Juillet 2015

Nous n’avions pas de destination précise pour les vacances de l’été 2015. Nos seules exigences : du soleil, une plage de sable fin et du calme. Après quelques recherches sur Internet et avoir fait le tour des agences de voyages organisés, nous avons découvert une destination assez méconnue : le Cap-Vert. C’est vraiment le décor digne d’une carte postale qui nous a convaincu et l’expérience s’est révélée être exactement celle attendue. Entre plage de sable blanc, cocktails à volonté et mer cristalline, tu vas découvrir un eldorado de tranquillité assez peu touristique… pour l’heure ! Le Cap-Vert n’est pas forcément la destination la plus connue et la plus répandue des touristes français. Et pourtant l’île est bien connue à travers le monde, notamment grâce à sa regrettée ambassadrice Cesaria Evora, célèbre chanteuse cap-verdienne qui a énormément contribué à la renommée de son île. Notre choix s’est porté sur l’île de Boa Vista, plus grande et moins touristique que la plus connue Sal. Si tu cherches un havre de paix pour te ressourcer, cette île sera parfaite. Si en plus tu veux passer tes journées à siroter des cocktails à volonté allongé au bord de la piscine, ou mieux sur une plage de sable blanc, alors tu as trouvé la destination de tes prochaines vacances ! Par contre une semaine c’est suffisant ! Car, comme tu vas pouvoir le constater en lisant notre carnet de voyage, il n’y a pas grand chose à faire une fois sur l’île !

Bon à savoir
avant le départ

  • QUAND PARTIR ? C’est simple, le climat est idéal quasiment toute l’année ! Entre août et octobre, il peut y avoir un poil plus de pluie, mais Boa Vista est une destination recommandée toute l’année.
  • COMPAGNIE AÉRIENNE / DURÉE DE VOL ? Nous sommes passés par Promovacances pour réserver un séjour vols / transferts / hôtel tout compris. L’avion affrété pour l’occasion était un charter de la compagnie Europe Airpost, et autant te dire que l’avion faisait un peu flipper ! Le vol fut direct, il aura fallu compter environ 6 heures de vol entre Paris et le Cap-Vert. Depuis 2015, la compagnie low cost Transavia proposait des liaisons directes entre Paris Orly et Boa Vista mais la liaison a été récemment supprimée ; seule une liaison entre l’aéroport d’Amsterdam et l’île voisine de Sal existe encore à ce jour. Tu peux utiliser le comparateur de vols Skyscanner pour trouver un billet au meilleur prix.
  • COMMENT QUITTER L’AÉROPORT ? Les complexes hôteliers mettent en général à disposition une navette directement à la sortie de l’aéroport pour rejoindre leur établissement et ici il te faudra compter 20 à 30 minutes suivant le complexe retenu pour le rejoindre.
  • QUELLE LANGUE ? Il te faudra parler portugais (langue officielle) si tu veux être à l’aise avec les locaux, ou avoir quelques notions de créoles (langue nationale). Sinon l’anglais marche aussi très bien, surtout si tu loges dans un complexe fait pour les touristes qui viennent d’un peu partout !
  • QUELLE MONNAIE ? La monnaie locale est l’escudo cap-verdien (CVE). En octobre 2018, 1 € = 110,270 CVE. Un bureau de change est ouvert 24h/24 à l’aéroport international de Sal. Certains hôtels peuvent même te faire du change. Attention cependant, tous les distributeurs automatiques n’acceptent pas les cartes internationales, et il faut parfois retirer de l’argent aux guichets des banques. Si tu loges dans un resort, tu pourras normalement régler sans problème par carte; mais prends tes précaution si tu sors faire du shopping en dehors des complexes.
  • SPOT POUR LA PLONGÉE ? Déception car les eaux sont certes magnifiques mais troubles, si bien qu’on ne voit absolument rien des fonds, pas même en snorkeling au bord des plages. Il faudra te contenter de nager avec les requins et de te mouvoir dans une carte postale !
  • DÉCALAGE HORAIRE ? Par rapport à la France : -3 h l’été, -2 h l’hiver.

