DUBROVNIK | La perle de la côte dalmate aux allures de décor de cinéma

par Lepoint2départ

Voilà une ville dont nous avions tant entendu parler dans les médias depuis quelques années. En effet, en raison de sa situation sur la côte dalmate, Dubrovnik est devenue en quelques années LA perle des Balkans qui attire les touristes du monde entier. Avec ses petites ruelles au charme fou, ses bâtiments maculés de blanc et sa cité médiale, découvre avec nous cette ville qui a su traverser le temps et renaître de ses cendres après avoir été partiellement détruite lors de la guerre de 1990 à 1995 pour l’indépendance de la Croatie. Sans parler de la série « Game of Thrones » qui a fait de la ville son décor le plus significatif. C’est parti pour 3 jours de découverte, entre palais, églises et îles sauvages !

Nicolas & Julien

BON A SAVOIR AVANT LE DÉPART À DUBROVNIK

quand partir ? — Le climat est plutôt agréable toute l’année à Dubrovnik, avec des températures oscillants entre 7 et 30 degrés. L’idéal est de t’y rendre entre les mois d’avril et de septembre, avec une préférence pour les mois de juin, juillet et août qui sont les plus secs et les plus chauds. Compte-tenu des activités maritimes, mieux vaut t’y rendre quand le soleil est au rendez-vous afin de pouvoir sortir en mer.

compagnie aérienne — Pour rejoindre Dubrovnik, rien de plus simple depuis Paris, où des vols réguliers s’y rendent en 2h15. Notre choix s’est porté sur la compagnie low-cost Transavia et le vol s’est effectué sans aucune difficulté. Pour réserver ton billet au meilleur prix, tu peux utiliser le comparateur de vols Skyscanner pour cela.

comment rejoindre le centre-ville ? — Pour rejoindre la vieille ville de Dubrovnik, le moyen le plus simple est le bus, qui t’attendra directement à la sortie de l’aéroport. Les tickets peuvent être achetés juste avant la sortie de l’aérogare via un guichet prévu pour l’occasion et il t’en coûtera 45 KN par personne pour un aller simple pour la Pile Gate, l’un des portes principales de la vieille ville. Le retour peut être acheté en même temps que l’aller pour bénéficier d’un tarif avantageux. Le retour aura été un poil plus compliqué, avec des navettes pas franchement bien indiquées, un emplacement le long des remparts pas évident à trouver et des chauffeurs prêts à prendre du retard pour garantir le remplissage de leur véhicule… attention à ne pas partir trop juste en direction de l’aéroport, il te faut toujours garder une marge de sécurité le temps de passer tous les contrôles de sûreté avant d’embarquer pour ton vol !

langue — La langue officielle en Croatie est le croate, mais comme dans toutes les villes touristiques l’anglais est parfaitement compris des locaux.

monnaie — La monnaie locale en Croatie est la Kuna Croate ; il te faudra te rendre dans l’un des nombreux bureaux de change de la ville pour changer ta monnaie ou encore retirer des espèces via un distributeur ATM par exemple (à titre indicatif, voici le taux de conversion : 1 HRK = 0,134815 EUR / 1 EUR = 7,41780 HRK).

décalage horaire — Aucun décalage horaire par rapport à la France.

Empreinte carbone 1,2 t CO2 (vol A/R – Paris <-> Dubrovnik – 2 personnes – classe économique).

 


 

LES INCONTOURNABLES DE DUBROVNIK

Cartographie © Lepoint2départ

Plan de situation pour mieux te repérer : (A) Remparts de Dubrovnik —  (B) Églises de Dubrovnik — (C) Fort Lovrijenac —  (D) Mont Srđ / Bosanka —  (E) Ruelles & Port de plaisance —  (F) Palais du Recteur —  (G) Monastère franciscain —  (H) Île de Lokrum —  (I) Îles Élaphites.

 

REMPARTS DE DUBROVNIK
COUP DE ♥

Les remparts de Dubrovnik

Les remparts de Dubrovnik

C’est notre véritable coup de cœur de Dubrovnik ! Les remparts font le tour de la vieille ville et permettent de faire le tour complet. Ils sont en parfait état et te plonge directement dans l’époque moyenâgeuse. Entre murailles, tours et forts, tu pourrais te sentir l’âme d’un chevalier sur ces magnifiques vestiges construits tout autour de la ville pour la protéger à l’épreuve du temps. Il te faudra prévoir 2 bonnes heures pour faire le tour des remparts et y faire des photos, sans avoir trop de monde. Nous y sommes allés à 8h dès l’ouverture et franchement on te recommande de faire de même. A 10h la ville était envahie de touristes et les remparts littéralement pris d’assaut ! C’est l’attraction touristique par excellence et tu verras les bus déferler toute la journée à Dubrovnik avec des touristes venus quasi exclusivement pour les remparts. Alors en te levant tôt, tu optimiseras tes chances de pouvoir profiter des lieux en toute quiétude. En plus de te permettre de découvrir Dubrovnik sous toutes les coutures, tu pourras admirer ses toits orangés avec leurs tuiles françaises, les petites cours intérieures, les perspectives des petites ruelles, et admirer la mer adriatique depuis les hauteurs. Ce fut l’occasion de mitrailler la ville tellement c’était beau ! C’est génial de pouvoir faire le tour d’une ville via des remparts aussi bien conservés. Rendus encore plus célèbre pour leur usage dans la série américaine « Game of Thrones », forcément l’affluence touristique va avec cette exposition, Dubrovnik étant le berceau de toutes les scènes tournées à « Port-Réal » dans la série. D’ailleurs nous te proposons tout au long de ce carnet de voyage un parcours sur les traces de « Game of Thrones ». Face aux remparts se dresse fièrement le Fort Saint-Laurent, ou encore la Pile Gate, porte principale de la ville et point d’arrivée des bus de touristes. L’entrée aux remparts peut donc être souvent bondée en journée. Il est donc bon de noter que tu pourras accéder aux remparts de plusieurs points dans la ville, ton ticket te permettant un accès via n’importe laquelle de ces entrées et de façon illimitée sur une journée. Sauras-tu trouver et repérer le terrain de basketball caché au milieu des maisons en rooftop ? Il fait partie des plus beaux terrains de jeu, enclavé entre les maisons, et dont la grille de sécurité en fond de terrain donne sur un magnifique panorama sur la ville, avec la mer adriatique en arrière-plan.

