Février 2016

L’année 2016 a été chargée en voyages. Et quoi de mieux pour commencer l’année que de t’emmener avec nous à Barcelone, l’une des villes les plus connues et les plus touristiques d’Espagne. Depuis quelques années, elle est même classée comme « Ville préférée des français ». Avec son littoral méditerranéen en bordure de ville, et sa culture riche et diverse, Barcelone attire toujours plus de touristes en quête de dépaysement à moindre coût. C’est parti pour un week-end de 2 jours où tu vas découvrir avec nous les meilleurs spots de la ville et les incontournables lors d’un séjour sur place !

Bon à savoir
avant le départ

  • QUAND PARTIR ? La meilleure période pour visiter Barcelone s’étend d’avril à octobre, avec le mois de juin qui est le mois le plus chaud de l’année. Seul le mois de décembre est déconseillé car les températures sont fraîches, sinon tu peux profiter du climat doux de la ville toute l’année.
  • COMPAGNIE AÉRIENNE / DURÉE DE VOL ? Nous avons à nouveau fait confiance à la compagnie Transavia. En partant depuis Paris Orly, il faut compter 1h40 de vol pour rejoindre Barcelone. Un vol classique, que tu ne sentiras même pas passer, pour un week-end optimisé et placé sous le signe de la détente. Pour trouver ton billet au meilleur prix, tu peux utiliser le comparateur de vols Skyscanner.
  • COMMENT QUITTER L’AÉROPORT ? Il y a différents moyens de quitter l’aéroport de Barcelone, plus ou moins onéreux. Le moyen le moins cher est de prendre l’Aerobús, une navette qui relie le centre-ville de Barcelone et l’aéroport en 35 minutes environ et qui s’arrête dans tous les points stratégiques de la ville (Pl. Catalunya, Sepúlveda-Urgell, Pl. Espanya, Gran Vía-Urgell, et Pl. Universitat). Les tarifs : 10,20 € l’aller/retour ou 5,90 € l’aller. Il y a une navette toutes les 5 minutes, 365 jours par an. Les véhicules sont adaptés aux personnes à mobilité réduite (PMR). A bord, tu disposeras d’un espace spécialement conçu pour les bagages et du Wifi gratuit pour préparer tes visites.
  • QUELLE LANGUE ? Comme dans le reste de la Catalogne, le catalan et le castillan sont toutes deux langues officielles. Si tu as appris l’espagnol lors de tes études, tu n’auras pas de difficulté à te faire comprendre, la majorité des Barcelonais savent généralement s’exprimer dans les deux langues.
  • QUELLE MONNAIE ? Si tu es membre de l’Union Européenne, tu n’auras rien à faire. Si tu viens d’un pays hors Union Européenne, il te faudra alors changer ta monnaie pour obtenir des euros. Des bureaux de change sont présents à l’aéroport et dans les artères principales de la ville.
  • DÉCALAGE HORAIRE ? Aucun décalage horaire par rapport à la France.

Les immanquables
de Barcelone

La place de Catalogne

Place de Catalogne à Barcelone

C’est généralement la place que tu découvriras en arrivant à Barcelone par les transports en commun ou les navettes depuis l’aéroport. Place centrale, elle est incontournable d’un tour de la ville espagnole. La place est propice au repos avec son grand espace auréolé d’une fontaine dominante. Tout autour commerces et cafés te tendent les bras pour commencer ton séjour. Sans parler du centre El Corte Inglés sur la gauche, sorte de Galeries Lafayette, où tu pourras trouver absolument de tout. La place est aussi le point de départ de nombreuses autres artères, dont la célèbre avenue de La Rambla.

