DUBLIN | Découvre la capitale irlandaise

par Lepoint2départ

Le temps d’un week-end en amoureux, direction la capitale irlandaise, la bien-nommée Dublin, pour découvrir les charmes d’une ville aux multiples visages. Entre pintes de bière et bâtiments historiques, avec une pincée d’espace verts, découverte en 3 jours d’une ville qui va te séduire !

Nicolas & Julien

BON A SAVOIR AVANT LE DÉPART À DUBLIN

quand partir ? — Comme tous les pays du Nord, le climat n’est pas idéal toute l’année ! Attention donc à y partir lorsque les précipitations sont moindres et que les beaux jours sont majoritaires. D’avril à septembre, le temps est moyen à favorable, en fonction des années. L’idéal est de t’y rendre entre juin et août si tu veux optimiser tes chances d’avoir du soleil. En avril, nous avions un temps plutôt correct pour le coup, mais c’était sûrement un coup de chance… attention avant de réserver !

compagnie aérienne — Habitués de la compagnie française Transavia, c’est à nouveau avec celle-ci que nous nous sommes rendus à Dublin. Il faut compter à peine 2h pour t’y rendre, de quoi profiter d’un week-end au vert à quelques heures de Paris. Les vols vers Dublin sont directs et très nombreux. Tu n’auras donc pas de mal à trouver un billet à bon prix. Tu peux utiliser le comparateur de vols Skyscanner pour cela.

comment rejoindre le centre-ville ? — L’aéroport de Dublin n’est pas très proche du centre-ville… il te faudra donc prendre soit une navette qui t’emmènera directement dans le centre de Dublin, soit prendre un taxi – moyen de transport le plus onéreux – pour rejoindre ton point de chute. Pour les bus, nous te conseillons ceux de la compagnie Airlink (7 € adulte / 3 € enfant) pour rejoindre Dublin rapidement pour pas cher ; ou bien ceux de la compagnie Aircoach (10 € adulte / 1,50 € enfant) pour rejoindre Dublin en 30 minutes environ ; ou bien encore les bus jaune et bleu de la ville à 2 étages (2,20 € adulte / 1 € enfant) mais nécessitant une bonne heure pour rejoindre le centre à cause des nombreux arrêts. Tous ces transports te permettront de rejoindre les axes principaux de Dublin : Temple Bar, O’Connell Street, Heuston Station ou encore Grafton Street.

langue — L’anglais est la principale langue parlée, avec l’irlandais qui arrive en second. Tu ne devrais donc pas avoir de mal pour te faire comprendre si tu parles anglais.

monnaie — Si tu es membre de l’Union Européenne, tu n’auras rien à faire. Si tu viens d’un pays hors Union Européenne, il te faudra alors changer ta monnaie pour obtenir des euros. Des bureaux de change sont présents à l’aéroport et dans les artères principales de la ville.

décalage horaire — Toute l’année, le décalage horaire avec la France est identique : -1 h.

Empreinte carbone 0,772 t CO2 (vol A/R – Paris <-> Dublin – 2 personnes – classe économique).

 


 

LES INCONTOURNABLES DE DUBLIN

Cartographie © Lepoint2départ

Plan de situation pour mieux te repérer : (A) Temple Bar —  (B) Grafton Street — (C) Trinity College —  (D) Dublin Castle —  (E) Ha’Penny Bridge —  (F) St Stephen’s Green —  (G) Spire de Dublin —  (H) The Old Jameson Distillery — (I) Guinness Storehouse.