Julien en balade sur les remparts de Dubrovnik

Julien en balade sur les remparts de Dubrovnik

Petite allée des remparts

Petite allée des remparts

Vue des remparts de Dubrovnik depuis la mer

Vue des remparts de Dubrovnik depuis la mer

On prend la pose sur les remparts avec les jolis toits de la ville

On prend la pose sur les remparts avec les jolis toits de la ville

Julien prend la pose dans les remparts de Dubrovnik

Julien prend la pose dans les remparts de Dubrovnik

Une jolie balade dans les remparts

Une jolie balade dans les remparts

Grande allée pavée des remparts

Grande allée pavée des remparts

Les toits de Dubrovnik

Les toits de Dubrovnik

Vue sur la ville et sur un terrain de basketball depuis les remparts

Vue sur la ville et sur un terrain de basketball depuis les remparts

INFORMATIONS PRATIQUES

> Tarifs : 200 KN adulte / 50 KN enfants

> Horaires :
* 8h-18h30 d'avril à octobre
* 9h-15h de novembre à mars

 

ÉGLISES DE DUBROVNIK

La cathédrale de l’Assomption de Dubrovnik

La cathédrale de l’Assomption de Dubrovnik

Tout près de la Colonne de Roland (une colonne de pierre sculptée en rénovation lors de notre séjour), du Palais Sponza et de la Tour de l’Horloge, tu pourras découvrir une première église : l’Église Saint-Blaise, dédiée au saint patron de la ville. Sa petite façade blanche est magnifique et sa situation sur la place appelle forcément à ce que tu y entres car tu ne pourras pas la louper ; un peu plus loin tu pourras découvrir la Cathédrale de l’Assomption, aussi appelée Cathédrale de Dubrovnik. Son imposante façade baroque et son dôme dénotent dans le décor et en imposent. En continuant derrière la cathédrale, tu arriveras sur une nouvelle place. Et en haut l’un large escalier ayant servi de décor à la scène culte de la marche de la honte dans la série « Game of Thrones », tu pourras visiter la magnifique église Saint-Ignace-de-Loyola, une église jésuite abritant en son sein de très jolies fresques. Accolé à l’église, un collège diocésain laisse échapper des chants sacrés, même s’il n’est pas ouvert aux visites. Enfin, près de la Pile Gate et de la grande fontaine d’Onofrio, où des mascarons crachent de l’eau dans une large vasque, et du Monastère franciscain, tu pourras entrer dans l’Église de l’Annonciation, l’unique église orthodoxe de la vieille ville. L’occasion de découvrir une décoration différente des églises catholiques, les icônes sous verre que les fidèles embrassent ou encore les bougies à la cire d’abeille qui remplacent les cierges blancs classiques. A noter qu’une toute petite ruelle située derrière le Palais Sponza abrite une vieille synagogue et le musée juif, berceau de la communauté historique de la ville.

Une petite église dans une ruelle de Dubrovnik

Une petite église dans une ruelle de Dubrovnik

L'église Saint-Blaise de Dubrovnik

L’église Saint-Blaise de Dubrovnik

L'église Saint-Ignace-de-Loyola

L’église Saint-Ignace-de-Loyola

La grande fontaine d’Onofrio

La grande fontaine d’Onofrio

 

FORT LOVRIJENAC
COUP DE ♥

Vue sur le fort Lovrijenac

Vue sur le fort Lovrijenac

Impossible de manquer le Lovrijenac, aussi appelé communément Fort Saint-Laurent, trônant fièrement en face des remparts de Dubrovnik sur une colline. D’ailleurs il est bon de noter que l’accès au fort est gratuit avec les tickets d’accès aux remparts, sinon il t’en coûtera 50 KN par personne. Ici tu seras à nouveau sur les pas de la série « Game of Thrones » qui a tourné plusieurs de ses scènes emblématiques et qui sert de donjon rouge à la machiavélique Cersei Lanister. Le Fort est parfaitement conservé et permet de se faire une idée de la vie à l’époque moyenâgeuse. Une salle principale devait accueillir des banquets tandis que les étages servaient plutôt de tour de guet, comme en témoignent les canons encore visibles sur les terrasses extérieures. Depuis celles-ci, la mer adriatique semble infinie ! Ses nuances de bleu sont superbes et offrent de magnifiques panoramas à immortaliser. Le Fort Saint-Laurent n’est qu’à une centaine de mètres de la Pile Gate. C’est depuis celle-ci que l’accès le plus simple se fait. Il attire bien sur la convoitise des touristes venus faire le « Game of Thrones Tour ». Il est certains que si comme nous tu es fan de la série, la visite prendra un tout autre visage. Tu ne pourras pas t’empêcher de revivre les scènes dans ta tête, très fier d’être sur les pas des acteurs qui ont fait les heures de gloire de la série à travers le monde. Depuis le Fort enfin, la vue sur les toits de Dubrovnik est aussi belle que depuis les remparts. L’ensemble a un charme fou et clôture ainsi la visite médiévale de la ville.