Le quartier gothique

En arrivant à Barcelone par la Place de Catalogne, tu te dirigeras certainement vers le quartier gothique à quelques pas de là. Il est une bonne entrée en matière pour découvrir l’architecture historique de la ville, très marquée par l’influence romaine encore visible dans le Barrio Gótico. Le quartier abrite de très jolis édifices, comme la Cathédrale de la Sainte-Croix et de Sainte Eulalie, le palais de la Généralité de Catalogne et la chapelle Sainte-Agathe. Tu pourras visiter également La Casa de l’Ardiaca, que l’on traduit littéralement par « La maison de l’archidiacre », un monument incroyable et pourtant quelque peu méconnu. Son cloître en fait un bien culturel d’intérêt national et au fond de la cour se trouve l’une des parties de la vieille muraille de la ville, avec plus de 2000 ans d’histoire. Nous te conseillons aussi de te rendre dans le cloître de la Cathédrale Sainte Eulalie, accessible soit en visitant la cathédrale, soit depuis la rue adjacente. Tu y découvriras 13 oies en hommage à Sainte Eulalie morte à 15 ans, et condamnée à 13 ans à subir 13 tortures en raison de sa foi. La légende raconte qu’elle serait morte dans d’atroces souffrances après avoir été lancée du haut d’une rue dans un tonneau rempli de bouts de verre… A l’époque romaine, il y eut une lutte contre la montrée du christianisme et des condamnations à mort d’adultes et d’enfants en nombre… pas très réjouissant en effet, mais aujourd’hui ces oies perpétuent le souvenir de cette martyre chrétienne vénérée désormais à Barcelone, ce qui explique la présence de ces volatiles en liberté dans le cloître de la cathédrale qui porte le nom de sa sainte. Sainte Eulalie est célébrée le 12 février dans toute la ville. A voir également le Pont del Bisbe, sur la Carrer del Bisbe (rue de l’Evêque), qui relie le Palau de la Generalitat avec La Casa de los Canónigos. Le petit pont couvert a été construit en 1928 par l’architecte Joan Rubió. C’est à peu près à cette époque que le terme de « quartier gothique » a été inventé. Littéralement envahi par les touristes, le quartier a vu sa population native déserter et être divisée par deux, pour atteindre aujourd’hui plus de 60% de résidents de passage. Le quartier gothique est l’endroit parfait pour débuter ton séjour et te perdre dans ses ruelles telles un labyrinthe. Enfin, l’un des coins les plus spéciaux du quartier gothique est le Palacio Real Mayor, une visite essentielle qui t’aidera à connaître l’histoire de Barcelone. Une belle entrée en matière et une plongée directe dans l’époque médiévale.

Cathédrale de la Sainte-Croix et de Sainte Eulalie

Le Parc de la Ciutadella

Parc de la Ciudadella

Autre balade sympa à faire à Barcelone : le Parc de la Ciutadella, dans lequel siège l’Arc de Triomf, qui rappellera quelque chose à nos amis parisiens. L’Arc de Triomphe de Barcelone a été construit par l’architecte Josep Vilaseca i Casanovas (1848-1910), en tant que porte principale de l’Exposition universelle de 1888. La construction ne se trouve plus de nos jours dans le parc à proprement parlé mais tout près, à savoir au Passeig de Lluís Companys, juste en sortant du parc. La voûte est construite en brique rouge tandis que les frises sculptées sont en pierre blanche. Ici, tu pourras profiter d’un peu de calme dans ce poumon vert ancré au cœur de la ville. C’est l’occasion idéale pour faire une pause avec les nombreux cafés alentours et de faire de jolis clichés de l’Arc de Triomf, plus petit que son homologue parisien : 30 mètres de hauteur pour le modèle espagnol contre 50 mètres de hauteur pour le modèle parisien. Le Parc de la Ciudadella est l’un des plus grands de Barcelone et accueille en son sein le Zoo de Barcelone, divers bâtiments issus de l’ancienne forteresse (la chapelle, le palais du gouverneur et l’arsenal) et d’autres de l’Exposition de 1888. Le parc possède une grande surface de jardins, avec de grandes zones boisées et de promenade, comme les bassins et la cascade. Le bassin, avec ses petites îles est au centre du parc. On y trouve des plantes exotiques, des animaux aquatiques, et on peut y naviguer avec des barques à rames. À côté de la cascade se trouve le Jardin Romantique et son grand nombre d’espèces végétales. Enfin, sur l’ancienne place d’arme se trouve un autre petit bassin avec en son centre la célèbre sculpture Desconsol, œuvre de Josep Llimona. Tu l’auras compris, si tu veux un cadre bucolique c’est ici qu’il faut te rendre !