 

TEMPLE BAR
COUP DE ♥

Les rues colorées de Temple Bar

Les rues colorées de Temple Bar

Ce quartier constitué de dizaines de ruelles pavées porte vraiment bien son nom. Il regroupe énormément de bars, pubs irlandais et restaurants en tout genre. Il est littéralement bondé le soir avec les bars qui débordent dans la rue, les restaurants qui se voient pris d’assaut et pour lesquels il y a toujours de l’attente, sans parler du bruit de tout ce ramdam. Imagine des centaines d’irlandais réunis autour de pintes de bières ou de touristes moins aguerris qui tentent de suivre la cadence ? Tu vois le tableau ! Temple Bar a vraiment deux visages. En journée ce sont davantage les galeries d’art et l’es concept stores qui se détachent. Le soir la frénésie envahit les rues et le quartier prend une toute autre dimension. Néanmoins il est hyper agréable de se mêler à la foule et de vivre à l’heure irlandaise. Entre pubs du coin et autres restaurants typiques, il y a vraiment moyen de passer une soirée des plus dépaysantes. Certains bars proposent même une Happy Hour de folie, de quoi te retourner la tête jusqu’au bout de la nuit. Nous avions opté pour un hôtel dans le quartier histoire d’être au cœur de la ville. Bien que calme en apparence, l’hôtel s’est mis en mode clubbing le soir venu et a donc participé à la frénésie ambiante. Ce fut drôle finalement de nous retrouver dans une fête géante avec un quartier qui change vraiment de niveau à mesure que les heures passent. C’est également à Temple Bar que tu trouveras le meilleur rapport qualité/prix pour les boissons et la restauration. Alors n’hésite pas à y passer une soirée entière, il y a de quoi faire ! Certains restaurants proposent même des concerts en live, c’est te dire si le dépaysement est total.

La bière, l'une des spécialités locales

La bière, l’une des spécialités locales

 

GRAFTON STREET

La rue commerçante de Grafton Street

La rue commerçante de Grafton Street

C’est certainement l’un des quartiers les plus animés de Dublin. Ici tu trouveras un large choix de boutiques, bars, restaurants, pubs irlandais, musées, … Énormément de petites ruelles partent de cette artère et tu trouveras forcément sur place une foule intense et bruyante. C’est un peu le cœur commercial de la ville et donc forcément c’est animé. C’est aussi dans ce quartier que tu trouveras le célèbre Trinity College, où tu pourras visiter l’exceptionnelle Old Library, ou te rendre dans le St Stephen’s Green, véritable poumon vert de la ville. C’est aussi le parc le plus apprécié de la ville et nous t’en parlons plus bas. Grafton Street est à Dublin ce que les Champs-Elysées sont à Paris. Un passage incontournable pour prendre le pouls de la ville. Non loin de là, tu auras les jolies rues de Cope Street ou encore Mary Street, sur laquelle tu trouveras The Church, un restaurant gastronomique installé dans une ancienne église, la boutique de jouets Banba Toymaster reconnaissable par sa façade rouge/jaune et installée sur l’artère depuis 1945, ou encore la boucherie F.X. Buckley misant sur les viandes d’excellence. Un quartier immense concentrant la vie dublinoise et de nombreux commerces en somme, pour de longues balades dans la ville.

Vitrine de la boucherie F.X. Buckley

Vitrine de la boucherie F.X. Buckley

Boutique de jouets Banba Toymaster

Boutique de jouets Banba Toymaster

 

TRINITY COLLEGE/OLD LIBRARY
COUP DE ♥

Allée principale de la grande salle de la Old Library

Allée principale de la grande salle de la Old Library

A l’écart de la foule, tu pourras pénétrer dans l’enceinte du célèbre Trinity College, la plus prestigieuse université géorgienne et victorienne d’Irlande. Entre ses bâtiments majestueux, ses pelouses vertes soignées, ses sculptures d’art et sa Old Library, le site a tout pour plaire. C’est vraiment la visite de cette dernière qui nous a totalement séduit. Sa plus grande pièce – la Long Room – longue de 65 m, renferme quelques 200 000 des plus anciens livres de la bibliothèque. Il y en a du sol au plafond, c’est juste impressionnant. Hélas les photos sur trépied y sont totalement interdites, nous aurions bien immortalisés l’instant au milieu de tous ces livres millénaires. Tu pourras également y découvrir le Book of Kells, un splendide évangéliaire datant de l’an 800, très bien conservé et protégé pour prévenir des risques liés aux visiteurs. Un peu plus loin c’est un rare exemplaire de la proclamation de la république irlandaise que tu pourras admirer et une harpe ancestrale, objet d’art très rare et parfaitement conservé. Tu l’auras compris la Old Library recèle de trésors et vaut vraiment le détour. La visite est bien sûr balisée et tu ne pourras pas t’y balader librement, mais les pièces ouvertes aux touristes sont déjà majestueuses et très intéressantes.