La cour principale du fort

La cour principale du fort

Vue du fort Lovrijenac depuis les remparts de Dubrovnik

Vue du fort Lovrijenac depuis les remparts de Dubrovnik

Julien sur le premier étage du fort

Julien sur le premier étage du fort

Les arcades du fort

Les arcades du fort

Un canon d’époque de protection de la ville de Dubrovnik

Un canon d’époque de protection de la ville de Dubrovnik

Les arcades du fort Lovrijenac

Les arcades du fort Lovrijenac

La jolie vue du fort depuis la mer

La jolie vue du fort depuis la mer

INFORMATIONS PRATIQUES

> Tarif : 50 KN l'entrée (gratuit si tu as un ticket d'accès pour les remparts)

> Horaires :
* 8h-18h30 d'avril à octobre
* 9h-15h de novembre à mars

 

MONT SRÐ / BOSANKA
COUP DE ♥

La vue exceptionnelle sur la ville de Dubrovnik depuis le Mont Srđ

La vue exceptionnelle sur la ville de Dubrovnik depuis le Mont Srđ

Voici un mont qui se mérite ! A la base, nous pensions emprunter le téléphérique installé depuis Dubrovnik jusqu’à son sommet… c’était sans compter sur une crise politique apparemment et 30 millions d’impôts non payés selon les dires des locaux, pour que le téléphérique soit tout bonnement fermé à l’exploitation ! Un coup dur pour nos jambes pour le coup puisque les seules solutions qui s’offraient alors à nous étaient soit de monter au Mont Srđ en taxi, soit d’y aller à pieds via le chemin pédestre prévu à cet effet ! C’est cette dernière option que nous avons retenu et autant te le dire tout de suite : la montée est ardue et déconseillée aux moins sportifs. Il te faudra prévoir 1 bonne heure de marche à un rythme soutenu depuis Dubrovnik, prévoir de bonnes chaussures, et un parapluie au cas où le temps serait menaçant ! Le dénivelé est important et l’ascension jusqu’au sommet ne s’est pas faite sans peine. Ajouté à cela un violent orage qui a éclaté alors que nous n’étions qu’à la moitié de l’ascension, et nous étions du fait trempés de la tête aux pieds pour terminer celle-ci, sans pouvoir nous abriter en raison d’un chemin pédestre dépourvu de tout abri ! Il n’y a pas non plus de point de ravitaillement en eau sur le chemin, donc prévois bien une bouteille avant de démarrer la balade. Après une bonne heure d’efforts, nous étions enfin arrivés au sommet. Quelle joie ! Quel soulagement ! Quelle récompense ensuite de pouvoir admirer Dubrovnik depuis les hauteurs et avoir un panorama exceptionnel sur les toits de la ville. Ce doit être magnifique de faire cette ascension en fin de journée et d’avoir les couleurs du coucher de soleil illuminant les petites maisons blanches de la ville. Au total, il te faudra prévoir 3 bonnes heures pour faire l’aller/retour en empruntant les deux chemins pédestres. Le premier chemin pour partir de Dubrovnik se situe tout près du Gand Impérial Hôtel ; le 2ème, pour redescendre du mont vers Dubrovnik, s’emprunte depuis le petit village de Bosanka, en contrebas du mont en parcourant la crête. Le chemin est un poil plus facile à parcourir et bien aménagé, l’autre étant plus sauvage avec énormément de caillasse ; Ce deuxième chemin serpente dans la colline et place Dubrovnik face à toi tout le long de la descente. Parfait pour immortaliser la ville et obtenir les plus beaux clichés ! À la fin de la descente, tu arriveras en face de la 2ème porte principale de Dubrovnik, Ploce Gate, et le départ – si tu veux démarrer l’ascension depuis ce point – se fait à gauche du restaurant méditerranéen en prenant les escaliers. Franchement la balade est physique mais la récompense en vaut la chandelle ! Cette immersion dans la nature est parfaite et absolument pas submergée de touristes, à part en haut forcément où tout le monde se presse pour faire ses clichés. Le lendemain matin, puisque la météo était enfin dégagée avec un grand ciel bleu, et pour gagner du temps sur notre programme, nous sommes retournés à Bosanka refaire nos photos de la veille via un Uber. Il nous en a coûté à peine 7 €, du coup nous ne nous sommes pas privés d’y retourner pour avoir des clichés maculés de lumière rendant à Dubrovnik toute sa superbe. Ajouté à cela le fait que Bosanka est très mignon et vraiment préservé des touristes, une bonne raison donc d’aller découvrir le petit village !