Le port de Barcelone

Port de Barcelone

Si tu t’éloignes un peu du centre-ville, tu trouveras le port de Barcelone, plus calme et moins bondé, surtout le matin. Ici, bateaux de plaisance et autres activités aquatiques te seront proposés. Un aquarium y a même posé ses quartiers pour te faire découvrir diverses espèces marines. La balade à elle seule mérite le déplacement et l’architecture du tout est agréable. Tu pourras immortaliser quelques clichés sympas et profiter d’un quartier moins surpeuplé que le reste de la ville. Sur le chemin, tu pourras découvrir deux sculptures urbaines très appréciés des touristes. La première, et certainement la plus photographiée, est Gambrinus (aussi connue sous le nom de La Gambas ou encore Gamba de Mariscal). Conçue par l’artiste Javier Mariscal, cette sculpture géante trônait à l’origine sur le toit du restaurant Gambrinus installé en 1988 sur le littoral barcelonais. Un établissement qui a fait le plaisir des locaux et des touristes durant de nombreuses années, mais après 10 ans d’exploitation l’établissement a du fermer ses portes en raison d’un non renouvellement de la concession par la mairie. Celle-ci fait l’acquisition de la sculpture en 2004 et décide de l’installer en lieu et place de l’ancien restaurant. Un joli symbole et une sculpture insolite qui fait désormais le bonheur des touristes. La deuxième sculpture – La Cara de Barcelona (Le visage de Barcelone) – est située à quelques mètres. Signée Roy Lichtenstein, cette création a été placée en 1992 sur la promenade du Moll de la Fusta, à Port Vell – le vieux port de Barcelone -, à l’occasion des Jeux Olympiques de la ville. Ce grand visage de 15 mètres de haut, couvert de mosaïques colorées, est visible depuis les quatre coins du port. Il fait partie des monuments les plus immortalisés par les touristes et demeure parmi les sculptures de la mouvance Pop art les plus célèbres.

Gambrinus

La Rambla

La Rambla, célèbre avenue de Barcelone

Cette célèbre avenue – devenue tristement le théâtre d’un terrible attentat survenu en août 2017 – qui relie la Place de Catalogne, centre névralgique de la ville, au Port Vell où se dresse la colonne de Christophe Colomb, est vraiment le poumon de Barcelone, et revêt même un visage différent la nuit. En journée, tu y retrouveras essentiellement des touristes profitant des terrasses des restaurants. Le soir, c’est toute la ville qui se retrouve sur La Rambla pour boire un verre, picorer quelques tapas ou encore danser jusqu’au petit jour. L’artère est très animée et surpeuplée en soirée. Ce qui n’est pas de tout repos pour les locaux, se plaignant de plus en plus du tourisme de masse et des nuisances sonores causées notamment sur La Rambla. Il vrai que c’est pas l’endroit le plus calme de la ville, et personnellement nous avons préféré l’ambiance la journée. N’hésite pas à te faufiler dans les rues adjacentes, tu pourrais trouver de petites échoppes très sympathiques pour profiter des traditions espagnoles un peu plus au calme. Malgré tout si tu recherches un coin animé, c’est vraiment dans cette artère que tu auras le plus d’ambiance en soirée. La Rambla permet en somme de traverser la vieille ville de Barcelone. Elle sépare El Raval (à l’ouest) du quartier gothique (à l’est). Les deux quartiers sont parmi les plus animés de la ville. La Rambla se prolonge vers la mer dans le vieux port par la Ramble de Mer (Rambla de Mar), une promenade sur une passerelle de bois servant à relier le quai d’Espagne.