Des livres du sol au plafond

Des livres du sol au plafond

Le Book of Kells, datant de l’an 800

Le Book of Kells, datant de l’an 800

Des livres rangés méticuleusement

Des livres rangés méticuleusement

Une bibliothèque unique et vraiment à voir

Une bibliothèque unique et vraiment à voir

Le parc du Trinity College

Le parc du Trinity College

La cour principale du Trinity College

La cour principale du Trinity College

INFORMATIONS PRATIQUES

* Tarifs adulte / étudiant / famille : 11 / 9,50 / 22 €
* Horaires : 8h30-17h lun-sam ; 9h30-17h dim
* Tickets coupe-file en ligne pour gagner du temps et éviter la queue

 

DUBLIN CASTLE

La cour extérieure du Dublin Castle

La cour extérieure du Dublin Castle

De l’extérieur, le Dublin Castle ressemble davantage à un palais qu’à une forteresse médiévale. Il est néanmoins l’un des symboles les plus évidents de la puissance irlandaise et est aujourd’hui utilisé dans le cadre de cérémonies et réceptions officielles. Le seul moyen d’en visiter certaines ailes est de prendre une visite guidée, pour découvrir entre autre la salle du trône ainsi que les appartements officiels. Nous nous sommes contentés d’en faire un tour sommaire à l’extérieur et de constater la grandeur du bâtiment. Que ce soient les recommandations données par les guides ou même les indications sur place, rien ne semblait vraiment transcendant à voir, donc nous avons passés notre tour sur cette visite. Autour du bâtiment, tu pourras admirer la très jolie Record Tower, seule tour médiévale de Dublin qui plus est en parfait état, La Chapelle royale d’inspiration victorienne, et profiter de l’immense cour supérieure du château où les drapeaux des pays de l’Union européenne sont présentés sur des pylônes métalliques.

La Record Tower, seule tour médiévale de Dublin

La Record Tower, seule tour médiévale de Dublin

INFORMATIONS PRATIQUES

* Tarif visite guidée adulte / enfant : 10 / 4 €
* Tarif visite autonome adulte / enfant : 7 / 3 €
* Horaires : 9h45-17h45, dernière entrée 17h15
* Transports : tous les bus du centre-ville

 

SÉLECTION D’ÉGLISES À VOIR

Christ Church Cathedral

Christ Church Cathedral

Il y a énormément d’églises dans toute la ville de Dublin, les croyances religieuses locales étant majoritairement catholiques. Il serait difficile de toutes les citer mais parmi les plus connues tu as celle de Christ Church Cathedral. C’est l’un des monuments historiques les plus emblématiques de la ville et certainement la plus photogénique des trois cathédrales qu’elle abrite. Tu as notamment son arche centrale extérieure qui se révèle être un spot très agréable pour une photo. La cathédrale se visite bien sûr et une curiosité est à voir dans la crypte : un chat et un rat momifiés, retrouvés coincés dans un orgue ! L’église se trouve juste à côté du musée médiéval et viking de Dublinia, que nous avons volontairement évité… dans le même secteur tu as St Audoen’s Church, la plus ancienne église de la ville. Plus au sud, tu trouveras la cathédrale St Patrick’s Cathedral, la plus importante église en dehors des murs. Enfin, toujours dans le secteur, l’église Saint-Augustin et Saint-Jean, plus connue sous le nom John’s Lane, est une grande église catholique romaine située sur Thomas Street et valant le détour pour son autel majestueux. Sur la trace des églises, c’est toute l’histoire médiévale et viking que tu revivras par la même occasion, avec des monuments qui ont plus ou moins bien traversés l’épreuve du temps au fil des transformations de la ville. Les principales sont regroupées dans le même secteur, de quoi faire une balade pour les découvrir.

