pour nous accueillir, attention car ils peuvent se montrer un poil agressifs par moments. A l’arrivée énormément de touristes également, nous étions en haute saison et forcément pas les seuls à vouloir profiter de la plage. Celle-ci est sympa mais sans plus à vrai dire ! Le fait qu’elle soit bondée gâche clairement la carte postale, sans parler du bruit environnant, cumulant touristes et bateaux qui vont et viennent à longueur de journée. Sur la plage nous avons été attiré par une curiosité : la Phra Nang Cave. Elle abrite des centaines de phallus de toutes les tailles et de toutes les couleurs. Un lieu dédié à la fertilité donc mais surtout un lieu de culte où locaux, pêcheurs et navigateurs viennent prier la princesse de la grotte pour qu’elle leur apportent sa protection. Un lieu symbolique très important pour les locaux et une belle curiosité pour nous-autres touristes, bien que cette grotte soit tout ce qu’il y a de plus sérieux. Tu pourras peut-être y voir des pratiquants en pleine prière déposant encens et fleurs à même le sol. Retour en fin d’après-midi à Phuket, où une navette nous ramènera à notre hôtel. Nous passerons la soirée à Patong et irons sur la plage admirer le coucher de soleil. C’était incroyable ce soir-là le ciel oscillait entre des tons fuchsias et roses, vraiment un magnifique spectacle offert par la nature. De quoi clôturer la journée en beauté !

Koh Tuk

Koh Tuk

Koh Kai (Chicken Island)

Koh Kai (Chicken Island)

Koh Poda

Koh Poda

Koh Railay

Koh Railay

Koh Railay

Koh Railay

Koh Railay

Koh Railay

Koh Railay

Koh Railay

La fameuse Phra Nang Cave

La fameuse Phra Nang Cave

Des phallus de toutes les tailles et de toutes les formes

Des phallus de toutes les tailles et de toutes les formes

La plage de Railay

La plage de Railay

La beauté naturelle de la province de Krabi

La beauté naturelle de la province de Krabi

Koh Railay

Koh Railay

Fin de journée avec un incroyable coucher de soleil sans retouches sur Patong Beach

Fin de journée avec un incroyable coucher de soleil sans retouches sur Patong Beach

 

jour 10

PATONG
ÎLES PHI PHI

 

Ce matin, départ pour une île rendue célèbre par le film « La plage » avec l’acteur américain Leonardo DiCaprio. On veut bien sûr parler de l’île de Koh Phi Phi Island ! Les îles Phi Phi sont certainement les plus visitées de Phuket et attirent un tourisme de masse sans précédent. Nous avions la chance d’avoir un skipper qui nous a accosté sur Ko Phi Phi Don, la principale île de l’archipel de Ko Phi Phi, mais dans une partie un peu plus reculée. De fait nous avions moins de monde qu’au centre de l’île. Long Beach est le point central de toutes les convoitises. Le cadre est enchanteur et la nature très belle. En prenant un peu de hauteur, tu pourras même accéder au belvédère Phi Phi, accessible par un chemin escarpé, offrant une vue panoramique sur toute la baie. Au large, tu pourras même apercevoir la minuscule île de Ko Phi Phi Leh qui abrite une baie isolée entourée de falaises calcaires. Nous avions un peu de temps libre pour nous éloigner un peu de la plage et apprécier les environs, avant de prendre le déjeuner sur place, dans l’un des restaurants installés en bordure de plage. L’après-midi nous avons mis les gaz vers Koh Pai, plus connue sous le nom de Bamboo Island. L’eau est cristalline et plutôt chaude, mais là encore beaucoup de monde dans les environs. Qu’importe nous nous sommes un peu éloignés pour trouver un coin plus calme, et siroter une noix de coco fraîche dans l’eau. Hormis les touristes, on ne pouvait qu’être heureux de nous rafraîchir dans un décor de carte postale. En fin de journée, nous sommes retournés à notre point de départ, avons repris une navette pour rejoindre notre hôtel puis passer la soirée à Patong. A force de passer devant les fish spa, nous avons finis par nous laisser séduire. Le prix était vraiment abordable puis l’expérience nous attirait pas mal. La sensation est très particulière et plutôt chatouilleuse. Des dizaines de petits poissons viennent te butiner les peaux mortes, c’est assez spécial n’est-ce pas ! Après une franche rigolage et un bon quart d’heure les pieds dans l’eau, nous avions la paume des pieds toute douce, comme la peau d’un bébé ! Une expérience insolite beaucoup plus abordable en Thaïlande qu’à Paris par exemple. Direction ensuite notre petit marché nocturne préféré pour nous délecter d’un bon bol de nouilles sautées, avant de rentrer dormir sur nos deux oreilles.