Les bars à tapas

Caporal Vermuteria & Cocteleria, bar à tapas de Barcelone

Si tu veux te plonger au cœur des traditions espagnoles, le tour des bars à tapas est un incontournable. Alors attention il ne s’agit pas ici de faire le tour de tous les bars, ce qui serait impossible, mais d’en tester 2/3 dans différentes rues et de changer de cadre à chaque verre. Nous en avons testé trois au final (voir encadré ci-dessous) : un bar à tapas très touristique, et deux plus discrets et typiques. Nous avons adoré nous plonger au cœur des barcelonais, boire un vin local tout en dégustant tapas et autre pintxos. C’est vraiment agréable de prendre un apéritif de la sorte et tu verras qu’après 2/3 bars à tapas tu n’auras plus très faim. Dans la coutume espagnole il est régulier de voir les locaux enchaîner 3/4 tapas et s’en contenter comme un repas. Concernant les tapas et les pintxos, deux différences sont à noter : les tapas sont un incontournable de la gastronomie espagnole servi en toute petite quantité, en guise d’amuse-gueules (charcuterie, fromages, poissons, crustacés, légumes, olives, huile d’olive…) ; tandis que les pintxos sont généralement servis sur une tranche de pain sur laquelle on place une petite ration de nourriture et la portion est généralement plus copieuse qu’un simple tapas. Le soir où nous avons décidé de faire la tournée des bars autant te dire que nous n’avons pas enchaîné sur un repas derrière, ce gros apéritif nous aura largement suffit ! Et savourer le tout avec une bonne sangria maison est juste idéal.

OÙ MANGER DE BONS TAPAS ?

* Caporal Vermuteria & Coctelería / *****
Carrer dels Escudellers, 5, 08002 Barcelona
(photo du lieu ci-dessus, de loin notre préféré !)

* ORIO BCN Gòtic / ***
Carrer de Ferran, 38, 08002 Barcelona

* Tapa Tapa Restaurant / **
Passeig de Gràcia, 44, 08007 Barcelona

La Plaza de Toros Monumental

La Monumental

Dans chaque ville espagnole il y a des arènes, symbole évident de la tauromachie. La tauromachie, bien que très décriée dans le monde, est ici une tradition inscrite dans le sang des espagnols. Il n’y a qu’à voir le programme des festivités dans le pays pour comprendre que les corridas sont encore monnaie courante et qu’elles font partie du folklore local. Nous sommes bien sûr TOTALEMENT CONTRE la souffrance animale donc nous ne comptions pas payer pour assister à une corrida, mais par contre les arènes restent un joli monument qu’il est toujours agréable de découvrir de l’extérieur. Nous te conseillons donc de t’y rendre si tu veux prendre la pose devant les arènes. Après libre à toi d’y pénétrer pour assister aux traditionnelles corridas ou non. A noter que La Monumental était la dernière place taurine en activité à Barcelone. Depuis, la tauromachie a été abolie en Catalogne en 2010. Ces arènes ont une capacité actuelle de 19500 places. Elles accueillent désormais des événements musicaux et des spectacles de cirque. En 2014, un projet a même été proposé par le Qatar visant à transformer ces arènes en une mosquée de 40000 places, avec un minaret de trois cents mètres de haut, mais le projet a été abandonné depuis. Rien que pour la beauté de la façade, nous te conseillons d’y faire un petit détour, il y a une station de la ligne L2 du métro qui s’y arrête directement.

Le Passeig de Gràcia

Passeig de Gràcia

Cette longue avenue d’1,6 km est incontournable pour tous les férus de shopping. Le Passeig de Gràcia est souvent comparé aux Champs-Elysées parisiens tant la ressemblance est frappante. Ici tu retrouveras toutes les enseignes de luxe et les grandes marques françaises. Ce n’est pas vraiment un shopping bon marché comme tu l’auras compris mais tu peux te balader sur l’avenue et flâner devant les jolies vitrines des plus grands créateurs. C’est sur cette longue avenue que nous avions notre hôtel et donc une vue imprenable sur celle-ci. En contrebas tu retrouveras la place de Catalogne dont nous te parlions plus haut, et en haut de l’avenue tu retrouveras deux très beaux édifices signés Antoni Gaudí, l’artiste local au combien célèbre pour ses créations en mosaïques colorées. Les Champs-Elysées barcelonais ont de quoi tenir la jambe au modèle français mais reste néanmoins une version un poil plus petite comparée à la longueur de l’avenue parisienne (1910 mètres pour être précis).