Balade verdoyante sur les hauteurs de la ville

Balade verdoyante sur les hauteurs de la ville

On prend la pose avec cet incroyable panorama

On prend la pose avec cet incroyable panorama

La vue sur l’île de Lokrum depuis le Mont Srđ

La vue sur l’île de Lokrum depuis le Mont Srđ

 

RUELLES & PORT DE PLAISANCE

Le port de Dubrovnik

Le port de Dubrovnik

C’est évidemment le point fort de Dubrovnik et ce qui fait sa singularité. La ville est organisée de manière parfaitement symétrique, avec la rue principale Placa – aussi appelée Stradun – qui coupe littéralement le centre-ville en deux. De part et d’autre, de petites ruelles vont vers les hauteurs, remontant jusqu’aux remparts de la ville. La rue principale est maculée de marbre blanc au sol, tandis que les bâtiments sont en pierre blanche. La ville est tellement propre qu’elle semble être un décor de cinéma ! Pas étonnant que les équipes de « Game of Thrones » l’ait choisie pour sa singularité et son esthétique médiévale. Les petites ruelles abritent de petits restaurants et de petits bars, de quoi profiter de réjouissances un poil à l’abri des touristes. Il faut dire que Placa est littéralement prise d’assaut en journée ! Elle permet d’aller de la porte principale Pile Gate au port de plaisance à l’autre extrémité, et concentre donc le plus gros de la foule. A noter aussi la rue Ulica od puča, parallèle à Placa, et qui est une rue commerçante regroupant exclusivement des boutiques de souvenirs et de mode, parfait si tu aimes faire du shopping. De l’autre côté, à mi-hauteur par rapport aux remparts, tu pourras trouver la rue Prijeko, une rue concentrant plein de restaurants, du plus typique au plus américain, histoire de coller aux tendances culinaires du moment. Dubrovnik est un véritable labyrinthe mais parfaitement organisé. Du coup aucun risque pour toi de te perdre. La ville est bien pensée et ton sens de l’orientation ne devrait pas être trop perturbé. Nous aurions pu passer une semaine entière dans la ville sans nous en lasser, chaque ruelle offrant son lot de surprises. Point d’orgue en arrivant au bout de la Placa dans le petit port de plaisance. Les petits bateaux de pêcheurs se mêlent aux gros voiliers destinés aux balades dans la marina. Tu pourras suivre le petit chemin qui serpente la côte et remonter le long des remparts. Si la météo le permet tu pourras même t’adonner à une petite baignade. Nous avons eu la surprise de voir quelques locaux prendre un bain rafraîchissant malgré des températures timides et une eau plutôt fraîche pour la saison ! Le plaisir est total à Dubrovnik et tu auras de quoi faire dans cette ville un poil physique avec ses dénivelés. Prépare tes jambes et prends le temps de te perdre dans ses ruelles.

La rue principale de la vieille-ville

La rue principale de la vieille ville

Ruelle étroite de Dubrovnik

Ruelle étroite de Dubrovnik

Les plantes vertes envahissent les rues

Les plantes vertes envahissent les rues

La jolie place de la Cathédrale

La jolie place de la Cathédrale

La place de la Loge

La place de la Loge

Accès à l'une des grandes tours des remparts de Dubrovnik

Accès à l’une des grandes tours des remparts de Dubrovnik

Charmante ruelle de la vieille ville

Charmante ruelle de la vieille ville

Rue principale de la vieille ville de Dubrovnik

Rue principale de la vieille ville de Dubrovnik

Terrain de basket avec vue sur les toits de la ville

Terrain de basket avec vue sur les toits de la ville

Terrain de basket au pied d'une tour des remparts

Terrain de basket au pied d’une tour des remparts

Le port de Dubrovnik

Le port de Dubrovnik

Les lanternes de la ville personnalisées pour chaque boutique

Les lanternes de la ville personnalisées pour chaque boutique

Ruelle animée de la ville

Ruelle animée de la ville

Vue sur la rue principale depuis les remparts de Dubrovnik

Vue sur la rue principale depuis les remparts de Dubrovnik

 

PALAIS DU RECTEUR

Le palais du Recteur et la cathédrale de Dubrovnik

Le palais du Recteur et la cathédrale de Dubrovnik

Le palais du Recteur est l’un des bâtiments phares de la vieille ville. Installé face à deux églises, il abrite aujourd’hui une galerie d’art où peintures et objets historiques sont exposés. La visite s’est révélée quelque peu décevante, rapide et sans réel intérêt. A moins d’être un féru d’art, le musée est plutôt moderne et ne reflète pas le caractère historique que devait avoir la bâtisse du temps de son exploitation. La cour est le point fort du palais, avec son toit ouvert laissant pénétrer la lumière naturelle et une horloge installée sur l’un des murs. Hormis ça, peu de salles à visiter. Nous sommes restés sur notre faim compte-tenu du prix élevé du musée !