Direction la plage de Koh Phi Phi Island

Direction la plage de Koh Phi Phi Island

Bateau de pêcheurs typique de Thaïlande

Bateau de pêcheurs typique de Thaïlande

Petite plage privée

Petite plage privée

Koh Phi Phi Island

Koh Phi Phi Island

La plage de Koh Phi Phi Island

La plage de Koh Phi Phi Island

La vue de l'autre coté de l’île de Koh Phi Phi Island

La vue de l’autre coté de l’île de Koh Phi Phi Island

Une grotte sous la roche

Une grotte sous la roche

L'eau cristalline de l'archipel de Ko Phi Phi

L’eau cristalline de l’archipel de Ko Phi Phi

Arrivée sur Ko Phi Phi Don

Arrivée sur Ko Phi Phi Don

Long Beach

Long Beach

Ko Phi Phi Don

Ko Phi Phi Don

Ko Phi Phi Don

Ko Phi Phi Don

L’île de Koh Pai

L’île de Koh Pai

La plage de Koh Pai

La plage de Koh Pai

La plage de Koh Pai

La plage de Koh Pai

Petit selfie sur la plage de Koh Pai

Petit selfie sur la plage de Koh Pai

Superbe île de palmiers

Superbe île de palmiers

Bamboo Island

Bamboo Island

La plage de Bamboo Island

La plage de Bamboo Island

La plage de Bamboo Island

La plage de Bamboo Island

Julien en balade solitaire

Julien en balade solitaire

Petit marché local de Patong beach

Petit marché local de Patong beach

Fin de journée dans la piscine à débordement

Fin de journée dans la piscine à débordement

 

jour 11

PATONG
JAMES BOND ISLAND

 

Pour ce dernier jour à Phuket, nous avions booké une excursion vers l’île de James Bond Island, rendue célèbre par le tournage du film « L’Homme au pistolet d’or ». Mais le matin c’est une expérience incroyable qui nous attendait. Nous avons mis les gaz vers l’île de Koh Panak, une petite île située dans la baie de Phang Nga. ATTENTION : il ne faut pas être claustrophobe pour faire l’expérience qui va suivre. En effet, une fois arrivés sur le site, notre skipper nous a demandé de débarquer dans de petits canoës gonflables où des locaux venaient nous recueillir pour nous faire pénétrer à l’intérieur des cavités. A mesure que nous nous enfoncions, les parois se rapprochaient et la luminosité diminuait, si bien que nous étions au bout de quelques minutes dans un noir le plus total. C’était un poil angoissant d’entendre les chauves-souris accrochées au plafond et les coups de pagaies sans voir quoi que ce soit ! Mais l’expérience était dingue et complètement inattendue. Au bout de longues minutes passées dans le noir, nous arrivions au milieu de la grotte, à ciel ouvert, dans un décor de jungle sauvage le plus total. Nous étions vraiment immergés en pleine nature et totalement impressionnés par un tel spectacle. A la sortie de la grotte, nous avons longé les parois de l’île jusqu’à regagner notre bateau principal et faire route vers James Bond Island, aussi connue sous son nom de baptême Khao Phing Kan. Elle est caractérisée par un îlot central d’une vingtaine de mètres de haut nommé Ko Tapuh mais non accessible en raison de sa forme en pointe. C’est donc depuis l’île principale que tu pourras admirer le bloc de calcaire à 40 mètres du rivage sous tous les angles. Le panorama est de toute beauté et certainement l’une des plus belles photos à faire dans ce coin. Nous avons parcouru un bon bout de l’île à pied avant de reprendre notre bateau pour nous éloigner un peu.