OÙ DORMIR ?

Pour séjourner à Barcelone tu auras un choix assez conséquent d’hébergements. Le prix sur place varie en fonction du standing que tu cherches, de l’auberge de jeunesse, au Airbnb, en passant bien sûr par l’hôtellerie. Pour ce petit week-end, nous avons opté pour un appartement Suites Avenue sur le Passeig de Gràcia, histoire de séjourner au cœur de la ville. L’appartement tout équipé est situé au dernier étage du building, avec une vue splendide sur la ville ! Une piscine est même à la disposition de la clientèle sur le toit, accessible en journée, mais fraîche en février lors de notre venue. Un appartement excellent, propre, moderne, fidèle aux photos, réservé via Booking afin de bénéficier des meilleurs tarifs. Bon rapport qualité/prix. Réserve-le via Booking et bénéficie de 15 € de réduction sur le séjour.

L'un des appartements des Suites Avenue

Le parc Güell

Les créations de Gaudí au parc Güell

La visite du parc Güell est absolument incontournable si tu viens passer quelques jours à Barcelone. Bien qu’un peu excentré, mais facilement accessible via les transports en commun de la ville, le parc t’offre une vue imprenable et saisissante sur Barcelone. De plus les créations de Gaudí règnent ici en maître et offrent au parc un côté enchanteur unique. Seul bémol : l’accès à certaines parties du parc sont désormais payantes, ce qui n’était pas le cas il y a quelques années. Nous avons été assez choqués de ce choix de la ville, compte-tenu du caractère culturel du parc. Du coup nous nous sommes contentés des parties gratuites. Déjà là tu auras à faire et tu auras de très jolis clichés à réaliser, avec en fond l’immense panorama sur la ville de Barcelone. Si tu veux mettre la main au porte-monnaie et t’offrir au moins une des parties payantes, nous te conseillons la dernière partie, à savoir celle où est exposée la célèbre salamandre fantastique de Gaudí, décorée de trencandis. Au pire si tu ne veux pas payer pour la voir, ce qui fût notre cas en raison de la file d’attente interminable, tu pourras toujours te rendre dans l’une des boutiques de souvenirs qui proposent des répliques en taille quasi réelle ! Bien sûr ça ne remplace pas l’œuvre originale, mais ça te donne un aperçu gratuit de l’œuvre ! Le parc étant immense, prévois 2 à 3 bonnes heures devant toi pour avoir le temps de faire le tour. Le parc Güell est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO en 1984 pour sa contribution au développement de l’architecture et des techniques de construction à la fin du XIXe siècle et au début du XXe.

La célèbre salamandre fantastique de Gaudí

INFORMATIONS PRATIQUES

* Tarifs des billets en ligne :
Entrée générale 7,50 € (TTC 21%)
Enfants de 0 à 6 ans 0 €
Enfants de 7 à 12 ans 5,25 € (TTC 21%)
Personnes de plus de 65 ans 5,25 € (TTC 21%)
Personne handicapée + accompagnateur 5,25 € (TTC 21%)

* Horaires d’ouverture :
> Automne-Hiver de 08h30 à 18h00
> Printemps-Été de 08h00 à 21h30