Une grande salle du palais du Recteur

Une grande salle du palais du Recteur

Début de la visite du palais

Début de la visite du palais

L'escalier central du palais du Recteur

L’escalier central du palais du Recteur

Coffre sécurisé d'époque

Coffre sécurisé d’époque

Vieille horloge exposée dans le palais du Recteur

Vieille horloge exposée dans le palais du Recteur

Le bureau du Recteur

Le bureau du Recteur

Premier étage avec l'horloge visible sur le mur

Premier étage avec l’horloge visible sur le mur

INFORMATIONS PRATIQUES

> Tarif : 100 KN par personne (CB non acceptées)

> Horaires :
* 9h-18h d'avril à octobre
* 9h-16h de novembre à mars

 

MONASTÈRE FRANCISCAIN

Façade du monastère franciscain

Façade du monastère franciscain

Ce petit musée abrite à la fois une église, un monastère, une librairie, une vieille pharmacie avec du mobilier d’époque et des bibelots médicaux, un cloître verdoyant à ciel ouvert ainsi que la troisième plus ancienne pharmacie d’Europe en activité depuis 1317. Une curiosité aussi insolite qu’historique à découvrir donc. Moyennant une petite participation par personne à l’entrée, tu pourras donc découvrir tout ça assez rapidement, la visite va te prendre maximum 30 minutes. Tu feras vite le tour mais c’est l’occasion de découvrir des bâtiments qui ont su conserver leur âme d’antan. La pharmacie encore en activité, et que tu n’auras pas le droit de photographier pour ne pas gêner le personnel, est l’occasion de découvrir un bâtiment magnifique, et une pharmacie avec une âme. Encore ici tu auras l’impression d’être dans un décor tant Dubrovnik semble à contre-courant des constructions actuelles. L’entrée se situe au fond d’une petite ruelle sur la Placa, juste après avoir passé la Pile Gate.

La cour intérieure du monastère franciscain

La cour intérieure du monastère franciscain

La tour du monastère franciscain de Dubrovnik

La tour du monastère franciscain de Dubrovnik

Le petit musée du monastère

Le petit musée du monastère

Le cloître roman du monastère franciscain de Dubrovnik

Le cloître roman du monastère franciscain de Dubrovnik

INFORMATIONS PRATIQUES

> Tarif : 40 KN par personne

> Horaires :
* 9h-18h d'avril à octobre
* 9h-14h de novembre à mars

 

ÎLE DE LOKRUM

L’île de Lokrum au large de Dubrovnik

L’île de Lokrum au large de Dubrovnik

Tu ne pourras pas manquer l’île de Lokrum au large de Dubrovnik. Bien qu’il soit tentant de s’y rendre à la nage, il te faudra emprunter un bateau pour plus de sécurité ! Tu pourras trouver des trajets hyper facilement depuis la marina, où les bateaux de plaisance n’attendent plus que toi. Attention tout de même à ne pas confondre avec les excursions dans la marina qui font juste un tour d’horizon mais qui ne marque pas d’arrêt sur Lokrum. Le trajet te reviendra à 150 KN aller/retour chacun, prévois de l’espèce car la carte n’est pas acceptée par la plupart des transporteurs. En une dizaine de minutes à peine, tu pourras poser le pied sur celle île sauvage, préservée de l’homme qui y a installé uniquement des cafés pour les besoins du tourisme et qui est une réserve naturelle pour la faune et la flore locale. Dès ton arrivée, près d’une maison de gardien rose, tu pourras constater que l’île est envahie par les paons et les faisans. Un peu plus loin, les lapins ont envahi les terrains vagues et semblent apprécier leur liberté totale sur l’île. Différents sentiers balisés te permettront de faire le tour de l’île et pouvoir admirer les vestiges qu’elle abrite. Un fort est juché sur le toit de l’île mais autant te prévenir que l’ascension est réellement physique. Les efforts sont certains et un peu compliqués à fournir sous un soleil de plomb. Mais la récompense sera un panorama à couper le souffle et une vue sur Dubrovnik sous un nouveau jour. La verdure est ici reine et offre un écrin de quiétude préservé de toute influence humaine. C’est vraiment agréable de pouvoir s’échapper quelques heures du tumulte de la ville. Un peu perdu sur l’île, sans indications particulière, ce qui semble être un musée en voie de développement, un bâtiment abrite quelques bribes de décors ayant servis aux tournages de la série « Game of Thrones », encore elle, et une réplique de son célèbre Trône de fer… en plastique ici, ça aurait été trop beau d’avoir le modèle original ! Des écrans installés sur les côtés montrent le making of des tournages à Dubrovnik et te plongent dans l’univers médiéval de la série. Forcément quelques touristes nous ont rejoint pour prendre la pose sur le célèbre trône, l’occasion de rapporter un souvenir de cette belle exposition pour la ville. Le musée sera certainement amené à se développer tant les touristes sont nombreux pour marcher sur les pas de la série. Le reste de notre après-midi fut consacré à des balades bucoliques sur l’île, entre plages de rochers, jardins botaniques, réserves et piscines naturelles. Il te faudra pévoir entre 2h30 à 3h rien que pour faire le tour de l’île et avoir suffisamment de temps pour profiter de toutes les beautés qu’elle a à offrir. A noter que pour retourner à Dubrovnik, tu auras un bateau toutes les heures jusqu’à 18h, heure de la dernière traversée. Les arrivées et les départs se font directement dans le petit port installé sur l’île, où les paons font la roue jusqu’au départ des touristes, à croire qu’ils ont été payés pour faire l’animation. C’était super sympa de découvrir l’île et cette réserve naturelle, qui contraste vraiment avec le côté touristique et bruyant de Dubrovnik en face.