Formalités / visas / santé

  • Pour te rendre au Cap-Vert, tu dois posséder un passeport valide au moins 6 mois après la fin de ton séjour et un visa. Il s’achète auprès du consulat. Compte 45 € pour un visa à entrée simple de 30 jours. 3 à 5 jours de délai pour l’obtention. Il est parfois possible d’obtenir un visa à l’arrivée. L’obtention du visa avant le départ reste fortement conseillée pour éviter les déconvenues… Les ressortissants de l’Union européenne devaient être exemptés de visa pour des courts séjours (30 jours maximum), mais cette exemption a été repoussée à 2019.
  • Pas de vaccins spécifiques pour cette destination, sauf si tu as déjà séjourné ou même transité par Dakar : certificat de vaccination contre la fièvre jaune obligatoire.

Où dormir
sur l'île de Boa Vista ?

Riu Karamboa, un resort 5* au Cap-Vert

Tu l’auras compris, tu es sur une île, et sur une île assez déserte. Notre choix s’est porté sur le Riu Karamboa, un resort 5 étoiles hyper confortable, moderne, et bien ancré dans le paysage avec ses nombreux palmiers et espaces verts. Sans parler de la piscine absolument magnifique, avec ses mosaïques bleues et vertes, s’inscrivant parfaitement dans le paysage. L’hôtel est situé à une trentaine de minutes de l’aéroport et une navette te prend en charge directement à ton arrivée. Le personnel d’accueil s’occupe de toutes les formalités avant de te conduire à ta chambre, bagages inclus. Nous avons opté pour une formule All inclusive, de quoi profiter à fond de toutes les prestations de l’hôtel et avoir accès aux buffets et cocktails à volonté dans tous les bars du complexe. La chambre, spacieuse, offre elle aussi tout le confort nécessaire et les équipements de base pour passer un séjour dans les meilleures conditions. Petit bémol pour la décoration de la chambre un peu vieillotte… La literie est vraiment confortable et le séjour a été du coup plus que reposant. Mais rapidement, tu l’auras compris, c’est vers la piscine que nous nous sommes dirigés et surtout le bar aquatique de celle-ci pour siroter le premier cocktail d’une longue série (on a dit séjour détente). Au programme tous les cocktails classiques, du mojito à la caïpirinha, en passant par des cocktails du jour confectionnés avec les alcools locaux. Le personnel fut vraiment adorable et de jour en jour nous appellera par nos prénoms. Tu le sens le squattage du bar ? Il fut vraiment agréable de ne se poser aucune question et de faire le vide à fond. Concernant les buffets, autre attraction quotidienne, pas grand chose à signaler, les produits servis sont plutôt agréables et en quantité. Seul bémol pour le manque de choix, nous avions l’impression de manger un peu tous les jours la même chose. Finalement le buffet de salades permettra de varier un peu les crudités et de diversifier les plaisirs. Après on reste sur des denrées classiques : pâtes, frites, burgers, snack, … pas forcément évident pour garder la ligne entre ces plats riches et en quantité, les cocktails à volonté et l’absence de volonté que fut la nôtre d’aller régulièrement à la salle de sport ! A noter qu’en plus du restaurant buffet inclus dans la formule All inclusive, différents restaurants thématisés sont aussi proposés par le complexe. Tu n’auras pas de supplément à payer avec cette formule mais par contre il te faudra réserver une table à la réception de l’hôtel. De quoi varier un peu les repas et de te retrouver avec ta moitié loin de la foule habituelle. Côté hygiène, l’hôtel est très propre, le personnel s’activant en permanence pour entretenir les allées et les espaces communs. Le complexe est bien pensé et il te sera aisé de te rendre d’un point à l’autre. Le soir venu une ambiance festive envahit l’hôtel et des spectacles seront donnés tous les soirs pour ambiancer les vacanciers. Un bar occupe l’arrière-plan et te propose des caïpirinhas de malheur, bien sucrées, bien dosées, de quoi perdre la tête en moins de deux ! Pour les plus fêtards, une « boîte de nuit » a même été aménagée. Nous y sommes allés plusieurs fois mais l’ambiance générale n’était pas vraiment là et peu de danseurs oseront braver leur timidité pour chauffer la piste. Néanmoins on peut dire que tout a été pensé pour que chacun puisse trouver son plaisir. Si tu souhaites faire le vide et te reposer, rien de tel que ce resort où les loisirs du vacancier sont au centre de toutes les attentions. Un excellent rapport qualité/prix !