La Sagrada Família

Magnifique vue sur la Sagrada Família de Barcelone

La Sagrada Família est le monument le plus visité d’Espagne. Selon de récentes données les visites dépassent l’Alhambra de Grenade et le musée du Prado à Madrid. En 2012, elle a attiré plus de 3,2 millions de visiteurs. La partie du monument réalisée du vivant d’Antoni Gaudí, la crypte et la façade de la Nativité, a été déclarée patrimoine de l’humanité par l’UNESCO en 2005. Impressionnante de l’extérieur, elle l’est tout autant de l’intérieur. D’ailleurs pour t’éviter de faire la queue pour acheter ton billet, nous te conseillons fortement de l’acheter sur Internet quelques jours avant ta visite, ainsi tu pourras accéder à l’édifice directement via l’accès coupe-file ! Très pratique quand il fait très chaud et que la queue dehors peut sembler interminable ! La célèbre basilique fut érigée à partir de 1882 par l’architecte Antoni Gaudí, véritable emblème du modernisme catalan, et reste inachevée depuis sa mort en 1926. Depuis, le chantier avance lentement, la construction étant entièrement financée par les dons et les tickets d’entrée des visiteurs. La fin des travaux est annoncée pour 2026, ce qui te permettra de découvrir la basilique enfin achevée. En attendant, il serait donc possible que tu aies du mal à immortaliser l’édifice sans échafaudages et autres grues si tu as prévu de t’y rendre prochainement. Néanmoins la majestuosité du lieu en impose. L’architecture atypique forme un ensemble singulier qui ne te laissera pas indifférent. A l’intérieur la hauteur des plafonds est juste impressionnante, tout comme les vitraux qui laissent pénétrer une lumière colorée du plus bel effet. Comme c’est un lieu très touristique, forcément tu retrouveras une foule massive à l’intérieur. Mais la visite reste un incontournable à faire à Barcelone.

Difficile de faire une photo sans grues à la Sagrada Família

INFORMATIONS PRATIQUES

La Sagrada Família est ouverte toute l’année, cependant les horaires d’ouverture changent en fonction de la période de l’année. Voici les horaires afin que tu puisses préparer ta visite :

* Novembre à février : de 9h à 18h
* Mars et octobre : de 9h à 19h
* D’avril à septembre : de 9h à 20h
* 25/26 décembre et 1er/6 janvier : de 9h à 14h

> Tarif : à partir de 15 € (suivant l’option choisie)

La vente des tickets sur place ferme 30 minutes avant la fermeture du site; de plus les horaires sont susceptibles de modifications en raison des événements spéciaux prenant place au sein de la basilique. Le mieux est de bien checker avant de planifier ta visite pour ne pas avoir de déception une fois sur place.

La Tour Glòries

La Tour Glòries

Cette tour est visible d’un peu partout en ville dès lors que tu prends un peu de hauteur. Il n’y a pas un grand intérêt à aller la visiter puisqu’elle renferme des bureaux, mais par contre sa forme assez particulière vaut le coup d’œil. Entre forme phallique et forme de cornichon, au choix, elle dénote par son architecture ultra moderne dans un paysage plutôt vétuste. La Tour Glòries, anciennement Tour Agbar, est un gratte-ciel datant du début du XXIe siècle. Elle a été dessinée par l’architecte français Jean Nouvel en collaboration avec une société locale. La tour a ouvert ses portes en juin 2005, et a été inaugurée officiellement par la famille royale d’Espagne le 16 septembre 2005. Cette tour de verre et d’acier culmine tout de même à 145 mètres de hauteur, comporte 38 étages, dont quatre en sous-sol, 4400 fenêtres, 8 ascenceurs et offre 30 000 m² de bureaux. Impossible de la manquer donc dans le panorama barcelonais, encore moins la nuit quand un dispositif permet la création d’images sur les parois extérieures pour percer dans la noirceur des nuits espagnoles et offrir une vraie attraction visuelle.