Le ponton d'arrivée sur l’île de Lokrum

Le ponton d’arrivée sur l’île de Lokrum

Les panneaux de direction sur l'île

Les panneaux de direction sur l’île

Une île verdoyante

Une île verdoyante

Un paon bleu faisant la roue

Un paon bleu faisant la roue

Piscine naturelle

Piscine naturelle

Un petit chemin de terre sur l'île

Un petit chemin de terre sur l’île

La partie rocheuse de l’île

La partie rocheuse de l’île

La vue de Dubrovnik depuis l’île de Lokrum

La vue de Dubrovnik depuis l’île de Lokrum

Vue de l’île de Lokrum depuis Dubrovnik

Vue de l’île de Lokrum depuis Dubrovnik

 

ÎLES ÉLAPHITES

Vue sur les îles Élaphites

Vue sur les îles Élaphites

Pour notre dernier jour, et profiter comme il se doit du retour du ciel bleu sur Dubrovnik, nous avons booké le matin même une excursion sur les îles Élaphites, comprenant la visite de 3 îles au large de Dubrovnik, en remontant la côte dalmate. Les excursions comprennent l’aller/retour en bateau, le repas grill sur le bateau (3 menus au choix : poisson/poulet/végétarien), les boissons alcoolisées et non alcoolisées à volonté et les visites des îles. Pour cette excursion, nous sommes partis en mer de 10h45 à 17h30 environ, avec l’espoir de ne pas prendre de retard pour sauter dans une navette en direction de l’aéroport au retour. Il te faudra compter 40 € par personne tout inclus. L’expérience est super agréable, surtout que la mer adriatique est calme et que ses petites îles côtières sont de toute beauté. Toutes ne se valent pas et le temps de visite sur chacune est un peu rapide, mais c’est un bon moyen de découvrir les charmes de la Dalmatie sur une journée.

 

1
KOLOČEP

Les eaux cristallines de Koločep

Les eaux cristallines de Koločep

Départ à 10h45 précises depuis Dubrovnik, direction Koločep, la première des îles prévues au programme. Après 45 minutes de bateau, nous voilà arrivés sur l’île à 11h30, avec un temps d’escale de 45 minutes. Franchement le temps d’escale est beaucoup trop court et on a pas eu le temps de voir grand chose ! A peine avions-nous accostés qu’il était déjà l’heure de retourner sur le bateau. L’île semble plutôt sauvage et abrite quelques centaines d’habitations, parfaitement confondues dans le paysage. Nous avons suivi plusieurs petits sentiers pour explorer un peu l’île mais rien de bien significatif à te conseiller. Finalement, les plus belles photos ont été faites le long de la côte, où le bateau a accosté. Au retour, nous avions le plaisir de pouvoir déjeuner et profiter d’un barbecue sur le bateau encore ancré dans le port. Une belle assiette de poisson frais accompagné de ses légumes, de quoi reprendre des forces avant de redémarrer la navigation vers 12h25.

Balade dans les terres sur l'île de Koločep

Balade dans les terres sur l’île de Koločep

La plage principale de l'île de Koločep

La plage principale de l’île de Koločep

Vue depuis les hauteur de l'île de Koločep

Vue depuis les hauteur de l’île de Koločep

 

2
SIPAN

L'arrivée dans le petit port de pêche de Sipan

L’arrivée dans le petit port de pêche de Sipan

De 12h25 à 13h, navigation vers l’île de Sipan, accompagnés par des dizaines de mouettes attirées par l’odeur des carcasses de poissons et du barbecue. C’était vraiment drôle de les voir suivre le bateau et fendre le ciel de pirouettes joyeuses. L’occasion là encore de faire des clichés originaux, avec le drapeau croate flottant fièrement à l’arrière du bateau. Une fois arrivés sur Sipan, nous avions à nouveau 45 minutes libres sur l’île pour en faire le tour jusqu’à 13h45. Même constat que pour l’île précédente, pas vraiment le temps de voir quoi que ce soit en si peu de temps ! Du coup nous avons suivi le flot de touristes, nous sommes éloignés un peu du port en pensant découvrir de jolies choses puis sommes revenus sur nos pas en direction du port. C’était vraiment trop rapide et pas vraiment intéressant de débarquer sans réel intérêt. Les plus belles photos furent à nouveau faites dans le port, en serpentant la côte, avec le village de pêcheurs qui s’organise autour de son port de plaisance et qui lui a un charme fou. C’est l’intérêt majeur de Sipan et le seul point notable à retenir de l’île.

Balade dans les terres sur l'île de Sipan

Balade dans les terres sur l’île de Sipan

La petite plage de l'île de Sipan

La petite plage de l’île de Sipan

Petit bateau de pêcheur

Petit bateau de pêcheur

L'eau cristalline de l’île de Sipan

L’eau cristalline de l’île de Sipan

Le charmant petit port de Sipan

Le charmant petit port de Sipan

 

3
LOPUD

La grande île de Lopud

La grande île de Lopud

De 13h45 à 14h, reprise de la navigation en mer pour nous diriger vers la grande île de Lopud, avec cette fois 2h30 libres sur l’île. Enfin un peu de temps pour profiter et nous perdre gaiement sur une île sauvage, dominée par la nature. Immédiatement à l’accostage, nous nous sommes engagés sur les sentiers pédestres en direction du point culminant sur l’île. Une montée hyper physique, et qui arrivait après 2 jours déjà bien remplis à crapahuter sans cesse ! Nos jambes s’en souviennent encore… mais quelle récompense une fois en haut de dominer le paysage ! Une vue absolument sublime sur Lopud et les îles environnantes. Au même endroit, une vieille chapelle du 9e siècle en ruine est à observer, tandis que des bancs installés face à la mer permettent de reprendre des forces avant la descente. La côte est aménagée et permet de profiter du littoral à pied sans trop d’effort. Glaciers – retrouve nos bonnes adresses à la fin du City Guide – et autres bars y sont installés, parfait pour se détendre avant le retour sur le bateau à 16h30. Une île beaucoup plus grande que les deux autres qui doit certainement cacher encore bien des secrets mais il a fallu faire des choix malgré la large plage horaire.