Direction l’île de Koh Panak

Direction l’île de Koh Panak

L’île de Koh Panak

L’île de Koh Panak

Les petits bateaux de touristes

Les petits bateaux de touristes

Bateau de touristes sur l’île de Koh Panak

Bateau de touristes sur l’île de Koh Panak

L’île de James Bond Island

L’île de James Bond Island

Nicolas sous les falaises de l’île de Koh Panak

Nicolas sous les falaises de l’île de Koh Panak

Petit bateau de pêcheur

Petit bateau de pêcheur

Khao Phing Kan

Khao Phing Kan

Plage de Khao Phing Kan

Plage de Khao Phing Kan

Vue sur la plage depuis les eaux

Vue sur la plage depuis les eaux

Sur le versant ouest de la baie, nous avons pu observer des mangroves et des colonies de singes qui avaient établis leurs quartiers. De loin notre skipper leur lançaient des bananes et il fallait voir avec quelle rapidité les singes s’en emparaient. Il n’était pas question d’accoster ici en raison de leur agressivité puis c’est tout aussi bien de les observer de loin dans leur habitat naturel. En fin de matinée, nous avons rejoint Ko Panyi, un village musulman sur pilotis. En effet, pour la petite histoire, ce village regroupe des pêcheurs indonésiens musulmans qui, à leur arrivée en Thaïlande, n’ont pas pu construire leurs habitations sur la terre ferme. Ils ont donc eu l’idée de bâtir un village sur pilotis. L’accostage se fait sur de gros bidons en plastique installés sur la mer, tout comme leurs habitats reposants sur le même système. Nous sommes accueillis par la communauté et prenons un repas dans un restaurant buffet. L’après-midi est libre et nous en profitons pour faire le tour de la petite île. Le village regroupe beaucoup de petits commerçants vendant leur marchandise, entre vêtements, souvenirs thaïlandais ou encore nourriture, souvent dans des gargotes de fortune. Nous arrivons ensuite au pied de la seule mosquée de l’île, témoin de la religion pratiquée dans ce petit village. Nous visitons ensuite une école, où les enfants s’adonnent gentiment à une sieste. Sans vouloir les déranger, nous arrivons tout de même à faire quelques photos des classes. C’était encore une fois assez insolite de découvrir ce village et cette communauté installée au milieu de nul part. Comme quoi le voyage est une perpétuelle invitation à la découverte de nouvelles cultures, loin de nos idées préconçues ! Retour à l’hôtel en fin de journée, pour profiter d’un dernier repas pris cette fois sur place, pour refaire nos valises et recharger les batteries avant le retour sur Bangkok.

Village musulman sur pilotis

Village musulman sur pilotis

Arrivée sur Ko Panyi

Arrivée sur Ko Panyi

Les petites maisons du village

Les petites maisons du village

L'heure de la sieste pour les écoliers du village

L’heure de la sieste pour les écoliers du village

La sieste sur le sol

La sieste sur le sol

La salle de classe

La salle de classe

Les maisons de fortune du village

Les maisons de fortune du village

Le terrain de football

Le terrain de football

La mosquée du village

La mosquée du village

Petit restaurant

Petit restaurant

Le port de pêche

Le port de pêche

Un jeune pêcheur du village

Un jeune pêcheur du village

 

jour 12

PHUKET
BANGKOK

 