La Casa Batlló

La Casa Batlló

La Casa Batlló est située au 43 Passeig de Gràcia, en haut de l’avenue que tu as du emprunter si tu as fait une après-midi shopping. Il s’agit d’un édifice moderniste très connu conçu par l’architecte Antoni Gaudíde 1904 à 1906. L’immeuble fut commandé par Josep Batlló i Casanovas, industriel du textile. La partie la plus connue de l’édifice est la façade, considérée comme l’une des plus originales de l’architecte. C’est d’ailleurs pour cette raison que nous te conseillons de t’y rendre. Nous n’avons pas eu le temps de visiter la maison en raison de la foule ce jour-là, mais rien que la façade vaut le détour. Elle mêle différents matériaux comme la pierre, le fer forgé, le trencadis de verre et la céramique polychrome. L’édifice figure sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO et accueille plusieurs milliers de visiteurs du monde entier.

INFORMATIONS PRATIQUES

> De 9h00 à 21h00 (dernière entrée : 20h00)
> Durée de la visite : 1 h environ
> Tarif : à partir de 24,50 € (suivant option choisie)

La Casa Amatller

La Casa Amatller

La Casa Amatller est un bâtiment moderniste catalan construit par Josep Puig i Cadafalch en 1898 sur commande du chocolatier Antoni Amatller pour y établir sa résidence. Le bâtiment est construit sur la base d’un édifice de 1875. Avec la Casa Batlló – qu’elle jouxte – et la Casa Lleó Morera, elle représente les trois bâtiments les plus importants du célèbre pâté de maisons Illa de la Discòrdia. Par manque de temps à nouveau, nous nous sommes contentés de la façade déjà très singulière et méritant qu’on prenne le temps de l’admirer. En visitant le musée, tu pourras découvrir du mobilier datant de 1900 et te plonger dans l’époque au travers de visites guidées ou avec un vidéoguide. N’hésite pas à checker le site pour la réservation en ligne, l’accès se fait avec un jour précis et une tranche horaire précise. Nous te conseillons donc de réserver ton ticket d’accès en ligne.

INFORMATIONS PRATIQUES

> Ouvert toute l’année
> Tarif : à partir de 19 € (selon l’option choisie)

La Casa Milà

La Casa Milà

La Casa Milà, surnommée ironiquement « La Pedrera » (en catalan et en espagnol, « la carrière de pierre »), est un édifice érigé entre 1906 et 1910 toujours par Antoni Gaudí. L’édifice, conçu comme un hôtel particulier, est classé comme œuvre monumentale du modernisme catalan de la première décennie du XXe siècle, dont Gaudí était le chef de file. Ce fut l’avant-dernier projet conduit par l’architecte qui utilisa ici ses techniques clefs : l’inspiration naturaliste et l’arc caténaire. Malgré l’opposition des administrations locales à l’édification de ce bâtiment et les moqueries des barcelonais, la Casa Milà fait partie, un siècle après sa construction, des lieux emblématiques de la ville et des dix sites les plus touristiques de Barcelone. Elle figure sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. Nous n’avons là encore pas eu le temps de visiter l’intérieur du bâtiment qui est d’une beauté insolente parait-il mais avons eu le plaisir de découvrir la façade qui vaut déjà le détour, tant elle est atypique.

INFORMATIONS PRATIQUES

* Du 1er mars au 4 novembre
> Du lundi au dimanche : 9h à 20h30
> Visite de nuit de 21h à 23h

* Du 5 novembre au 28 février
> Du lundi au dimanche : 9h à 18h30
> Visite de nuit de 19h à 21h

* Fêtes de Noël (26 décembre au 3 janvier)
> Du lundi au dimanche : 9h à 20h30
> Visite de nuit de 21h à 23h

> Durée de la visite : 1 h / 1h30
> Tarif : à partir de 22 € (suivant l’option choisie)