La vue depuis les hauteur de l'île de Lopud

La vue depuis les hauteur de l’île de Lopud

Balade sur le front de mer

Balade sur le front de mer

La croix en ruine de la petite chapelle

La croix en ruine de la petite chapelle

L'entrée de la petite chapelle en ruine sur les hauteurs de l'île

L’entrée de la petite chapelle en ruine sur les hauteurs de l’île

La petite chapelle en ruine sur les hauteurs de l'île

La petite chapelle en ruine sur les hauteurs de l’île

Panorama montagneux de l'île de Lopud

Panorama montagneux de l’île de Lopud

Retour à Dubrovnik sur le pont du bateau et au soleil, pour une arrivée dans le port de la ville à 17h40 et un timing plus que serré pour récupérer nos valises et aller à l’aéroport. A 18h15, nous quittions la ville croate et à 18h40 nous étions à l’aéroport. On a pas chômé et cette dernière journée aura fini de puiser dans nos batteries !

 


 

NOS BONNES ADRESSES POUR MANGER/BOIRE À DUBROVNIK

La grande terrasse sur le port de plaisance de Dubrovnik

La grande terrasse sur le port de plaisance de Dubrovnik

Amoret €€
Ce restaurant familial est situé sous des arcades au fond de la place abritant le Palais du recteur et diverses églises. La carte propose un large choix de plats mais notre choix s’est porté sur des spécialités locales : la pasticada, du bœuf mijoté au vin, pruneaux et épices accompagné de gnocchis et le brodetto, un ragoût de poisson servi avec de la polenta, deux plates typiques de la cuisine dalmate. Succulent mais les prix sont un peu élevés !
Ul. od Pustijerne 2, 20000, Dubrovnik

Congo Bar
Idéalement situé sur la rue principale Placa, il est en endroit idéal pour boire un verre en terrasse, si tu en trouves une ! Il est pris d’assaut en fin de journée… côté prix, ce sont les mêmes qu’à Paris.
Stradun, 20000, Dubrovnik

Mlinar
Impossible de louper cette boulangerie située sur la Placa avec son logo jaune/bleu sur la devanture. Notre choix s’est porté sur LA TUERIE du coin : le Burek au fromage, une sorte de tourte croustillante caractéristique de la cuisine serbo-croate. Pour le format 250 g il te faudra compter 22 KN l’unité et 15 KN pour un format 150 g. Pour varier les plaisirs, tu pourras goûter des bureks à toutes les sauces : fromage, viande, fromage/épinards, pommes de terre ou même pommes pour un plaisir sucré. Notre préférence va à la version classique au fromage mais c’est franchement excellent quelque soit le goût.
Stradun 28, 20000, Dubrovnik

Konoba Famoz €€
Ce restaurant est situé sur la rue Prijeko qui concentre la plupart des restaurants proches des remparts. La carte te propose essentiellement des produits locaux et de la mer. Notre choix s’est porté sur une planche de charcuterie/fromage de producteurs locaux, puis un risotto noir à la seiche, une recette typique du coin, et un vrai régal ! Les prix vont avec la proposition… élevés !
Prijeko ul. 16, 20000, Dubrovnik

Café Festival
Petit café situé sur Stradun, idéal pour boire un très bon café le matin afin de te perdre dans les ruelles de Dubrovnik.
Placa ul. 28, 20000, Dubrovnik

Caffe Bar Sv. Petar
Petit café situé directement sur les remparts de Dubrovnik, qui te permettra de faire une halte à mi-parcours. La terrasse surplombe les remparts et la vue est juste dingue sur la mer adriatique. De plus les prix sont très corrects pour peu que l’emplacement soit aussi beau !
Dubrovnik

Konoba 777
Petit restaurant dans une ruelle perpendiculaire à la rue principale Placa. Ici on sert surtout des plats type snacking, avec un accompagnement sommaire type frites ou salade. Pas de la grande cuisine mais un personnel sympa, et l’occasion de goûter des ćevapčići , des petits rouleaux de viande hachée grillés typiques de la cuisine serbe, plus que croate d’ailleurs.
Garište ul. 2, 20000, Dubrovnik

Buza Bar
Ce petit bar est accessible depuis les remparts, depuis une porte un peu dérobée, et offre une vue sur la mer, idéale pour admirer le coucher de soleil. Attention le bar prend seulement du cash pour les consommations ! Beaucoup de monde le soir pour admirer le coucher de soleil en buvant un verre, organise-toi si tu veux avoir une place du coup !
Crijevićeva ul. 9, 20000, Dubrovnik