La magnifique piscine du Riu Karamboa

Les immanquables
de Boa Vista

Les plages de sable blanc

Praia das Dunas avec ses eaux turquoises

Les plages de sable blanc sont bien évidemment la raison principale du choix de cette destination. Les paysages sont dignes des meilleures cartes postales et la réalité ne trahit en rien la promesse. Ici tu auras des plages de sable fin à perte de vue, une eau aux cinquante nuances de bleu à température ambiante, des paysages naturels préservés sur des kilomètres, et la sensation d’être comme un Robinson Crusoé sur son île. L’eau est vraiment le trésor du Cap-Vert, avec ses couleurs d’une beauté insolente et ses nuances singulières. Les bleus oscillent entre un bleu azur et un bleu électrique, en passant par les turquoises et les vert d’eau. De sublimes photos en perspective et d’intenses séances de bronzage dont tu ressortiras forcément avec la peau cuivrée. Par contre il ne faudrait pas que tu aies peur des requins… en effet ici les bébés requins jouent avec les touristes dans l’eau et s’immiscent dans les baignades côtières. Les plus gros spécimens ne sont pas très loin et approchent parfois le bord. Heureusement les requins nourrices n’attaquent pas l’homme ! Tu pourras même prendre dans tes mains un bébé requin fraîchement sorti de l’eau par les pêcheurs locaux. L’occasion là encore de narguer tes amis sur Instagram et de faire des clichés rares. Ce qui est appréciable à Boa Vista c’est le côté préservé des plages, avec les hôtels construits plus dans les terres et ne mangeant pas sur les paysages côtiers. Ainsi, en t’éloignant un peu, tu auras la sensation d’être seul au monde et d’avoir l’île pour toi tout seul. Sympa de pouvoir immortaliser ces paysages bruts sans une foule de touristes massés sur tes photos !

Un paysage à couper le souffle

La deuxième raison qui pousse à choisir une telle destination est bien évidemment le besoin de repos. Envie de couper ? De faire un break ? De siroter des cocktails toute la journée ? Ne rien faire ? Alors le Cap-Vert est fait pour toi ! Nous avons fait le choix d’un hôtel de luxe All inclusive, de sorte à pouvoir profiter de toutes les prestations et ne devoir s’occuper de rien ! C’est souvent la formule répandue dans ce type de complexes où tout est fait pour que le touriste profite et prenne du plaisir. Notre question récurrente : plage ou piscine ? Cornélien comme choix n’est-ce pas ? Autant te dire que nous avons passé une semaine à alterner de l’un à l’autre, en ayant toujours un cocktail dans la main ou un buffet à portée de bouche. Quel bonheur quand même de pouvoir se prélasser sur un transat ou une serviette de plage et faire le vide quelques jours ! Entre plage, piscine, spa, salle de fitness pour les sports addict, tout est prévu pour que la détente soit maximale ! Si tu ne supportes pas de rester en place et ne rien faire ou lézarder sur une plage pendant de longues heures, oublie cette destination ! Tu risquerais de trouver le temps long…

Les pêcheurs de requin

Calme et patience pour les pêcheurs de requins

Le soir tu trouveras un certain nombre de pêcheurs massés le long des plages à attendre qu’un bébé requin veuille bien mordre à l’hameçon. Imagine le paysage : le soleil est en train de se coucher, tu as les pieds dans le sable blanc, une vue sur l’océan qui reflète de merveilleux dégradés de rouge, et un pêcheur qui ramène au bord un bébé requin et t’invite à le prendre dans les mains, tu suis ? Ce sont des plaisirs simples mais qui te marqueront à jamais ! Au-delà du cliché, imagine ta fierté d’avoir vécu un moment rare, qui plus est gratuit, dans un cadre naturel saisissant. Alors bien sûr tu ne vas pas faire ça tous les soirs, mais sans être une attraction, le fait de patienter de longues minutes à attendre le poisson en admirant le couché de soleil peut se révéler être un moment rare que peu de touristes se donnent le plaisir de vivre. Crois en notre expérience, cela fera partie des beaux souvenirs que tu ramèneras de l’île ! Il va de soi que les pêcheurs respectent l’animal et remettent donc les spécimens dans l’océan très rapidement !