 

HA’PENNY BRIDGE

Ha’Penny Bridge

Ha’Penny Bridge

C’est le pont le plus célèbre de Dublin et certainement celui qui a l’histoire la plus loquace. Nous avons été attirés par les nombreux cadenas accrochés à ses extrémités, nous rappelant forcément le non moins célèbre Pont des Arts à Paris. L’histoire de ce pont est plutôt drôle. Érigé pour que les habitants puissent traverser les deux rives, un droit de péage avait alors été mis en place le temps de rembourser le montant de sa construction. Il en coûtait alors un « half-penny », d’où le nom du pont, pour le traverser. Bien sûr aujourd’hui sa traversée est totalement gratuite et il est devenu le berceau des amoureux qui viennent en nombre sceller symboliquement leur amour via un cadenas accroché sur le pont, ou des amis venants se trouver leur amitié avec le même rituel. Une jolie histoire pour un petit pont blanc qui l’est tout autant.

 

ST STEPHEN’S GREEN
COUP DE ♥

Le poumon vert de Dublin

Le poumon vert de Dublin

C’est le poumon vert de la ville et l’espace préféré des locaux pour se ressourcer. Les gens de bureaux viennent y manger un sandwich, les amoureux se bécotent dans un cadre bucolique, les enfants jouent sur les pelouses ou donnent à manger aux nombreux canards qui y ont élu domicile. L’entrée principale du parc ressemble à l’Arc de Titus à Rome et est en fait un symbole hommage aux disparus de la guerre. A l’intérieur du parc parfaitement entretenu, tu pourras découvrir différentes statues de figures irlandaises célèbres ainsi qu’un vieux kiosque à musique. Le lac, enfin, est l’objet de toutes les attentions pour profiter d’un cadre bucolique à souhait en plein cœur de la ville. Les Dublinois s’y pressent massivement en journée pour prendre un bol d’air pur. A noter que tous les parcs publics sont fermés la nuit en Irlande.

 

SPIRE DE DUBLIN
INSOLITE

Une oeuvre d'art plutôt atypique !

Une oeuvre d’art plutôt atypique !

Impossible de manquer le Spire de Dublin dans le paysage ! Les parisiens ont leur Tour Eiffel, les dublinois ont cette drôle de sculpture, composée de huit tubes en acier pointés vers le haut. L’extrémité culmine à 121 mètres et est éclairée le soir venu. Une sculpture atypique, pas vraiment esthétique dans un environnement plutôt d’époque. Commandée lors de la rénovation d’O’Connell Street, la plus large avenue de Dublin, la sculpture est un symbole du modernisme souhaité pour le quartier. Elle figure à l’emplacement d’une ancienne colonne commémorative détruite pendant la guerre britannique. Quand l’ancien et le nouveau se rencontrent cela donne parfois des choses atypiques… et pas toujours de très bon goût ! Enfin, c’est l’occasion de faire une photo à sa base et de pointer le regard vers le ciel. Juste à côté tu pourras pénétrer dans l’enceinte de la néoclassique Poste centrale de Dublin, qui semble avoir traversé les époques en gardant le charme de l’ancien. Tu pourras y poster tes courriers et cartes postales, et découvrir l’univers d’un bureau de poste d’époque, avec de magnifiques guichets avec le charme de l’ancien. Rien que la façade principale vaut le coup d’œil, sans parler de ses colonnes qui portent encore la trace de balles reçues lors des guerres passées. C’est à peu près tout ce qu’il y a à voir dans ce coin de Dublin !