* Fermeture de la terrasse 15 minutes avant la fermeture générale

Les plages de Barcelone

Magnifique vue sur le W Barcelona

Ce qui est super agréable à Barcelone c’est que la ville est bordée par différentes plages. Et ça c’est quand même super sympa de pouvoir terminer ta journée au bord de l’eau pour siroter un cocktail ou carrément y passer la journée pour peaufiner ton bronzage. L’accès est très simple, totalement gratuit, et différentes plages bordent le littoral, de quoi poser ta serviette un peu partout pour profiter des eaux de la Méditerranée. Impossible de manquer l’imposant hôtel W dont le bâtiment ultra moderne tout en verre et à la forme singulière vient fondre le paysage. Sur le bord de plage, plusieurs bars à tapas te tendront les bras, de quoi déguster des patatas bravas (pommes de terre à la sauce tomate piquante) ou encore des fritures les pieds dans le sable. Le cadre est hyper agréable, et vient contraster avec la ville. Barcelone a vraiment ces deux visages ancrés en elle et il est rare d’avoir des plages aménagées directement en bordure de ville. Que tu sois venu pour la culture, l’architecture ou la baignade, tu trouveras forcément ton bonheur. Le port maritime situé au milieu de la plage propose des activités nautiques : location de pédalos, jet ski, paddle, bateau sans permis, etc. De quoi profiter au mieux du littoral et de diversifier tes loisirs.

Le mont Tibidabo

Eglise catholique sur le mont Tibidabo

Le mont Tibidabo fait face à Barcelone et surplombe la ville avec son église catholique à flanc de montagne. Avec ses 512 mètres, le pic est le plus haut de la Serra de Collserola, qui domine Barcelone. Le Tibidabo est populaire dans le parcours touristique de la ville avec ses espaces naturels et sa zone de manèges. Nous n’y sommes hélas pas allés par manque de temps, mais nous voulions te donner quelques indications. L’accès se fait en véhicule privé ou en transport public, en tram, ou via le typique funiculaire, inauguré en 1901. Sur place tu y trouveras donc une très jolie église catholique avec une statue du Sacré-Cœur surplombant la vallée. De quoi rappeler un célèbre panorama brésilien. Cette église peut se visiter et permet d’apprécier des tableaux en mosaïque très colorés. La plus haute tour permet un panorama à 360°. Également sur place le parc d’attractions le plus vieux de la ville, datant de 1899. Certaines attractions datent du début du XXe siècle (bien qu’elles aient été rénovées). Les manèges sont divers, du carrousel pour enfants aux montagnes russes réservées aux adeptes de sensations fortes. Elles sont réparties sur six niveaux, selon leur position sur la montagne. Le parc est toujours en activité de nos jours mais fonctionne surtout le week-end. Ici tu pourras t’amuser avec 25 attractions dans un parc qui a plus de 100 ans d’histoire. Ce mont est quelque peu excentré et pas forcément accessible rapidement depuis le centre-ville. Mais si tu disposes d’une journée supplémentaire ça peut valoir le coup d’y consacrer une bonne partie de celle-ci et d’immortaliser des clichés avec un panorama impressionnant. En tous cas si nous retournons à Barcelone un jour, cela fera partie des coins que nous irons visiter.

BILAN DU SÉJOUR

Barcelone est vraiment la ville cosmopolite par excellence. Tu ne seras pas vraiment dépaysé si tu as l’habitude des grandes capitales européennes, à cela près que Barcelone offre une variété intéressante de styles d’architecture, de multiples musées et de petites ruelles attrayantes. Sans parler de son port et de ses plages en bordure de ville, ce qui en fait un excellent compromis entre découverte et repos. Tu pourras ainsi alterner entre des visites et des journées plus tournées vers le farniente. L’ambiance générale est festive, tu pourras découvrir des artistes à chaque coin de rues, ou encore des bars animés un peu partout. Le soir, la ville offre vraiment un tout autre visage, avec une frénésie qu’on pourrait déplorer en raison du tourisme de masse que connait la ville. Mélangés aux quelques milliers de locaux qui résistent encore, les touristes européens semblent avoir établi leurs quartiers à Barcelone, qui perd au fil des années son charme espagnol. Du coup, nous avons eu ce sentiment que la ville, bien qu’agréable, n’était certainement pas le meilleur endroit pour comprendre comment vivent les espagnols et découvrir les vraies coutumes locales. Prochaines étapes pour nous : Madrid et Valence, au programme des prochains mois.

Abonne-toi à notre newsletter pour recevoir tous nos prochains articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*