Lentement mais sûrement nous approchions de la fin des vacances. Il était grand temps de boucler la valise et de nous préparer à retourner sur Bangkok. Avant de quitter l’hôtel, dernier petit plongeon dans la piscine principale pour nous délecter une dernière fois de la vue. Franchement cet hôtel restera l’un des plus beaux et des plus agréables que nous ayons eu l’occasion de tester. Comme à l’aller, une navette spécialement affrétée par l’hôtel nous a conduit jusqu’à l’aéroport. De là nous avons pris un vol interne pour Bangkok. La frénésie de cette ville et le trafic routier surtout ne nous avaient étonnamment pas manqué ! C’est dingue comme à Bangkok ça circule mal ! A toute heure les voitures s’entassent et les grands axes sont littéralement bondés. Tant bien que mal nous avons rejoint notre dernier hôtel pour la soirée. Tant qu’à être à Bangkok autant profiter à fond des dernières heures. Du coup direction le marché aux fleurs de Pak Khlong Talat en plein cœur de la ville. Tu vas en prendre plein les yeux, le marché aux fleurs s’étend sur des centaines de mètres de trottoir et propose des centaines de variété de fleurs fraîches. De toutes les formes, de toutes les tailles et de toutes les couleurs. Mention spéciale pour le quartier des vendeurs de roses absolument divines. On avait limite l’impression qu’on nous proposait de fausses fleurs tant elles semblaient parfaites ! Également très impressionnant, le quartier des vendeurs de colliers de fleurs fraîches, posées à même la glace pilée pour assurer leur conservation. Il faut voir avec quel soin les fleurs sont traitées et avec quelle rigueur d’exécution les colliers sont faits. Vraiment une balade visuelle et olfactive du plus bel effet, pour terminer un séjour super.

Les jolis stands du marché aux fleurs

Les jolis stands du marché aux fleurs

Le marché aux fleurs de Bangkok

Le marché aux fleurs de Bangkok

Des fleurs multicolores

Des fleurs multicolores

Le choix impressionnant de couleurs

Le choix impressionnant de couleurs

Les roses de Thaïlande

Les roses de Thaïlande

Le marché aux fleurs de Pak Khlong Talat

Le marché aux fleurs de Pak Khlong Talat

Les fleurs des champs

Les fleurs des champs

Une commerçante en attente de clients

Une commerçante en attente de clients

Le célèbre durian

Le célèbre durian

Après la balade, la majorité du groupe est rentré à l’hôtel se reposer, tandis que nous avons fait route vers le quartier chinois de Bangkok, on voulait vraiment profiter jusqu’au bout ! Nous avons donc pris un tuk-tuk pour nous rendre à Yaowarat. Pour information le quartier se trouve entre la gare ferroviaire de Hua Lamphong et la rivière Chao Praya River, plus exactement le long de Yaowarat Road, Ratchawong Road et les rues adjacentes. Ce quartier est juste dingue ! Il y a de petites échoppes partout, des vendeurs ambulants, des animaux grillés, des nouilles sautées, des brochettes, des glaces fraîchement turbinées, des fruits hyper alléchants, des légumes ou encore des desserts traditionnels chinois et thaïlandais. Il ne faut pas avoir peur des odeurs ni de la saleté ! Le quartier n’est pas vraiment propre et par endroits l’odeur est quelque peu ragoûtante. Mais pour ce qui est de la nourriture c’était très bon. Il ne faut pas avoir peur de te lancer car parfois tu ne sauras pas vraiment ce que tu manges. Nous nous sommes laissés tenter par un stand où il y avait beaucoup de monde et franchement le goût était plutôt sympa. Notre tour de Chinatown aura été très rapide, nous n’avions hélas plus qu’une poignée de minutes avant de devoir regagner l’hôtel. Mais ce fut une belle façon de conclure le séjour, en découvrant même furtivement un autre visage de Bangkok. Il est certain qu’un jour nous y reviendrons pour approfondir sa découverte, avec une telle densité de population et de communautés, il doit forcément y avoir des trésors à découvrir. Retour à l’hôtel en tuk-tuk à nouveau, avec un chauffeur complément fou ! Nous étions pris en « otage » de ses pulsions de vitesse et nous avons littéralement fait du rodéo sur la route. Franchement on a eu très peur, Julien en a même perdu sa casquette tellement nous allions vite. Au départ nous rigolions puis à la fin on faisait moins les malins. Le chauffeur a clairement pris quelques risques et en raison du trafic ça aurait pu être dangereux… quand on te dit qu’on a eu des sensations fortes jusqu’au bout lors de ce séjour en Thaïlande ! Il était à présent temps de fermer définitivement notre valise et de nous reposer avant le retour en France.