 

THE OLD JAMESON DISTILLERY

La devanture de la Old Jameson Distillery

La devanture de la Old Jameson Distillery

C’est la principale attraction touristique du quartier de Smithfield… et pourtant nous avons été très déçus ! La visite n’a rien d’authentique et est en fait une reconstitution d’une distillerie et absolument pas la distillerie utilisée pour la création du célèbre whisky. Du coup tu passes de salle en salle avec des explications plus ou moins intéressantes sur la confection de l’eau-de-vie, dans des décors artificiels. Une déception qui sera à peine effacée par la dégustation finale de 3 variantes de whisky plus ou moins forts, ainsi qu’un cocktail à base de whisky, boissons comprises dans la visite bien sûr. Nous aurions préféré pénétrer dans la vraie distillerie Jameson et voir le processus en live. Si on te dit qu’en plus du caractère artificiel du musée, celui-ci a été créé dans une partie de l’ancienne distillerie… cela enlève toute la magie de ce site touristique que nous ne recommandons guère ! Il vaut mieux te concentrer sur la Guinness Storehouse bien plus authentique, intéressante et selon nous à faire lors d’un passage à Dublin.

Dégustation de whisky en fin de visite

Dégustation de whisky en fin de visite

INFORMATIONS PRATIQUES

* Tarifs adulte / enfant : 18 / 9 €
* Horaires : 10h-17h lun-sam ; 10h30-17h dim
* Métro : Smithflied

 

GUINNESS STOREHOUSE
COUP DE ♥

Les anciennes voies ferrées de la Guinness Storehouse

Les anciennes voies ferrées de la Guinness Storehouse

La Guinness est un peu l’emblème de Dublin et son breuvage le plus connu à travers le monde. Quelle expérience hyper intéressante de pouvoir partir sur ses traces et de découvrir comment elle est fabriquée, tout en dégustant une pinte bien fraîche depuis le Gravity Bar, un bar rooftop offrant une vue à 360• sur la ville, en fin de visite. Nous avons vraiment adoré ce musée, qui vaut le coup malgré son prix un peu élevé. Installé dans les premiers entrepôts ayant servis à la fabrication de la bière, la marque a vu les choses en grand en offrant aux visiteurs un parcours ludique réparti sur 7 étages. Ce musée d’auto-promotion a tout du gigantesque et les moyens déployés sont énormes pour nous en mettre plein les yeux. La visite débute avec l’histoire de la marque Guinness avant de se poursuivre autour des 4 éléments de base qui constituent la recette : l’eau, l’orge, le houblon et la levure. Ainsi d’étage en étage nous en apprenons davantage sur le processus de fabrication de la bière et sa recette bien gardée donnant ce breuvage foncé et amer en fin de chaîne. Un étage est même consacré au brassage où tu pourras apprendre à servir une pinte parfaite, avant de la déguster bien sûr. Enfin, une aile est consacrée à l’histoire d’Arthur Guinness, le fondateur de la brasserie et te permettra de revivre le fil de son histoire, de l’acquisition en 1759 d’une petite brasserie délabrée pour une bouchée de pain, jusqu’à la signature des droits de propriété pour 9000 ans ! D’ailleurs ce document précieux est exposé dans le musée, de quoi repartir avec un souvenir original de la plus célèbre brasserie d’Irlande ! Franchement le musée est super et propose une expérience vraiment bien pensée, complète et honnête par rapport au prix du ticket d’entrée, qui comprend donc une pinte servie en fin de visite. Guinness a fait très fort, et on peut dire que l’opération séduction fonctionne bien.

Les cuves à bière de Guinness

Les cuves à bière de Guinness

Un musée hyper bien pensé

Un musée hyper bien pensé

Les bouteilles Guinness de la plus ancienne à la plus récente

Les bouteilles Guinness de la plus ancienne à la plus récente

Mise en scène de la fabrication de la bière

Mise en scène de la fabrication de la bière

Fûts à bière Guinness

Fûts à bière Guinness

L'histoire de la Guinness

L’histoire de la Guinness

L'extérieur de la Guinness Storehouse

L’extérieur de la Guinness Storehouse

INFORMATIONS PRATIQUES

* Tarifs adulte / enfant : 18 / 16,50 €
* Horaires : 9h30-17h sept-juin ; 9h30-18h juil et août
* Métro : St James’s

 


 

NOS BONNES ADRESSES POUR MANGER/BOIRE À DUBLIN

Tu peux aussi retrouver toutes nos bonnes adresses pour manger/boire à Prague sur notre carte Mapstr.