Cogito Coffee Shop
Petit coffee shop sous des arcades, tenu d’une main de maître par une gérante très très sympa, servant d’excellentes boissons chaudes, cafés, matcha latte, thé glace maison, etc. Une adresse toute mignonne à tester absolument !
Ul. od Pustijerne 1, 20000, Dubrovnik

Bistro Revelin
Ce petit restaurant / bar est situé directement sur le front du port de plaisance. L’idéal donc pour déjeuner ou boire un verre tout en profitant du bord de mer et de la vue sur l’activité maritime.
20000, Dubrovnik

Sladoledarna Dubrovnik
Glacier situé sur la rue principale Stradun, donc tu ne pourras pas la louper. A 14KN la boule, tu aurais tort de te priver, surtout que le choix de parfums est grand et que les glaces sont très bonnes !
Stradun 17, 20000, Dubrovnik

Slastičarnica Palma
Si tu veux manger une bonne glace à Lopud, rends-toi en terrasse sur le port chez ce glacier, beaucoup de choix de coupes et de parfums et des prix très raisonnables. Sur place ou à emporter !
Lopud, Croatie

Cartographie © Lepoint2départ

 


 

OÙ DORMIR À DUBROVNIK ?

Les toits de la vieille ville de Dubrovnik

Les toits de la vieille ville de Dubrovnik

Pour notre séjour à Dubrovnik, nous avons opté pour un logement en plein cœur des remparts. L’idée était d’être proche de tous les centres d’intérêt de la ville et de pouvoir tout faire à pied pour maximiser notre temps. Notre choix s’est porté sur le Irundo Dubrovnik après une brève recherche via Booking.com. Il ne s’agit pas d’un hôtel mais plus d’un Airbnb en réalité, où le ménage est fait avant ton arrivée et le Check-in automatisé pour que tu puisses récupérer ta carte d’accès directement sur ta porte et que tu puisses vaquer à tes occupations librement. L’hébergement est situé à quelques mètres seulement du port de plaisance et près de Stradun, la rue principale de Dubrovnik. La chambre est de taille moyenne mais très propre et fonctionnelle. La salle de bains est parfaite pour 2 personnes et offre tous les équipements de base. Un petit bémol pour l’eau chaude qui est venue à manquer après une seule douche… pas très agréable quand le temps n’est pas au beau fixe ! A part ça le Check-out s’est fait aussi facilement que l’entrée, en laissant la carte directement dans la chambre. Niveau rapport qualité/prix c’est plutôt satisfaisant, Dubrovnik étant une ville assez chère pour se loger, il t’en coûtera près de 200 € pour 2 nuits sur place. Réserve via Booking.com et obtiens -15 € sur ta première réservation !

 

 


BILAN DU SÉJOUR À DUBROVNIK

En 3 jours, nous avons eu largement le temps de faire le tour de Dubrovnik. La ville ne concentre pas énormément de choses à faire ou à voir et toutes les visites se sont plutôt rapidement. Ici, tu auras surtout des églises à visiter et des ruelles à explorer. Le reste de ton temps tu pourras le mettre au profit des visites des îles alentour. C’est génial de pouvoir allier le côté terre et le côté mer aussi facilement. En plus, à quelques centaines de mètres de la ville, tu as la plage de Bagne Beach aménagée, pour un accès plus simple à la mer adriatique et pouvoir lézarder au soleil de longues heures si tu le souhaites. Dubrovnik a un charme fou, entre ses ruelles maculées de blanc et ses toits oranges en tuiles françaises. Ayant été reconstruite quasi entièrement après la guerre, la ville croate offre un visage singulier et démontre avec force qu’elle a su traverser le temps et chaque fois renaître de ses cendres. Accolée à la côte, elle incarne ce que la côte dalmate a à offrir de plus beau, et nous sommes heureux d’avoir pu découvrir la perle des Balkans, prise d’assaut par le tourisme de masse, et encore dans une moindre proportion avec ce que ça semble être en été. Dépêche-toi de découvrir Dubrovnik avant qu’elle ne soit impraticable, tu ne le regretteras pas !

 

 

Tu as aimé cette destination et tu veux la partager ?
Épingle cet article sur Pinterest et retrouve-nous ici sur Pinterest.com/lepoint2depart

Survole l’image pour l’épingler

Tu devrais aussi lire

2 commentaires

nos coeurs voyageurs 10 juin 2019 - 21 h 22 min

Coucou les garçons, J’ai eu beaucoup de plaisir à lire votre article. J’avais passé une semaine en Croatie il y a maintenant une dizaine d’années et Dubrovnik reste un vrai coup de cœur. Vos photos viennent confirmer qu’une seule journée est bien trop court pour apprécier pleinement ce joyau des Balkans !

Répondre
Lepoint2départ 10 juin 2019 - 21 h 56 min

Merci beaucoup, ça fait vraiment plaisir à lire !! On a adoré découvrir Dubrovnik et ses environs, effectivement Dubrovnik seule en une journée ça peut aller, mais dès qu’on veut s’éloigner un peu et faire les îles notamment il faut prévoir 2-3 jours supplémentaires 🙂 Nicolas & Julien

Répondre

Laisse un commentaire

 

Lepoint2départ utilise des cookies pour vous garantir la plus jolie des expériences sur le site. Si vous souhaitez continuer à naviguer sur ce blog, vous acceptez l'utilisation des cookies. Accepter En savoir plus