En direction du quartier chinois

En direction du quartier chinois

Petit stand de jus frais

Petit stand de jus frais

Stand de canard laqué

Stand de canard laqué

Préparation de glace coco maison

Préparation de glace coco maison

 

jour 13

BANGKOK
PARIS

 

Toutes les bonnes choses ont une fin dit-on et il était temps de quitter Bangkok pour préparer notre retour à Paris. Mais avant de nous diriger vers l’aéroport, nous sommes retournés dans le centre-ville profiter une dernière fois de la frénésie thaïlandaise. En journée, Bangkok est tout aussi animée que la nuit. Comme si cette ville ne dormait jamais ! Les odeurs s’échappant des rues sont parfois difficiles à supporter tant le soleil tape fort, sans parler de la circulation très dense ! Ce dernier tour d’horizon de la ville sera l’occasion d’acheter les derniers souvenirs de notre voyage pour nos proches. Nous n’avions pas beaucoup de temps libre avant de repartir à l’aéroport, du coup le tour a été plutôt rapide et cantonné aux quartiers autour de notre hôtel.

Le trafic très dense de Bangkok

Le trafic très dense de Bangkok

Vue de notre chambre d’hôtel

Vue de notre chambre d’hôtel

Au cœur de Bangkok

Au cœur de Bangkok

Circulation dense de Bangkok

Circulation dense de Bangkok

Nicolas prend la pose dans les rues de Bangkok

Nicolas prend la pose dans les rues de Bangkok

Des câbles électriques PARTOUT dans la ville !

Des câbles électriques PARTOUT dans la ville !

Petit marché au bord de la route

Petit marché au bord de la route

Vendeur ambulant de balais

Vendeur ambulant de balais

Vendeur ambulant de légumes

Vendeur ambulant de légumes

Petit marché local au bord de la route

Petit marché local au bord de la route

Il était maintenant l’heure d’aller à l’aéroport pour passer les formalités d’embarquement. A peine étions-nous installés dans l’avion que nous refaisions le fil de ce voyage riche en découverte et en dépaysement. La Thaïlande offre bien des visages et elle ne pourra que te plaire. La seule problématique devient le tourisme de masse qui rend la Thaïlande un pays très accessible mais du coup blindée de monde par endroits. L’authenticité s’y perd un peu au profit d’attractions touristiques discutables. En tous cas nous étions ravis d’avoir avalé les kilomètres dans un tel road trip, pour faire un grand tour d’horizon de tout ce que la Thaïlande a à offrir. Une sacrée aventure qui a assurément pesé lourd dans notre changement de façon de voyager, et ça on t’en parle dans un prochain article qui t’expliquera pourquoi et comment nous sommes passer de réservations via une agence de voyage au simple sac à dos !

 

 


BILAN DU ROAD TRIP EN THAÏLANDE

Quel voyage incroyable ! La Thaïlande fut vraiment une découverte hyper enrichissante, que ce soit côté terre avec tous ses temples, ses villes gargantuesques ou encore ses montagnes verdoyantes ; ou côté mer avec ses îles paradisiaques et ses lagons d’une beauté sans nom. Nous avons également été marqué par la gentillesse des locaux et leur bienveillance. Ils sont toujours là à vouloir aider et transmettre la beauté de leur pays. Sans parler de la cuisine thaï, délicieuse, bon marché et totalement dépaysante. La Thaïlande reste l’un de nos meilleurs souvenirs de voyage, une expérience riche en enseignements et un circuit, certes chargé, mais qui nous auras permis de faire un bon tour des trésors du pays et de vivre une première immersion très complète. Il est certain que nous y retournerons un jour, déjà pour approfondir Bangkok qui mérite une bonne semaine sur place, mais aussi les îles de Phuket, nombreuses et pour certaines assurément moins touristiques. Ces 13 jours furent hyper chargés, ce fut parfois la course, mais avec le recul nous sommes heureux de l’avoir fait, et d’en repartir avec autant de souvenirs à raconter pour « seulement » quelques jours passés sur place. Un vrai coup de cœur et une destination que nous recommandons à 100%, même si elle est devenue en quelques années le terrain de jeu préféré des touristes européens ! Le voyage n’aurait sans doute pas été le même sans la gentillesse et la complicité de notre guide, Jean-Paul (prénom francisé par ses touristes), dont le rire aura bercé le circuit. La cohésion du groupe a en grande partie reposé sur ses épaules et franchement nous le remercions pour sa gentillesse, sa bienveillance et son entrain à vouloir nous faire découvrir son pays.