Cartographie © Lepoint2départ

O’Neills Pub & Kitchen €
Cantine typique irlandaise, avec un large choix de plats et de bières locales.
2 Suffolk St, Dublin

Gourmet Burger Kitchen
L’une des nombreuses adresses pour manger un burger à Dublin, avec un choix assez impressionnant (plusieurs adresses à Dublin).
5 South Anne Street, Dublin

Crowbar €€
Une jolie adresse pour boire un cocktail dans une ambiance lounge mais les prix sont excessifs.
2 Temple Ln S, Temple Bar, Dublin

Wuff €
Restaurant très mignon avec une petite terrasse extérieure, excellent pour manger des œufs Bénédicte.
23 Benburb St, Dublin

Gino’s Gelato (marchand de glace)
Situé en plein centre, ce glacier offre un large choix de parfums (plusieurs adresses à Dublin).
90 South Great George’s Street, Dublin

 


 

OÙ DORMIR À DUBLIN ?

Notre chambre à l'hôtel The Morgan

Notre chambre à l’hôtel The Morgan

Tu le constateras rapidement en préparant ton week-end à Dublin, les hébergements sur place sont très chers. Nous avons opté pour l’hôtel The Morgan situé en plein sur Fleet Streetdans le quartier frénétique de Temple Bar. Nous étions au cœur du quartier animé de la ville, pratique le soir pour sortir boire un verre et manger un bout, tout en flânant à pied dans le quartier. L’hôtel en lui-même est plutôt confortable, la literie de qualité, les prestations correctes. Le seul bémol est la partie clubbing le soir venu où l’hôtel pousse un peu trop le volume de la musique dans le bar attenant. Le son est tellement fort que cela résonne dans les étages, pas forcément agréable pour trouver le sommeil. Toujours est-il que l’hôtel offre un bon rapport qualité-prix, raison pour laquelle nous l’avons choisi. Réserve-le via Booking et bénéficie de 15 € de réduction.

 


BILAN DU SÉJOUR À DUBLIN

Après 3 jours de découverte, nous avions déjà fait un bon tour de Dublin, tout en ayant le temps de visiter musée, brasserie et distillerie. La ville est vraiment cosmopolite et arbore différents visages en fonction des quartiers. Seule petite déception pour les falaises de Moher qu’on nous montre tant en photo d’illustration pour Dublin, et qui ressemblent à celles d’Etretat en France… elles ne sont absolument pas à Dublin même ! Ayant été sur place sans faire de recherches préalables, ce fut notre seule déception de ne pouvoir y aller facilement ! Des excursions y sont proposées bien sûr, mais il faut compter une journée entière entre le transport aller/retour et la visite du site, qui est situé bien plus au nord de l’Irlande. Sinon mention spéciale pour la Guinness Storehouse qui propose une visite hyper intéressante pour comprendre le brassage de la bière, sans parler de la pinte dégustée à la source, depuis un bar aérien avec une vue à 360• sur Dublin ! Certainement ce que nous avons préféré sur place, et un incontournable pour bien t’imprégner de Dublin.

 

 

Tu as aimé cette destination et tu veux la partager ?
Épingle cet article sur Pinterest et retrouve-nous ici sur Pinterest.com/lepoint2depart

Survole l’image pour l’épingler

Tu devrais aussi lire

2 commentaires

Justine 9 mars 2019 - 22 h 11 min

On compte y passé lors de notre tour d’Europe 😀

Répondre
Lepoint2départ 10 mars 2019 - 8 h 55 min

C’est vraiment une jolie ville, qui se fait aisément à pieds. Profitez bien 🙂

Répondre

Laisse un commentaire

 

Lepoint2départ utilise des cookies pour vous garantir la plus jolie des expériences sur le site. Si vous souhaitez continuer à naviguer sur ce blog, vous acceptez l'utilisation des cookies. Accepter En savoir plus