La ville de Sal Rei

Magnifique vue sur le village de Sal Rei

Comme tu pourras le constater, l’île de Boa Vista n’est pas surpeuplée. A une trentaine de minutes de marche de notre complexe hôtelier – le Riu Karamboa que nous te présenterons plus bas – se trouve un petit village de pêcheurs. En parlant avec les locaux nous comprenons que beaucoup ont abandonné cette activité peu rentable pour travailler dans les complexes hôteliers, une des conditions à la construction de ceux-ci : dénaturer le paysage fut inévitable, mais à condition d’offrir du travail aux locaux en contrepartie. Certains semblent apprécier le deal et nous confierons que l’activité est plus rentable pour eux par rapport au salaire moyen local. Le village semble en reconstruction, avec des matériaux modernes. Certains magasins proposent même tout l’outillage nécessaire à la construction de maisons plus solides. Nous sentons tout de même que le niveau de vie local est bas et que les locaux sont loin de tous posséder tout le confort nécessaire. Néanmoins ce n’est pas non plus dans un état de pauvreté avancée. Le village semble tourner vers l’avenir et le tourisme. Beaucoup de boutiques, hélas peu fréquentées, vendent déjà des souvenirs et des restaurants entiers sont prêts à accueillir les touristes. Nous n’avons pas tenté de manger à l’extérieur car nous avions une formule All inclusive à l’hôtel, et il faut avouer que les cartes affichaient des prix plutôt exorbitants par rapport à ce qu’on aurait pu imaginer. Nous aurions pu manger de bons produits locaux, mais les prix nous ont un peu rebutés. Toujours est-il que la visite du village est gratuite et une bonne occasion pour sortir de ton hôtel et découvrir comment vivent les locaux.

Bob Marley à Sal Rei ?

Le programme des excursions proposées est limité, c’est te dire s’il n’y a pas grand chose à faire sur cette île. Si tu désires pimenter un peu ton séjour, tu auras au choix : faire du quad dans les dunes de sable, une initiation à la pêche du requin, un repas nocturne avec vue sur le couché de soleil, une balade en bateau avec possibilité d’aller sur l’île de Sal, une visite guidée du village, une escapade romantique avec dîner en amoureux, etc. Rien de bien folichon qui a retenu notre attention, nous nous sommes contenter d’admirer les paysages et de profiter des beautés de la nature. Ainsi pas besoin de mettre la main au porte-monnaie !

Bateaux sur la plage de Sal Rei

BILAN DU SÉJOUR

Le Cap-Vert est une jolie destination si tu as besoin de repos ! Si tu es en mal d’aventure, tu pourrais vite trouver le temps long… n’oublie pas que tu es sur une île, que tes déplacements seront de fait limités et qu’il n’y aura pas grand chose à faire. C’est la raison pour laquelle les resorts qui s’installent sur l’île optent pour le tout confort pour la clientèle. Aux piscines à débordement s’ajoutent les bars aquatiques, les buffets et les cocktails à volonté, d’immenses salles de spa et de fitness, une boîte de nuit pour le nôtre, des restaurants thématiques, … le resort est une sorte de mini ville – ou de parc d’attraction familial – où tout est mis à ta disposition pour que tu décompresses et passes des vacances luxueuses au calme. L’île de Boa Vista était la moins touristique des îles de l’archipel quand notre choix s’est portée sur elle et même si nous ne regrettons en rien d’y être allés, nous avons cependant apprécié que le séjour ne dure que 7 petits jours car à la fin on tournait un peu en rond ! L’eau est clairement le point fort du Cap-Vert, offrant un panorama de nuances absolument saisissant. Alors prends ton temps cher ami voyageur pour admirer et immortaliser le paysage, en même temps tu n’auras pas grand chose d’autre à faire !

Abonne-toi à notre newsletter pour recevoir tous nos prochains articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*