 

 

Tu as aimé cette destination et tu veux la partager ?
Épingle cet article sur Pinterest et retrouve-nous ici sur Pinterest.com/lepoint2depart

Survole l’image pour l’épingler

Tu devrais aussi lire

8 commentaires

Amélie 28 juin 2019 - 19 h 15 min

une destination que j’espère un jour voir de mes propres yeux aussi !
Si éloigné des voyages que j’ai l’habitude de faire, mais l’Asie est attirante pour bien des choses.
J’ai hâte d’y perdre mes repères 🙂

Répondre
Lepoint2départ 28 juin 2019 - 20 h 38 min

Merci beaucoup pour ton commentaire Amélie, on a vraiment adoré découvrir l’Asie en commençant par la Thaïlande, c’est pas le plus le plus authentique qui soit en raison du tourisme de masse, mais les locaux sont adorables et il y a de très jolis paysages à y voir, surtout dans le nord très vert, et le sud avec ses îles magnifiques. Merci d’avoir pris le temps de nous écrire, on découvre votre blog par la même occasion et chapeau pour ce joli travail 😉

Répondre
L&T 30 juin 2019 - 23 h 33 min

Magnifiques toutes ces couleurs, ces temples et ces plages! Dépaysant…

Répondre
Lepoint2départ 1 juillet 2019 - 11 h 02 min

C’est vraiment ça, la Thaïlande a de multiples visages, c’est vraiment un très beau pays à découvrir 🙂

Répondre
AuroreVoyage 1 juillet 2019 - 11 h 58 min

Vous avez fait énormément de choses en 13 jours ! C’est très dense comme voyage. Vos photos ont vraiment beaucoup de charme.
Belle journée à toi.

Répondre
Lepoint2départ 3 juillet 2019 - 9 h 55 min

C’est vrai que le programme a été intense, et encore on a pas fait tout ce qu’on aurait pu faire tellement il y a de choses à voir en Thaïlande, du coup une chose est sûre : nous y retournerons un jour !! 😉 Merci d’avoir pris le temps de nous lire et de nous laisser tes impressions 😀

Répondre
nos coeurs voyageurs 1 juillet 2019 - 16 h 27 min

Votre récit et toutes ces belles images me rappellent combien nous avons aimé la Thaïlande! C’est un pur plaisir de parcourir votre article. Je me souviens encore des parfums en arrivant à Bangkok et de l’étourdissante vie nocturne de Khao San Road. Chiang Mai est pour le coup très différente, d’ailleurs je vois que nous avons croisé les mêmes femmes girafes, visiblement elles adorent les petits frenchis!

Répondre
Lepoint2départ 3 juillet 2019 - 9 h 56 min

Merci beaucoup les amis d’avoir pris le temps de lire notre carnet de voyage et de nous laisser un commentaire, on a adoré la Thaïlande et elle fut le point2départ de prises de conscience primordiales aujourd’hui, notamment celles concernant la cause animale et les éléphants dont nous parlons dans un article dédié ! A très vite pour de nouvelles aventures 🙂

Répondre

Laisse un commentaire

 

Lepoint2départ utilise des cookies pour vous garantir la plus jolie des expériences sur le site. Si vous souhaitez continuer à naviguer sur ce blog, vous acceptez l'utilisation des cookies. Accepter En savoir plus